30/10/2008 12:14

Chine: des journalistes payés pour cacher un accident

Une société minière du nord de la Chine a obtenu le silence de journalistes sur un accident mortel en leur versant de l'argent, a rapporté jeudi le China Daily. Cette société du Shanxi, principale province houillère chinoise, a payé 125.700 yuans (environ 14.500 euros) à une dizaine de personnes pour ne pas rendre compte d'un accident qui s'était produit le 20 septembre et avait causé la mort d'un mineur, selon le quotidien en langue anglaise.

Le pot-de-vin le plus élevé était de 34.500 yuans. De plus, parmi les dizaines de reporteurs qui s'étaient présentés au siège de la mine, certains étaient des faux journalistes, attirés par l'appât du gain.

Les mines, où se produisent des accidents, doivent verser jusqu'à 200.000 yuans par mineur décédé ainsi que des amendes de l'ordre d'un million de yuans au gouvernement, ce qui expliquerait la volonté d'étouffer l'affaire.

"Nous sommes totalement opposés à ce que des journalistes acceptent des pots-de-vin et à ce que la condition de journaliste soit usurpée", a déclaré Li Ruifeng, responsable provincial chargé des médias. Le scandale a été révélé sur l'internet par deux journalistes, présents sur les lieux, avant que l'information ne soit reprise par le Quotidien de la Jeunesse chinoise.

Ces pratiques sont souvent évoquées dans les provinces minières, mais elles ne sont guère révélées. L'année dernière, toujours dans le Shanxi, un journaliste avait été tabassé à mort après avoir voulu faire chanter un patron d'une mine illégale.

En Chine, la corruption n'épargne pas les journalistes, généralement mal payés, certains n'hésitant pas à réclamer de l'argent en menaçant de publier des informations compromettantes.

Une autre pratique est largement répandue mais jamais dénoncée, celle consistant à payer les journalistes pour assister à des conférences de presse. Il s'agit généralement de sommes allant jusqu'à 300 yuans (34 euros).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de poivron
31/octobre/2008 - 11h41

Et les nautres de journaleux ! à 70 000 euros par mois, pas besoin de pôts de vin pour nous endormir, ou nous vendre du Obama tous les jours :mrgreen:

Portrait de evia49
30/octobre/2008 - 19h46

c'est vraiment un pays de corrompus

Portrait de Jeanbonot
30/octobre/2008 - 19h44

Combien ont touché les journaistes pour cacher pendant 18 ans l'existence de Mazzarine ?
C'était gratos ?
Et bien c'est encore pire !

Portrait de mat37
30/octobre/2008 - 15h07

En fait c'était peut etre des enfants donc une autre raison d'étouffer l'affaire car beaucoup d'enfants travailleent dans des mines en Chine.

Portrait de Naomi
30/octobre/2008 - 15h03

C'est pas beaucoup mieux chez nous ... quand on voit que si on ose émettre des doutes sur les versions officielles du 11 septembre ... on nous tire à boulet rouges dessus :roll:

Portrait de snut
30/octobre/2008 - 14h15

le yen c'est japonais.
la monnaie chinoise, c'est le yuan

Portrait de mangeurtivi
30/octobre/2008 - 13h12

de la corruption?
"yen" a plein!

Portrait de peopleHenry
30/octobre/2008 - 12h50

Vous êtes sûr que c'est en Chine que ça se passe et non en France ?

Les plus vus