27/10/2008 12:02

Pornographie infantile sur le Net: 83 suspects sous enquête

La police italienne a fermé un important site de pornographie infantile sur internet qui opérait à partir du Bélarus, plaçant sous enquête 83 personnes en Italie, a-t-on appris samedi auprès de la police postale d'Udine (nord-est de l'Italie).

L'opération qui s'est déroulée vendredi a donné lieu à autant de perquisitions (83) dans 37 provinces italiennes, a-t-on précisé de même source.

Deux des 83 suspects placés sous enquête par le parquet --tous des hommes âgés de 26 à 59 ans-- ont été arrêtés.

Toutes les catégories sociales sont représentées "des ouvriers, des étudiants, des employés et jusqu'à des représentants des cultes catholique et musulman", selon l'agence italienne Ansa.

Le site payant (90 dollars, environ 72 euros) a été fermé, selon la même source.

Le groupe qui alimentait le site était basé au Bélarus dans la capitale Minsk et a été identifié, indique le communiqué de la police postale, sans autre précision. Le serveur se trouvait en revanche aux Etats-Unis, a indiqué la police qui a entamé son enquête en 2007.

Le site avait rapporté au moins quatre millions de dollars (3,2 millions d'euros environ) à ses promoteurs et cette somme a été saisie au Bélarus.

Certains des suspects placés sous enquête dépensaient pour le consulter jusqu'à 1.000 euros par mois, selon le communiqué.

Une centaine d'ordinateurs, des disques durs et quelque 600 vidéocassettes ont été saisis lors des perquisitions.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mrburns
30/octobre/2008 - 07h23

Y a des grands malades sur ce blog:twisted:

Portrait de lxtrem
29/octobre/2008 - 22h25

mais enfin protegeons nos petits :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de baba4444
29/octobre/2008 - 21h28

Effectivement ça devient ennuyeux d'attendre des arguments venant de toi. Je viens d'en rechercher dans tes posts. Pas un seul. 0. Que dalle.
Tu en tires les conclusions que tu veux si tu en es capable.
Bye.

Portrait de antisarko2008
29/octobre/2008 - 17h56

Vous m'avez demandé des documents hein !
J'avais vu une fois un document vidéo mais je le retrouve plus

enfin voila j'ai rien inventé

Portrait de jon aburkle
29/octobre/2008 - 17h48

merci pour le pavé, antisarko2008:( , c'est plaisant ces définitions..... pire que Courbet, en terme de pdm:evil:

Portrait de antisarko2008
29/octobre/2008 - 17h44

Source Wikipédia et psychologie.com

La paraphilie (du grec para-, ???? = "auprès de, à côté de"; et -philia, ????? = "amour" ) est un terme de psychiatrie et de sexologie, surtout en usage dans les milieux psychiatriques aux États-Unis, qui sert à désigner une famille de comportements sexuels considérés comme déviants. Une paraphilie existe quand l'objet de la déviance est absolument nécessaire à l'excitation sexuelle : une personne qui est aussi capable d'avoir une relation si cette condition n'est pas remplie n'est pas un paraphile.

Au delà de la définition psychiatrique stricte, la paraphilie peut aussi désigner toute attraction ou pratique sexuelle qui diffère des actes sexuels considérés comme faisant partie d'une sexualité normale vis-à-vis des normes sociales.

Si la seule attirance ou le fantasme paraphilique n'est généralement pas condamnable dans les sociétés, un certain nombre de pratiques qu'il peut induire peuvent être réprimés par la loi.

Liste de paraphilies médicalement reconnues [modifier]

Le DSM liste huit paraphilies majeures[1]. Selon lui, pour qu'une paraphilie soit diagnostiquée, l'objet de la déviance doit être la seule source de gratification sexuelle pendant une période de six mois au moins et doit causer "une détresse clinique notable ou un handicap dans le domaine social, professionnel ou autres domaines fonctionnels importants", ou impliquer une violation du consentement d'autrui[2].

* L'exhibitionnisme : fait d'obtenir du plaisir sexuel en s'exhibant (surtout en public), notamment en montrant ses organes génitaux ou en s'affichant lors d'une relation sexuelle, généralement illégale, dans les lieux publics non prévus à cet effet ;
* Le fétichisme : utilisation d'objets non-sexuels ou non-vivants ou de parties du corps d'une personne pour obtenir l'excitation sexuelle ;
* Le frotteurisme[réf. nécessaire] : excitation sexuelle obtenue par frottement contre des personnes non-consentantes ;
* La pédophilie : attirance sexuelle pour les enfants prépubères ou péripubères ;
:arrow: :idea:

Qui sont vraiment les pédophiles ? Par Roland coutenceaux

oland Coutanceau

Psychiatre, il intervient en tant qu’expert-criminologue auprès de plusieurs tribunaux et préside la Ligue française de santé mentale. Il est à l’origine de la création de l’un des premiers pôles de victimologie et de prise en charge des hommes violents, l’AFTVS (Association française de thérapie du traumatisme des violences sexuelles et familiales et de prévention) à La Garenne-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, et vient de publier “Vivre après l’inceste”, aux éditions Desclée de Brouwer.

Pères incestueux, pédophiles récidivants, violeurs de femmes adultes, Roland Coutanceau connaît tout ce que la Justice intercepte de criminels sexuels et a fait profession de rendre à leur humanité ceux que l’on qualifie de "monstres". A contre-courant des idées reçues, le psychiatre affirme que les pédophiles – pour la plupart – ne sont pas des "malades" et qu’une thérapie peut les aider à ne plus jamais passer à l’acte. Selon lui, leur incarcération est en général une sanction efficace, car 80 % de ceux qui ont effectué leur peine jusqu’au bout ne récidivent pas.

Comment définir la pédophilie ?
« Pour la psychiatrie, la pédophilie est d’abord une réalité du fantasme. Est considéré comme pédophile celui (ou celle) qui éprouve une excitation sexuelle pour un corps d’enfant prépubère. On peut donc être pédophile sans être passé à l’acte. Il existe même des pédophiles qui ne passeront jamais à l’acte parce qu’ils sont suffisamment structurés psychologiquement pour ne pas envisager de le faire.

On peut distinguer trois types de pédophiles : ceux qui ont un attrait exclusif pour les enfants ; ceux qui ont un attrait préférentiel pour eux mais qui peuvent être excités par des adultes ; et enfin, ceux qui ont un attrait secondaire pour les enfants. Chez ces derniers, la sexualité s’organise généralement autour de fantasmes et de partenaires adultes. Mais, dans un contexte exceptionnel de promiscuité, ils peuvent ressentir une attirance pour un enfant.

Ce type de dérapage, dont on se dit souvent qu’il aurait pu être évité et qu’il a peu de chances de se reproduire, confirme l’idée qu’il y a beaucoup plus d’adultes susceptibles d’être excités par des enfants qu’on ne le croit. Quand, à l’occasion d’une fête, on déguise une petite fille en femme, il y a toujours un oncle ou un cousin pour remarquer : “Quand elle sera grande, elle fera des ravages !” Cela montre bien que le cerveau archaïque de l’homme peut vivre la petite fille comme une femme. Voilà pourquoi certains adolescents ou certains hommes immatures, peu épanouis dans leur sexualité, peuvent accidentellement se livrer à des attouchements sur des petites filles alors qu’ils sont habituellement intéressés par des femmes de leur âge. »

Avoir des fantasmes pédophiles, est-ce être un pédophile en puissance ?
« Les institutions en charge de l’enfance sont demandeuses de tests pour dépister les pédophiles en puissance. Au mieux, ce que l’on pourrait dépister, c’est la présence de fantasmes pédophiles. Or le fantasme ne crée pas le passage à l’acte. Cette notion est difficile à admettre pour la plupart d’entre nous, parce que les fantasmes pédophiles dérangent et effraient.

Mais on peut établir un parallèle avec l’hétérosexualité adulte : ce n’est pas parce qu’un homme a des fantasmes concernant une femme qu’il va automatiquement se ruer sur elle. Ce qui est dangereux, ce n’est pas l’existence de fantasmes chez un sujet, c’est son immaturité qui fait qu’il s’autorise à agresser autrui, que sa victime soit un homme, une femme ou un enfant. »

Comment devient-on pédophile ?
« On ne sait pas pourquoi un individu devient pédophile. Les théories à ce sujet sont toutes plus ou moins spéculatives. Mais il y a des pistes récurrentes. On a ainsi pu constater que nombre d’agresseurs (en proportion non négligeable : de 20 à 30 % selon les études) ont été eux-mêmes agressés dans leur enfance. C’est un élément à prendre en compte, mais il n’est ni nécessaire ni suffisant. Ce qui se passe à l’adolescence me paraît plus déterminant. La plupart des agresseurs semblent avoir eu une puberté marquée par l’inhibition et la frustration. Quelque chose a compliqué le passage vers une sexualité adulte, si bien que certains d’entre eux sont restés sur un érotisme prépubère.

En gros, ils continuent de jouer au docteur. Enfin, les pédophiles ont souvent une personnalité dysharmonique, caractérisée par l’instabilité et l’impulsivité. Lorsque ces trois éléments sont réunis (l’agression subie, l’adolescence difficile, la personnalité problématique), le cocktail peut être détonant. »

Comment travaillez-vous avec les pédophiles ?
« Depuis que notre consultation a été médiatisée, vers 1995, nous recevons des hommes qui viennent de leur plein gré. Ils ont découvert en eux un attrait pour les enfants et ils sont assez responsables pour demander de l’aide afin d’éviter le passage à l’acte. Pour nous, c’est extrêmement intéressant parce que leur cas nous aide à comprendre ce qui manque à ceux qui passent à l’acte. Un pédophile dangereux, ce n’est pas seulement un sujet dont la sexualité est orientée vers les enfants, c’est surtout un individu qui s’autorise à agresser quelqu’un dont il voit bien qu’il n’est pas d’accord.

Le travail thérapeutique doit donc porter sur ces deux aspects. D’une part, on aide le sujet à mieux identifier ses fantasmes. Il y a des pédophiles qui se définissent comme tels, d’autres qui ne savent pas mettre de mots sur ce qu’ils sont. On l’aide aussi à former un jugement sur sa fantasmatique, à comprendre l’origine de son attirance pour les enfants (a-t-il peur d’avoir un partenaire adulte ? d’assumer une homosexualité ?).

D’autre part, au moyen de jeux de rôles ou de témoignages vidéo de victimes, on travaille la relation à l’autre : il s’agit d’apprendre à ne plus fonctionner sous emprise, à accepter que la réponse à sa demande dépende d’autrui, à y voir plus clair dans les désirs que l’on attribue à autrui. La plupart des agresseurs sexuels ont tendance à se faire une fausse idée de ce qui se passe dans la tête de leur proie. Certains s’imaginent que l’enfant est très excité à l’idée de découvrir la sexualité adulte. D’autres se fichent éperdument de ce qu’il peut ressentir. Il faut donc les aider à être plus lucides sur les répercussions de leurs actes.

Souvent, le travail thérapeutique se fait d’abord en groupe. La plupart des pédophiles sont en effet trop centrés sur eux-mêmes pour profiter d’une thérapie individuelle où ils ne feraient que s’appesantir sur leur nombril. En groupe, ils sont obligés de laisser la parole aux autres. Ils profitent des réflexions de ceux qui ont plus de sens critique et de maturité qu’eux. C’est une émulation. »

Ne devrait-on pas les soigner plutôt que les incarcérer ?
« Les peines encourues par les pédophiles varient de dix-huit mois à cinq ans en correctionnelle (pour les attouchements sans pénétration) et de dix à vingt ans aux assises (pour les viols sur mineurs). Le soin prévu par le jugement ne démarre qu’après la libération, soit plusieurs années après les faits, non par manque de moyens. C’est un choix éthique du législateur qui considère que la privation de liberté est déjà porteuse d’effets.

L’expérience prouve que, pour de nombreux pédophiles, le seul fait d’avoir été puni par la société, d’avoir rencontré l’opprobre et la honte, suffit à empêcher la récidive. Il ne faut pas imaginer les pédophiles comme des malades qui ne pourraient pas s’en sortir sans thérapie. Ce sont surtout des hommes qui s’autorisent le passage à l’acte. Même s’ils ont une personnalité immature et égocentrée, ils sont capables de réfléchir à leur acte et d’en tirer des leçons. »

eut-on les guérir ?
« En psychiatrie, on n’est jamais sûr de “guérir” personne. On a affaire à de l’humain, pas à des machines qu’il suffit de régler. Mais, incontestablement, les thérapies sont efficaces. Bien sûr, les agressions sur mineurs de types pédophiliques sont les plus récidivantes (autour de 20 %, contre 10 % pour les violeurs de femmes adultes et 5 % pour les pères incestueux). Il n’empêche que 80 % des pédophiles qui ont été incarcérés ne récidivent pas.

Et la thérapie leur permet d’évoluer, de progresser dans leur connaissance d’eux-mêmes, dans leur relation à l’autre, dans la clarification de leur fantasmatique, dans la maîtrise de leurs actes. Ce sont tous ces aspects que l’on évalue pour s’assurer que le sujet a cessé de nuire, qu’à présent il est devenu un homme. »

LA CASTRATION CHIMIQUE :
Une fausse bonne solution
Il s’agit de médicaments antihormones mâles qui inhibent la production de fantasmes et/ou l’érection. « Ils sont essentiellement prescrits aux sujets qui affirment qu’ils ne pourraient pas se contrôler sans ça. Ce qui est faux : tout être humain le peut », assure Roland Coutanceau.

Le contrôle est avant tout un processus mental. S’il ne choisit pas de se contrôler, le pédophile sous médicament peut toujours pénétrer un enfant avec un objet. Bien sûr, le médicament constitue un soulagement, et est parfois nécessaire dans certaines indications, mais il doit toujours être associé à une thérapie relationnelle. « Lorsqu’un prisonnier me demande des pilules pour ne pas recommencer à violer en sortant, c’est de mauvais augure. Cela signifie qu’il se vit lui-même non pas comme un humain responsable de ses actes mais comme une machine incontrôlable. »

Le but de la thérapie relationnelle est alors d’enseigner à cet homme que c’est à lui de se maîtriser et à personne d’autre.

Portrait de baba4444
29/octobre/2008 - 16h23

c'est bien beau tout ça, mais t'as des sources antisarko ?
Je veux bien qu'il y ait un certain nombre de type qui aient des fantasmes pédophiles sans les mettre en pratique, mais à te lire on dirait que c'est aussi courant que les types ayant pour fantasme deux femmes en même temps. As tu des arrticles qui appuiraient ce que tu dis ?

Portrait de antisarko2008
29/octobre/2008 - 16h04

En faite vous avez du mal à comprendre que

La personne dangereuse est une personne atteinte de la pédophilie au sens psycho-psychiatrique.Cette personne n'est plus capable de vivre normalement en société.Son fantasme est redondant dans sa tête , livrer à lui même il y a obligation de le satisfaire car la sexualité normale n'est pas possible pour le sujet enfermé dans une pédophilie exclusive.
C'est celà la paraphilie qui lors d'une expertise par un expert ne peut échapper au médecin.La pathologie étant connu et affectant grandement la personne.
:arrow: c'est moins d'un cas pour 1000.

Ensuite il y a beaucoup de gens qui fantasme la pédophilie tout les jours dans la masturbation comme nous fantasmons de faire l'amour avec 3 femmes en même temps et nous le ferons jamais pour plein de raisons.
Il est établi depuis 1993 que le terme perversion n'a plus aucune connotation morale et que sa présence est normale au vu de statistique dans la connaissance de l'être humain sur un ensemble de population significatif.

Dans les années 70 des écrits littéraires érotiques mettant en scène la pédophilie était récompensé et mis à la une des grand journaux d'aujourd'hui.

Tout les jours des personnes fantasmant la pédophilie sont de très bon parents. Les psychologues et gendarmes en contact avec des personnes consommant de la pédopornographie affirment qu'ils n'ont rien à voir avec le pervers agresseur violeur d'enfant qui lui est un marginal sans sentiments humains ; que bien souvent ces délinquants ne se sont pas rendu compte de l'horreur se trouvant derrière des images qui les ont excités lors d'une masturbation au départ devant des adultes sur internet , l'abandon nécessaire à celle ci les a fais basculés dans ce travers.
Ensuite c'est la descente aux enfer ils se persuadent être pédophile , l'être humain ayant une attirance forte pour l'interdit , une fascination , c'est un cercle vicieux d'accoutumance , celà devient une drogue.
Ils nous remercient souvent lors d'intervention d'être venu pour les en sortir disent les gendarmes.

Portrait de baba4444
29/octobre/2008 - 14h47

Alors Destroyman :
antisarko est pédant et arrogant je trouve. Néanmoins, je n'ai pas les connaissances nécessaires pour dire que ses propos sont faux. Comme je l'ai dit, j'avais vu un reportage sur envoyé spécial (pas une référence, on est d'accord) qui allait dans son sens.

Qui es tu pour infirmer totalement ce qu'il avance ? Comment sais tu que c'est faux ? Lui avance cela parce qu'il a lu des articles sur des sites, il l'a dit. Mais toi ? Tu as lu des livres en parlant ? D'autres articles ? Dis le. Argumente. Ou alors, tu ne fais que des affirmations totalement gratuites, fondées sur tes opinions, qui n'ont alors aucune valeur ? Celles d'antisarko ne sont pas basées sur des bases solides, je le concède. Il faut les prendre avec un certain esprit critique. Mais l'insulter ("grand malade", insinuations de pédophilie), et juste nier tout sans argument, c'est stupide et même grave.

Ensuite : tu es contre la peine de mort, ok. tant mieux pour toi. N'empêche que tu parles de châtiments idiots (« je privilégie pour ce genre d'individus, l'amputation des 4 membres, ensuite que l'on leur ôte la vue, la parole et l'ouïe..... Et que l'on les laisse vivre très très très très longtemps........ »). Alors oui, tu es dans l’exagération bien sur. Mais tu continues, au fil des messages. Si tu es un tout petit peu intelligent, tu comprendras que je dise que c’est stupide, et tu serais d’accord avec moi : peines importantes, pourquoi pas supérieurs aux peines actuelles, grande sévérité, et au besoin rétention de sureté.
Donc bon, je pense avoir démontré que je fais pas de la diffamation, j’argumente un minimum.

Ensuite, il faudrait que j’arrête de jouer les psychologues de comptoir ? Mais quand ai-je commencé ? Je ne joue pas à ça. C’est facile de balancer des attaques bidons. Grand malade ou pédophile pour antisarko, puis ensuite des conneries pour moi (« jeune étudiant boutonneux »... Que veux tu que je dise devant tant de stupidité…). Tu n’as pas d’argument, donc tu insultes ? Bravo.
Autant j’ai trouvé sympa de parler avec Annah, autant toi, tu sembles juste attaquer pour rien et bêtement.
Je suis plus jeune que toi et je n’ai pas d’enfants ? Et alors ? Ca te donne un droit d’ainesse ? Les vieux cons ont toujours raison, même quand ils ont tord et qu’ils balancent n’importe quoi sans argumentation ? Ok j’apprends. Merci.

Enfin la plus belle des attaques : « Lorsque tu seras concerné par ces problèmes de société tu pourras t'exprimer objectivement !! ». Ah ? parce que s’exprimer objectivement, c’est insulter les autres sans raison ? C’est répondre sans aucune argumentation ? C’est balancer des quasi accusations graves, en particulier envers antisarko ?

Portrait de baba4444
29/octobre/2008 - 12h30

Désinvolture, j'avais pas l'impression. M'enfin c'est relatif, et effectivement le fait que tu sois maman (je suis plutot jh, tout juste sorti des études) fait qu'on n'a pas le même point de vue. J'ai peut être tendance à être arogant, mais je pense vraiment essayer de raisonner. Au contraire, j'ai l'impression que tu es plus dans l'émotion, ce qui fait que nous ne nous comprenons pas.
En même temps, je ne savais pas que des gros dégueux (nombreux d'après toi) demandaient en mariage des fillettes de 10 ans en France, en 2008. A partir de là, je comprends que tu ais vraiment un point de vue différent du mien.

Bref, je te demande juste de nommer des gens et d'argumenter, quand tu insinues des chose très graves.

La remarque pourrait être faite avec Destroyman, qui insinues aussi des horreurs (mais je ne sais pas encore qui il vise, la modération a effacé des postes).

Portrait de baba4444
29/octobre/2008 - 12h04

Euh... Mon copain n'était pas déçu du tout. J'ai précisé qu'il était avec sa mère pour bien dire que c'était pas un garçon célibataire qui va là bas tout seul.
C'est même sa mère qui lui a proposé de venir, car elle révait de visiter le pays, ne voulait pas y aller seul, et sans doute n'avait pas d'amis motivés.
Le seul but de mon intervention sur ce copain était de répondre à Cybermario57 pour son intervention sur la Taïlande, et de préciser aux gens que ce pays est toujours crade sur de nombreux points, mais n'est plus du tout le paradis des pédophiles. C'est déjà un début de progrets, même si les efforts restent à poursuivre.

Quant au reste, anah, je ne vois pas pourquoi tu dis des choses comme ça.
J'ai l'impression que tu souhaite parler à des pédophiles. Mais pourquoi postes tu ici ? Je en pense pas qu'il y en ait.
Si on prend les interventions de Dante par exemple (j'ai l'impression que tu le vises), tout ce qu'il dit, c'est qu'il y a beaucoup de pédophiles enn puissance, que beaucoup de monde a ce genre de phantasmes, et qu'on ne peut rien y faire, si ce n'est prévenir le passage à l'acte.
Tu es capable d'infirmer ou de confirmer ce qu'il dit ? Ce qu'il dit est si choquant ? Personellement, je n'en sait rien. J'avais vu un reportage sur envoyé spécial, qui se rapprochait de ces propos, mais bon, cette emmission dit parfois un paquet de conneries.
As tu les connaissances nécessaires pour réagir de manière plus intelligente que ce que tu fais actuellement (en gros, "tu traites les enfants comme des bouts de viande") ?

Si tu parles de moi :
J'ai dit trois choses :
- Il est absolument stupide de dire des conneries comme destroyman, qui voudrait tuer tout le monde, point. euh... Il y a des lois, et qui condamnent les coupables. C'est déjà bien suffisant. A la limite, je suis pour une application stricte, avec des peines plus importantes, et pourquoi pas la rétention de sureté, mais donner les solutions de certains ici, c'est débile.
- Un viole d'enfant, c'est dégueu, on est d'accord. C'est un salop qui détruit la vie d'un enfant, d'une personne, et plus largement d'une famille. Mais pourquoi les gens ont ils plus d'émotion que lors d'un meurtre ? Regarde Mesrine. On en fait une personnage quasi romantique, alors qu'il a tué plusieurs dizaines de personnes innocentes. Ca c'est honteux. J'ai du mal à comprendre la différence de traitement entre un Dutroux et un Mesrines.
- enfin, j'ai dit une troisième chose, j'ai parlé de la Taïlande, par e que 'ai appris par le copain en question.

Bref, là encore, Je ne vois pas en quoi parlerais de bout de viande, et je ne vois aps le sens de ta remarque, qui sous entend qu'il y a des pédophiles sur ce forum.
On ne peut pas dire n'importe quoi non plus. Tu dis n'importe quoi, j'aimerais que tu te justifies.

Portrait de baba4444
29/octobre/2008 - 09h47

j'ai loupé une partie de la conversation il me semble. De qui parlez vous Destroyman et LostinSpace ?

Portrait de le sphynx
29/octobre/2008 - 08h56

:arrow: merci de rester correct dans vos commentaires

Portrait de lxtrem
28/octobre/2008 - 20h59

incroyable ignoble pfff la peine de morts a ts ceux qui touchent aux enfants.....:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de baba4444
28/octobre/2008 - 14h35

Un de mes amis est allé en tailande récemment (avec sa mère... pas de tourisme sexuel dans ce cas là).
Il parrait qu'on ne trouve quasiment plus de prostituées qui ont l'air jeunes. Ca doit ête mieux caché, moins accessible. C'est grace aux lois qui font qu'un pédophil est maintenant jugé avec les lois de son pays, et non plus celles de la Taïlande. donc ça devient une zone un peu moins dégueu. Bon, il reste des quartiers super chauds, avec de pauvres filles qui se prostituent etc, mais vu qu'elles sont majeures maintenant, il devient difficile de dire quoi que ce soit.
Bref, la Taïlande n'est plus le paradis des pédophiles impénitents.
Bon, je suppose qu'ils ont d'autres endroits moins connus maintenant. Mais au moins ça prouve qu'on peut limiter le phénomène par la simple loi et son application un peu plus stricte.

Portrait de mrburns
28/octobre/2008 - 14h33

SUREMENT PAS vu comment y "pense " antisarko ou la pensee inversé
:roll: "les pauvres y sont pedophile c pas leurs faute"sa devient la notre si ont les laisses agirs y pas recidive si y sont zigouiller:chien qui mord recommence!

Portrait de Macfly
28/octobre/2008 - 00h40

Ou tout betement certains n'aiment pas avoir de poils sur la langue

Portrait de Zalrys
27/octobre/2008 - 23h58


faudraî pt etre que tt le monde arrete de s'improviser psy, mais bon comme tt le monde y va de son intrpétation je v y aller dla mienne! jsuis d'accord avec baba l'homme comme les femmes est de pljus en plus " dégouté par le poil, moi je pens epas ke c par rapport a l'enfance à mon humble avis ce seait plus la réference o coté "mamifère" animal..

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 22h39

la perversion est un état stable
Aussi la sexualité est l'énergie nécessaire à maintenir l'équilibre psychique
le mot déséquilibré ne convient donc pas.

L’acomoclitisme est l’attirance sexuelle pour les pubis rasés
comme toute perversion c'est un problème si la personne ayant ce goût est incapable de s'en passé et de faire l'amour avec un fille non rasée.

Comme n'importe quoi en psychologie c'est le rapport à la société qui importe
si vous savez vous adapter à toute situation par rapport aux loi à la morale aux modes et coutumes vous êtes normal et en bonne santé mental

Portrait de tvm
27/octobre/2008 - 22h29

Je pense pas que leur couper les burnes va résoudre quoi que ce soit. De même, le châtiment suprême ne résoudra rien. On a l'exemple aux USA : la peine de mort n'a jamais été dissuasive, bien au contraire.
Un pédophile qui meurt, c'est un autre qui naît. C'est triste, mais c'est comme ça : la roue tourne. On peut rien faire contre ça.

Les gens qu'ont un penchant pour les enfants sont des dangers publics, mais ce sont avant tout des malades mentaux. A mon avis, ils doivent en souffrir eux-même. Sauf exceptés peut-être ceux qui ont vraiment le goût du vice.
A cause de leur dangerosité, je suis pour leur enfermement afin qu'ils ne soient plus en liberté dans la nature à la recherche de proies. Mais je privilégie un enfermement dans un centre adéquat relatif à leur problème. (Sans tortures bien sûr, sinon on devient nous-même des monstres et un monstre n'a plus à se plaindre des autres monstres, car c'est indécent) Et ce, tant qu'ils sont dangereux pour la société. Il parait que la castration chimique donne de bons résultats. Après bon, je suis pas médecin non plus.

Sinon, pour en venir à l'autre thème, à savoir celui du poil-qui-dégoûte, je pense que les gens qui ont ce dégoût ont un problème. Pas avec le poil en lui-même mais plutôt avec ce que représente le poil.
Je ne comprends pas les hommes qui recherchent exclusivement des femmes qui n'assument pas leur féminité au point qu'elles se rasent leur entrejambe. Désolé, mais moi en tant que mec, je ne trouve absolument rien de sexy ni d'excitant chez ces femmes qui s' "impubèrisent". Ca me fait même carrément fuir. Ceux ou celles qui justifient ça par un soi-disant problème d'hygiène, c'est un argument bidon : rien n'empêche de se doucher juste avant de faire des galipettes. Les cheveux, c'est sale aussi, tant qu'on y est : pollution, poussière, microbes (ben oué, si on se touche les cheveux après avoir touché à plein de trucs, c'est pas propre !), etc. Pourtant, les cheveux, tout le monde aime. Donc, l'hygiène : argument bidon. La peau est également remplie de microbes, mais là, ça ne gène personne non plus. lol

De même, les femmes qui veulent des hommes rasés de partout, tels certains mecs dans des magazines à sexualité ambigüe, je ne comprends pas non plus. Elles veulent réellement un homme ou un garçon ?

Bref, le problème n'est pas le poil mais ce qu'il représente. Le poil n'est pas sale si on le lave, de même que la peau n'est pas sale si on la lave. On peut aussi être rasé de partout et être dégueu, l'un n'empêche pas l'autre. L'hygiène est un argument bidon... On ne me la fait pas, à moi. lol
Faut voir ça dans le côté psychologique de la chose. La société a de toute façon perdu ses repères en matière de sexualité. A l'ère où l'apologie de la "diversité" de la sexualité et des pratiques sexuelles fait fureur, voilà où on en arrive : de plus en plus de gens déséquilibrés en perte de repères. Et je pourrais même en redire en matière de certaines pratiques sexuelles dont certains sont fanas. Des pratiques qui laissent songeur, en ce qui me concerne. Mais bon, je vais vous épargner les détails.

Bref, pour résumer, tous ces comportements bizarres, tous ces goûts bizarres, etc, ce sont, à mon sens, les symptômes liés à une perte de repères dans notre société actuelle. Une forme de déclin.

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 22h22

wait and see avec peur
mais j'ai jamais parlé de moi juste rapporté ce que l'on peut lire sur le sujet çà et là sur un site comme doctissimo par exemple

Pour votre paroisse il existe des communautés de déviants sur internet tout à fait connu et légale

la pédophilie n'est pas une orientation sexuelle donc je te remercie de ta non connaissance

Portrait de mrburns
27/octobre/2008 - 21h57

CELA reste anormale,si c pas le cas pour toi sa m inquiete sur ton orientation sex et la c grave
:twisted: pas touche o gosse bande de pervers degeux
tu merite un petit mot aux admins de ce site et qu on trouve ton IP
T PLUS DANGEREUX QUE SARKO MALGRE TON NOM
:twisted:

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 21h16

tu parle de la réalité pas moi

la pédophilie n'est pas synonyme de viol d'enfant
c'est un attrait physique pour les corps impuberts

la normalité celà n'existe pas , des gens ont cette attirance et c'est comme çà d'autre sont zoophile scatophile et je vous en passe des vertes et des pas mures

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 18h54

C'est vrai que j'en mange tous les soirs

Vous vous emballez mon cher Destroyman
c'est exactement le discours des psychologues ce que je disais

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 18h23

Oui bien sur c'est la réaction primaire que l'on aurait tous , mais c'est se rabaissé au même niveau de bassesse violente , le mal engendre le mal , le comportement antisocial sa reproduction et au final c'est un échec pour la société et l'humanité

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 18h10

Pour les délits sexuels c'est à dire tout sauf les viols qui sont des crimes
il n'y a que 7 % qui récidive une fois et 3 % de multirécidiviste
Plus le suivi socio judiciaire est long et plus on augmente le risque de récidive
Le sujet doit être réintégré au plus tôt dans la société
Pour les crimes la récidive est limité par le système

Ce qui a dérangé tout à l'heure c'est le faites que j'ai parlé des criminels en souffrance
C'est la stricte vérité une brute l'est parce qu'on ne lui a appris que çà
c'est comme un chien il devient violent si vous le domestiqué pour l'être

Portrait de baba4444
27/octobre/2008 - 18h00

C'est pas possible, si jamais comme je le pense (sans affirmer), la pédophilie fait partie des hommes, ou au moins d'une partie d'entre eux.
On ne pourra pas les supprimer. On peut les empêcher d'être tenté, en supprimant les sites internet, etc.
Ou en foutant certins en prison, en appliquant la loi de rétention de sureté, ou autre.
Bref, que des banalités, et rien qu'on ne tente pas de faire. Mais je ne vois pas de meilleur solution.

Portrait de baba4444
27/octobre/2008 - 17h50

euh... c'est dommage vos disputes ridicules, alors que le sujet est sérieux et a débouché sur des questions intéressantes.
Dommage que vos attaques aillent vers les pseudos, qu'elles soient ridicules comme celle de disney, bref que ça vole vraiment pas haut du tout.
Quelqu'un pour reparler de sujet intéressant ?

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 17h48

J'ai la prétention de rien.

Ah c'est sur que l'on titre thérapie imposé aux délinquants sexuels mais dans le contenu il n'y a rien qui va soigner quoi que ce soit.

C'est un travail sur soi même une réflexion c'est tout qui pourrait être le même que pour aider à arrêter la cigarette.

Portrait de antisarko2008
27/octobre/2008 - 17h35

Avant de critiqué les autres prenez le temps de vous documentez et on en reparlera

Quand à mon pseudo je suis pas sur que Destroyman soit vraiment une preuve d'intelligence suprême

Les plus vus