09/08/2011 09:44

Le site internet du ministère syrien de la Défense piraté

Le site internet du ministère syrien de la Défense était inaccessible lundi après une incursion des pirates informatiques regroupés au sein d'Anonymous qui entendaient protester à leur façon contre la répression par Damas du mouvement de contestation.

Lundi vers 21H00 GMT, le site www.mod.gov.sy affichait toujours un message d'erreur et il était impossible de s'y connecter.

Anonymous avait revendiqué cette attaque contre le site dimanche par le biais d'un message envoyé depuis l'un des comptes Twitter du groupe, @YourAnonNews.

Les pirates ont reproduit sur le site de micro-blogs Tumblr une capture d'écran de la page d'accueil du ministère, telle qu'ils l'avaient "redessinée" avant que la connexion ne soit interrompue.

On y voit un drapeau syrien surmonté d'un buste dont la tête a été remplacée par un point d'interrogation.

Y figuraient également des photos de manifestants ensanglantés et un message adressé au peuple syrien.

"Au peuple syrien: Le monde est à vos côtés contre le régime brutal de Bachar al-Assad", assuraient les pirates. "Sachez que le temps et l'histoire jouent en votre faveur. Les tyrans utilisent la violence parce qu'ils n'ont rien d'autre. Plus ils sont violents, plus ils sont fragiles", disaient-ils encore.

"Tous les tyrans chutent, et grâce à votre courage, Bachar al-Assad est le prochain sur la liste", ajoutaient-ils.

Et, s'adressant cette fois à l'armée syrienne, Anonymous déclarait: "Vous êtes chargés de la protection du peuple syrien, et quiconque vous ordonne de tuer des femmes, des enfants et des personnes âgées mérite d'être jugé pour trahison".

"Défendez votre pays, soulevez-vous contre le régime", concluaient les pirates.

En représailles, un groupe favorable au gouvernement syrien a piraté un site utilisé par Anonymous, www.anonplus.com

"Les terroristes tuent l'armée syrienne et les civils syriens", est-il écrit, juste au-dessus de photos explicites de cadavres, présentés comme ceux de soldats syriens tués par des manifestants.

"En réponse à votre piratage du site internet du ministère syrien de la Défense, le peuple syrien a décidé de purger internet de votre site internet minable", indiquent les pirates.

"Votre site internet a été piraté et nous vous laissons des photos qui montrent l'ampleur du terrorisme perpétré par l'association des Frères musulmans, dont les membres tuent des citoyens syriens, civils comme militaires", conclut le message.

Dans un message laissé sur Twitter, Helmi Noman, chercheur à l'Université de Toronto, a expliqué que l'attaque dont a été victime anonplus.com est le fait d'un groupe qui se fait appeler "Armée électronique syrienne".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus