16/08/2011 14:15

GB/écoutes: James Murdoch pourrait être rappelé devant les parlementaires

La commission parlementaire des médias souhaite entendre de nouveau James Murdoch, fils cadet du magnat américain des médias Rupert Murdoch, sur son rôle dans le scandale des écoutes téléphoniques au News of the World, tabloïde britannique du groupe, selon un membre de la commission mardi. Selon le député travailliste Tom Watson, très en pointe sur le scandale des écoutes, il est "probable" que James Murdoch sera appelé à témoigner une nouvelle fois devant la commission, à la suite de nouvelles "révélations" dont la commission a eu connaissance.

 

Lors de son audition fleuve en juillet devant les dix membres de la Commission des médias, James Murdoch, 38 ans, avait déclaré qu'il n'avait pas eu connaissance d'un email montrant que les écoutes au sein du tabloïde News of the World (NotW) n'était pas le fait d'un seul reporter, mais constituait une pratique beaucoup plus répandue. Or, deux hommes ont affirmé le contraire : Colin Myler, un ancien rédacteur de ce journal accusé de s'être livré à des écoutes à grande échelle dans les années 2000, et Tom Crone, l'ex-directeur des affaires juridiques de News International, la division britannique de l'empire Murdoch.

 

Les deux hommes, qui ont répondu par écrit aux questions de la Commission, assurent que James Murdoch avait eu connaissance du mail évoquant des pratiques généralisées d'écoutes au sein du quotidien. Selon le président de la commission des médias, John Whittingdale, "il y a des différences dans les comptes-rendus" faits par les uns et les autres. "Il y a des éléments contradictoires que la commission veut élucider, et c'est pourquoi nous allons les inviter à revenir, et il est probable que James Murdoch sera de nouveau entendu après MM. Crone et Myler", a ajouté Tom Watson. Il a toutefois estimé peu probable que le magnat de la presse Rupert Murdoch soit lui aussi rappelé devant la commission "à ce stade".

 

En juillet, Rupert Murdoch s'était largement dédouané du scandale des écoutes téléphoniques qui ébranle son empire, affirmant avoir été "trompé" par certains de ses employés. James, dauphin pressenti de son père Rupert Murdoch, cumule la présidence de BSkyB avec la responsabilité de l'ensemble des activités en Europe et en Asie du groupe familial News Corp.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus