13/08/2011 11:52

Londres: Cette vidéo qui met en colère le monde entier !

Asyraf Haziq Rosli, 20 ans, se rendait à vélo chez un ami quand il a été une première fois attaqué à Londres par des émeutiers. Des images diffusées sur le site du quotidien The Guardian et vues plus de 3 millions de fois sur un site de partage vidéo montrent que le jeune homme, au visage ensanglanté, a été "secouru" par un groupe de jeunes qui se sont empressés d'ouvrir son sac à dos et d'en dérober le contenu.

 

Asyraf Haziq Rosli a été opéré depuis d'une fracture de la mâchoire mercredi et est sorti de l'hôpital jeudi matin.

Dans une interview , il raconte l'épreuve qu'il a subie. "Il y avait des jeunes enfants, des écoliers, dans le groupe. Ils portaient des cagoules et ils s'accrochaient à moi", raconte-t-il. "Ils essayaient de prendre mon téléphone portable dans la poche de mon pull. Ils ont fait tomber mon vélo, et quand ils ont fait ça, j'ai heurté le sol et je me suis blessé à la machoire. Il y avait du sang", dit-il.

"Ces gens se sont ensuite enfuis. D'autres se sont approchés en disant qu'ils voulaient m'aider, mais ceux qui étaient derrière moi ont en fait pris les choses qui se trouvaient dans mon sac à dos", ajoute-t-il. 

 

Ignorant les inquiétudes de sa famille qui lui a demandé de rentrer en Malaisie, il dit qu'il ne songe pas à quitter le Royaume-Uni et compte terminer ses études de comptabilité dans le pays. "Je veux que ma mère vienne ici et me rende visite. Je lui ai parlé, elle est très inquiète. Elle veut que je rentre à la maison. J'ai refusé", a-t-il affirmé . Interrogé sur son sentiment à l'égard de ses agresseurs, l'étudiant a répondu: "Je les plains. C'était vraiment triste parce que parmi eux il y avait des enfants, c'était très triste. C'était très choquant".

 

Cette vidéo devenue un symbole de la violence des émeutes  a suscité l'indignation des internautes et a même entraîné la condamnation du Premier ministre britannique qui a qualifié cette agression de "dégoûtante".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de progmushroom
15/août/2011 - 10h27

Comme dans les banlieues françaises, comme partout ailleurs, tant que l'on ne s'attaquera pas directement aux causes, c'est peine perdue.
Il ne sert à rien de boucher une fuite avec du chewing-gum si l'origine de cette fuite n'est pas identifiée et réparée.
Ces débordements ont une cause, très profonde, très universelle.
Croire que la solution, à long terme, au problème est d'envoyer des "robocop" pour rentrer dans le tas est stupide...c'est précisément ce que ces jeunes cherchent : la confrontation.

Portrait de levraithek
14/août/2011 - 11h38

je ne comprendrait jamais pourquoi face a de tel débordement on applique pas le couvre feux !!!

On envois les militaire avec pour ordre de maitriser tous débordement qu'importe les moyen utilisé !!

Portrait de nat
14/août/2011 - 07h59

Et voilà ce peut faire la violence, c'est honteux de voir ça. Et le pire dans tout ça c'est que cette vidéo finisse sur internet. En tout cas j'espère que le jeune homme va mieux. Bon courage à lui pour la suite de ses études.

Les plus vus