15/08/2011 10:37

Le nombre de journalistes recule en France pour la 1ère fois depuis 10 ans

Pour la première fois depuis 10 ans, le nombre de journalistes en France a reculé en 2010, la profession connaissant dans le même temps un vieillissement de sa population, selon une étude de l'Observatoire des métiers de la presse.

 

Après une progression constante de leur nombre depuis 2000, les journalistes étaient 37.415 en 2010, 1,31% de moins qu'en 2009. Ils étaient 33.314 en l'an 2000, selon l'étude basée sur les chiffres de la Commission de la Carte professionnelle, révélée par la Correspondance de la Presse.

 

Sur cet ensemble, 58,4% des journalistes sont employés par la presse papier, 11,8% par la télévision, 8,6% par les agences. La radio en emploie 6,7% et les supports internet 2,9%. Les données ne permettent cependant pas de comptabiliser les journalistes travaillant pour plusieurs supports.

 

La moyenne d'âge des journalistes professionnels augmente encore en 2010, s'établissant à 42,3 ans, contre 42,2 ans en 2009 et 40,5 ans en 2000. Le gros des troupes se situe dans la tranche d'âge 45-59 ans, qui représente 34,6% des journalistes encartés. A l'instar d'autres professions, la précarité est en hausse avec plus qu'un doublement du nombre de CDD en deux ans, 1.399 en 2010 contre 628 en 2008.

 

Le nombre de pigistes, passé de 5.711 en 2001 à 6.311 en 2009, a en revanche reculé en 2010 (6.096, soit moins 3,5%). Les femmes représentent en 2010 44,9% du total des journalistes, une hausse de 5 points depuis 2000 où elles ne totalisaient que 39,9% de l'effectif encarté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Service Commercial Peugeot
15/août/2011 - 19h42

Quand on connait l'usage que certains font de leur carte...

Portrait de Missy Lioty 31
15/août/2011 - 11h54
Churchill a écrit :
Hélas, la plupart des journaux "nationaux" ne sont que parisiens (un article intéressant est paru hier ou aujourd'hui sur Internet à ce sujet) et les quotidiens régionaux font de plus en plus appel à des "correspondants" locaux qui n'ont pas le statut de journaliste. Si l'on ajoute que les problèmes de la presse ne datent pas d'hier… on a l'explication de cette évolution.

Aurais-tu le lien par hasard ? merci :)

Portrait de Churchill
15/août/2011 - 11h51

Hélas, la plupart des journaux "nationaux" ne sont que parisiens (un article intéressant est paru hier ou aujourd'hui sur Internet à ce sujet) et les quotidiens régionaux font de plus en plus appel à des "correspondants" locaux qui n'ont pas le statut de journaliste. Si l'on ajoute que les problèmes de la presse ne datent pas d'hier… on a l'explication de cette évolution.

Portrait de Missy Lioty 31
15/août/2011 - 11h00

Logique vu que c'est un métier qui ne paye pas et ou c'est assez galère. je voulais être journaliste au début puis finalement j'ai choisi la communication je pensais avoir plus de chances.

Les plus vus