16/08/2011 08:00

Le chanteur Allain Leprest s'est suicidé à 57 ans

Le chanteur français Allain Leprest, 57 ans, s'est donné la mort hier, à Antraigues (Ardèche) où il était en vacances et avait été l'invité d'honneur du festival Jean-Ferrat organisé dans la commune mi-juillet, a annoncé son producteur Didier Pascalis.

Le chanteur, qui souffrait d'un cancer des poumons, en rémission, devait sortir un nouvel album à la fin de l'année et donner une série de concerts à La Cigale à Paris notamment, a précisé son producteur.

 

Allain Leprest est né à Lestre dans le Cotentin le 3 juin 1954. Auteur-compositeur à la voix rocailleuse dans la tradition poétique française, il avait fait ses débuts dans la chanson dans les cabarets parisiens en 1982. La révélation auprès du grand public vient en 1985 lors du passage de l'artiste au festival du Printemps de Bourges. Il écrit pour d'autres chanteurs comme Isabelle Aubret dont il fait la première partie à l'Olympia en 86, Juliette Gréco ou Romain Didier qui devient son ami.

Il collabore ensuite avec Pierre Barouh, directeur du label Saravah, rencontre l'accordéoniste de jazz Richard Galliano et réalise «Voce a mano», album qui sort en 92 qui vaudra aux deux artistes le Prix de l'Académie Charles-Cros. Le 20 février 1995, il donne un récital unique à l'Olympia à Paris pour la première fois de sa carrière qui lui vaut la consécration.

 

Très affaibli, il réapparaît pourtant sur le devant de la scène à la fin de l'année 2007 avec l'album «Chez Leprest», disque sur lequel il invite quantité de chanteurs (Michel Fugain, Olivia Ruiz, Jacques Higelin, Daniel Lavoie, Nilda Fernandez, Enzo Enzo, Loïc Lantoine) à revisiter avec lui son répertoire. En 2008, il sort son dixième opus «Quand auront fondu les banquises» et en 2009 il publie le volume II de «Chez Leprest» avec Clarika, Adamo, Kent ou encore la Rue Kétanou.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de sydy
16/août/2011 - 11h34

Rémission : ce mot écrit dans tous les articles par tous les journalistes comme si Allain n'aurait pas dû... choisir sa mort !
Ces derniers temps, Allain était sur chaise roulante et certainement que son cancer le faisait souffrir plus que de raison, d'où son geste salutaire pour lui.
Quand est-ce que les gens vont arrêter d'être égoïste et donc de ne penser qu'à eux lorsqu'un être cher a décidé de partir !
Je suis heureuse pour Allain car il a choisi le mieux pour lui.
Et que les gens n'attendent pas que les très fameux auteurs compositeurs interprètes que sont les Véronique Pestel Christian Paccoud, Alain Aurenche, Jean Luc Debatttice et Serge Utge-Royo s'en aillent... vivre leur mort !

Portrait de Nic1976
16/août/2011 - 11h06

RIP = Requiescat in pace : Qu'il repose en paix.
Ca n'a rien de ridicule.

Portrait de nina83
16/août/2011 - 10h56

idem, mais je vais le découvrir un peu.... trop tard

Portrait de Nic1976
16/août/2011 - 10h47

Renseignez-vous avant de critiquer !
RIP ce n'est pas de l'anglais, c'est du latin !!!

Portrait de LoladeL
16/août/2011 - 09h43

A l'heure de l'international .....
"" - Requiescat in pace (Qu'il/elle repose en paix), expression également connue sous la forme italienne Riposi in pace ou anglaise Rest in Peace
Alors tu choisis R I P ou R E P le poète ...... ""
Avant de vouloir faire le beau, il faut qu'on te tende un susucre .....

Portrait de LoladeL
16/août/2011 - 09h03

Les souffrances de la maladie sont partois telles que d'un coup, c'est encore la personne malade qui a le dernier mot, et tire sur les attaques terroristes qui lui bouzillaient son corps .....
Rip le poète ....

Portrait de ageland
16/août/2011 - 08h34

en réponse au 1er message : les moins médiatiques sont la plupart du temps les meilleurs interprêtes ...so long

Portrait de ORyoRpOSqpb
16/août/2011 - 08h09

Bonjour, j'ai appris la nouvelle, mais je ne connaissait pas ce chanteur, il ne devait pas être très médiatique. Condoléances à sa famille.

Les plus vus