16/10/2008 13:30

Grève à M6 contre la fin des journaux régionaux

Des journalistes de la plupart des bureaux régionaux de M6 se sont mis en grève jeudi pour protester contre la fin prochaine des journaux régionaux de la chaîne, qui toucherait 46 salariés et une vingtaine de CDD ou pigistes, a-t-on appris de source syndicale.

"Comme à Marseille, Lyon et Toulouse, il n'y aura pas de Six minutes à Lille ce soir", a indiqué le communiqué des grévistes lillois. Seul le bureau de Bordeaux n'était pas en grève, ont-ils précisé à l'AFP.

A Lille, six journalistes étaient en grève sur les huit que compte le bureau ainsi que les sept pigistes de la locale, selon un des grévistes qui manifestait avec ses collègues derrière une banderole "M6 Lille en grève".

"La direction nous demande de continuer à diffuser le Six minutes régional jusqu'au vendredi 24 octobre, date de l'annonce officielle de fermeture des décrochages régionaux en comité d'entreprise extraordinaire", a précisé le communiqué des grévistes.

A Toulouse, la participation à la grève était la même et la rédaction a voté la reconduction du mouvement pour vendredi.

A Marseille neuf des dix salariés et quatre pigistes ont posé leurs caméras à terre devant leur local, au pied d'un grand panneau en carton frappé du sigle "M6 Marseille" déchiré par le milieu pour symboliser la fin de l'information locale.

Certains portaient en bâillon des autocollants avec pour slogan "M6 la petite chaîne qui démonte" ou arboraient en badge une fausse carte de presse frappée de "ANPE".

Sur une télévision portable posée sur le toit d'une voiture, on pouvait lire : "Veuillez nous excuser pour cette interruption définitive de nos programmes télé". Alain Vigier, délégué SNJ-CGT de M6, en poste à Marseille, estimait jeudi que les rédactions locales ont "été sacrifiées sur l'autel du futur Journal Télévisé de 20H00 (qui remplacera le "6 minutes" tout-image de M6, ndlr). Plus la chaîne grandit, plus elle veut devenir respectable et institutionnelle".

La direction de M6 a de son côté indiqué jeudi qu'elle ne souhaitait pas faire de commentaire, avant le CE extraordinaire du 24 octobre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de annaHeb
17/octobre/2008 - 21h23

Quelle honte ! Les journalistes des locales se dépensent 10 heures par jour minimum, ils fournissent 70 pour cent des reportages du 12'50 et du 6' du soir. Tout ça pour payer le salaire du futur présentateur vedette. J'ai moi même était en CDI dans une locale de M6, et je peux vous dire que le travail était vraiment difficile,, que nous étions payés 30% de moins que les journalistes parisiens. De plus, les journalistes locaux de M6 sont seul sur le terrain : cadre, ITW, rédaction, montage et commentaire ! Après avoir exploités ces mineurs de l'information, on les achève dans l'irrespect le plus total. J'espère que la chaîne assumera ces responsabilités, et reclassera tout le monde. Qu'enfin un peu de morale prenne place dans l'entreprise.
Ironie du sort, c'est cette même chaîne qui dénoncent (et heureusement) dans ses mag d'info le entreprises qui licencient quand elle sont bénéficiaires. et aujourd'hui elle semble faire la même chose. Courage confrères, battez vous jusqu'au bout !

Portrait de schkoumette
16/octobre/2008 - 20h10

pourquoi nous mettre un 20h comme tf1 et france!!! on est bien avec nos 6 minutes c'est bien pour ça que les gens le regarde car ce n'est que l'éssentiel maintenant çe seras plus long et en plus il y a des gens qui vont se retrouver au chômage!!!! m6 me déçoit

Portrait de Jiheme
16/octobre/2008 - 19h30

Cette situation est d'autant plus dramatique que ces suppressions de postes se déroulent en Province et que le reclassement est encore plus problématique. Le nombre de pigistes chez France 3 ne cesse de baisser. Toujours à Toulouse, TLT, la plus ancienne des chaînes locales en France va "dégraisser" plus de 60% de ses effectifs. Au total, la chaîne emploiera une vingtaine de postes à équivalent temps plein. Mais en parallèle à cette bérézina, une question est à poser : quid de la qualité des infos sur les médias français quand on voit que dans certains organismes de presse, le journalisme devient un véritable travail à la chaîne. Pas de place à l'investigation ce qui intéressera certainement certaines personnes...

Portrait de hiphop
16/octobre/2008 - 18h07

quel dommage... en sachant que M6 sort des excuses de fric alors qu'il ne vont jamais en gagner autant qu'en 2009 grâce à la récup de la pub du service public.....
"putains" d'actionnaires...!

Portrait de fredodi
16/octobre/2008 - 15h46

dommage

Portrait de Jiheme
16/octobre/2008 - 15h06

phil62,
Même si cela ne te concerne plus vu ton âge, je trouve plus que déplacé de dire qu'on s'en fout quand des personnes compétentes de surcroît vont perdre leur job ! Je n'arrive vraiment pas à comprendre ce cynisme qui fait que l'on se réjouit du malheur des autres. Déplorable ! Et malheureusement bien à l'image d'une certaine mentalité qui tend à se répandre...

Portrait de anonyme2008
16/octobre/2008 - 14h45

Les bureaux de Toulouse et Lyon sont également en grève ce jour.

Les plus vus