30/09/2008 17:25

Le quotidien américain New York Sun met la clé sous la porte

Le New York Sun, quotidien américain lancé il y a six ans et se présentant comme une alternative conservatrice au New York Times, a publié mardi sa dernière édition en raisons de difficultés financières.

Le rédacteur en chef du New York Sun Seth Lipsky a indiqué dans un message aux employés du journal que les efforts pour garantir le financement du quotidien et assurer sa pérennité avaient échoué. Il a indiqué que la décision de cesser la publication était due à une "évaluation réaliste de nos chances d'atteindre notre objectif d'une publication rentable dans un avenir proche".

"Parmi les différents problèmes auxquels nous avons été confrontés, il y a le fait que ce mois, pour ne pas dire cette semaine, ont été parmi les pires du siècle pour tenter une augmentation de capital", a-t-il dit en référence à la crise financière actuelle.

M. Lipsky a affirmé que les revenus publicitaires du journal avaient augmenté au cours des trois dernière années, mais pas suffisamment pour contrecarrer des pertes qu'il a qualifiées de "substantielles". Le New York Sun avait publié son premier numéro en avril 2002, se présentant comme une alternative conservatrice au New York Times.

Il revendiquait 150.000 lecteurs, mais selon M. Lipsky, la diffusion payée était de seulement 14.000 exemplaires.

Le maire de New York Michael Bloomberg a regretté dans un communiqué cet arrêt, saluant le fait que "dans une ville saturée de couverture médiatique et de commentaires, le Sun avait brillé, bien que trop brièvement".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cecilia jones
30/septembre/2008 - 18h58

ça s'arrange pas chez les Ricains...

Portrait de choupi1972
30/septembre/2008 - 18h07

je pense pas que ce soit le seul à qui cela arrivera , en effet vu l'état catastrophique de l'économie américaine je pense que lire un journal ou même regarder la télé , revient à lire ou voir un film dépouvante . Alors je pense que les américains ne veulent même plus ouvrir la porte de chez eux ( quand bien même ils aient réussi à sauver leurs chez eux ) pour ne plus être confronter à la triste réalité. A l'heure actuelle ce n'est plus l'amérique de l'économie fleurissante à la Wall street mais plutot l'économie mauribond de Street in the Wall . Si vous ne comprenez pas regardez dans le dictionnaire anglais / français .

Portrait de olymp
30/septembre/2008 - 17h43

L'argent,l'argent toujours l'argent et dire que nos grands-parents avec 3 francs 6 sous étaient heureux;( ;(

Portrait de ISF
30/septembre/2008 - 17h30

Moi je l'aurais mis dans la serrure mais bon... :arrow:

Les plus vus