04/10/2008 16:48

Trois radios "libres" demandent une aide à la numérisation

Trois radios "libres", Aligre FM (93.1 Mhz), Fréquence Paris Plurielle (106.3) et Radio Libertaire (89.4) demandent une aide à la numérisation pour ne pas disparaître lorsque l'on déploiera, en France, la radio numérique terrestre (RNT).

Dans un communiqué publié mardi, ces trois radios associatives non-commerciales d'Ile-de-France assurent qu'elles n'ont "pas les moyens de faire face aux coûts prohibitifs d'une double diffusion simultanée analogique et numérique, ni à la complexité technique que réclame la RNT".

"Aucune radio libre ne doit disparaître en raison de la numérisation de la diffusion radiophonique", ajoutent les signataires, qui estiment par ailleurs que "la gratuité de la migration et de la diffusion numérique pour les radios associatives non-commerciales doit être organisée".

Ces trois radios entendent prendre la parole mercredi, à 11H00, devant le siège du Conseil supérieur de l'audiovisuel, à Paris, pour exposer leurs griefs. Le Conseil a fixé au mercredi 1er octobre la date limite à laquelle peuvent lui être envoyés les dossiers de candidature à une fréquence de radio numérique.

Les radios qui disposent déjà d'une autorisation de fréquence en mode analogique recevront automatiquement une autorisation pour une diffusion en mode numérique. Les premières radios émettant en mode numérique pourraient apparaître au début de l'année 2009. Par ailleurs le CSA se propose de procéder à de nouveaux appels à candidature après celui qui s'achève le 1er octobre.

Selon le CSA, la liste des candidats à ce premier appel sera rendue publique le vendredi 3 octobre, ou le lundi 6 octobre.

Contrairement à ce qui se passe pour la télévision analogique, qui disparaîtra en principe fin 2011, la diffusion de la radio en mode analogique ne disparaîtra pas à court terme et les deux modes de diffusion continueront à cohabiter pendant plusieurs années.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JerryD
6/octobre/2008 - 10h49

Ces radios ont raison de demander de l'aide. Ce qui fait le charme de la radio, c'est que cohabitent toutes sortes de stations (publiques, privées, associatives, ...)
Et si ces radios veulent survivre, elles doivent pouvoir le plus tôt possible passer au numérique. Sinon, elles vont se faire "bouffer" par les radios commerciales, qui n'attendent que ça.
Et contrairement à ce que certains disent dans les commentaires, la radio analogique finira par disparaître, car il faudra libérer de la place sur les ondes.

Portrait de COMA Tina
5/octobre/2008 - 08h56

;) je crois début 2009 ...

Portrait de Kyel
5/octobre/2008 - 00h01

C'est vrai que la situation est a faire peur ! Si encore ils avançaient l'extinction de la FM rapidement, ça serait déjà ça mais comme ils n'ont pas l'air préssé, les auditeurs ne seront pas pressé n'ont plus de s'équiper. Ca sent mauvais cette numérisation.

Portrait de Dori66
4/octobre/2008 - 17h59

Moi j'aimerais savoir pour les zones frontalières françaises, si les radios du territoire frontalier qui émettent sciemment sur une partie de la France seront disponibles en numérique...

Portrait de COMA Tina
4/octobre/2008 - 17h38

;) j'aimerais bien savoir si le numérique est vraiment supérieur au niveau son ...

Les plus vus