08/10/2008 08:44

Radio: Grève aujourd'hui à FIP

Trois syndicats de la radio FIP (groupe Radio France), la CGT, Sud et la CFDT, ont déposé un préavis de grève pour aujourd'huicontre un projet de réorganisation qui, selon eux, menace l'emploi, a indiqué la direction de Radio France.
Par ailleurs, des négociations étaient en cours dans la soirée entre les
syndicats et la direction à propos de ce projet. Les élus du comité central d'entreprise (CCE) de Radio France, réuni le 7 septembre, indiquent de leur côté, dans un communiqué, qu'ils ont quitté la réunion, estimant que celle-ci ne pouvait se tenir alors que des négociations étaient en cours.

Selon les élus du CCE, le projet de la direction "prévoit la réduction de deux tiers" de la durée des émissions dans les antennes locales de FIP, à Bordeaux, Nantes et Strasbourg, un projet qui "menace à terme l'existence de ces trois stations et les emplois afférents".De son côté, la direction assure qu'il n'y a pas de menace sur l'emploi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de doudi91
8/octobre/2008 - 21h34

fip c'est une radio

Portrait de moidixmois
8/octobre/2008 - 13h48

C'est la seul radio que j'écoute, j'espère vraiment que l'antenne de Bordeaux ne sera pas coupé.

Portrait de Papyboom
8/octobre/2008 - 12h33

Non non, vont faire l'inverse : que de l'info (pour pendre le contre-pied de France Info)

Portrait de carlosetlatomate
8/octobre/2008 - 11h05

fip fipfip fip et fap rangers du risque...:lol:

Portrait de Galuchat_57
8/octobre/2008 - 10h59

Le massacre de FIP entamé par J.M. Cavada et la fermeture de nombreuses stations avant son entrée en politique continue...

Codou et Garetto avaient eu une excellente idée en créant le réseau FIP...

Ils n'avaient pas prévu que des incompétents saborderaient leur création quelques années plus tard, et en plein succès !

Portrait de MITEL
8/octobre/2008 - 10h12

Ils ont raisons de faire grêve pour avoir un FIP de qualité et non un robinet à musique. Les traiter d' égoîtes c'est m' importe quoi. Vive FIP et ses FIPETTES locales.

Les plus vus