30/09/2008 13:23

Les aides de l'Etat à la presse:plus de 500 millions d'euros

Aides à la modernisation, à la distribution, à la diffusion ou encore au transport postal de la presse: l'Etat intervient à plusieurs niveaux pour une enveloppe globale annoncée de 526,5 millions d'euros en 2009.

"L'objectif principal du programme consiste à accompagner le secteur dans les mutations profondes qu'il traverse, à soutenir le développement de sa diffusion et à conforter les conditions du pluralisme de la presse et de son indépendance", soulignait ainsi le ministère de la Culture et de la Communication en présentant vendredi son budget 2009.

Les aides de l'Etat se montent à 284,5 millions d'euros, selon le montant inscrit dans le projet de budget 2009.

Par ailleurs, aux termes de l'accord signé le 23 juillet dernier avec la presse et La Poste pour les années 2009-2015, l'Etat va verser une contribution de 242 millions d'euros dans le domaine de l'aide au transport postal de la presse par an sur les trois premières années. Au sein de l'enveloppe budgétaire 2009, figure la dotation prévue pour les abonnements de l'Etat à l'Agence France-Presse, de 111,4 millions d'euros.

L'AFP recevra par ailleurs "de nouveaux moyens" dès 2009 pour l'aider à financer son système de gestion de contenu multimédia (4XML). 24,7 millions d'euros seront mobilisés pour "continuer d'accompagner la modernisation sociale de la fabrication de la presse quotidienne (concerne essentiellement les ouvriers du Livre), qu'elle soit nationale, régionale ou départementale.

Depuis 2005, 141,1 millions d'euros auront été consacrés à cette politique. 22 millions de crédits sont destinés au fonds d'aide à la modernisation de la presse quotidienne et assimilée d'information politique et générale (spécifiquement destinés aux projets de modernisation des entreprises).

12 millions sont consacrés à la modernisation de la distribution de la presse quotidienne nationale, à l'appui du plan de modernisation des Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP) qui prévoit pour sa part un montant d'investissement de 150 millions d'euros sur cinq ans.

Les aides au pluralisme, en direction notamment des quotidiens nationaux d'information générale politique et générale à faibles ressources publicitaires, se montent à près de 10 millions d'euros.

Enfin, 2 millions d'euros seront affectés à la modernisation du réseau des diffuseurs, tandis que les crédits de l'aide au lectorat des jeunes et au développement des services en ligne des entreprises de presse se monteront respectivement à 3 millions d'euros et 0,5 million d'euros.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de blogger
1/octobre/2008 - 15h03

500 M d'€ une goutte d'eau ?! Quand le déficit représente 65% du budget de l'Etat et que la dette est telle que nous ne pouvons en rembourser chaque année que les intérêt, de tels propos sont un peu inconséquents ! Mais bon, vu la réfrence au football, on peut penser que tes centres d'intérêt et ta culture sont plus sportifs qu'économiques... Qui plus est, le principe même d'aider ce secteur est choquant. Ce sont des groupes privés qui, à travers leurs journaux, constituent des moyens de pression et font état d'informations partisanes. Quant aux NMPP et leurs avantages démentiels, n'en parlons même pas !

Portrait de superbibou13
1/octobre/2008 - 12h21

Ramenez les choses à ce qu'elles sont vraiment ! 500 millions, c'est même pas les budgets des clubs de foot de Ligue 1 réunis et même pas le prix qu'a payé Canal + pour diffuser le championnat... Une goutte d'eau dans le budget de l'état

Portrait de blogger
1/octobre/2008 - 11h11

Ces aides sont purement et simplement scandaleuses ! Contribuer au pluralisme ? Les gens achètent les journaux qu'ils souhaitent et, si des journaux ne sont pas lus, ils disparaissent. Point barre ! Il y en a marre de donner l'argent public à des secteurs privilégiés alors qu'on doit déjà payer les conneries et magouilles des banquiers US !

Portrait de Papyboom
30/septembre/2008 - 22h43

On parle beaucoup d'assistanat pour les entreprises publiques, que dire alors de la presse qui est sensée vivre de ses revenus et qui surtout doit conserver son indépendance vis-à-vis du pouvoir ? Va-t-on nationaliser la presse ?

Portrait de marcos95
30/septembre/2008 - 22h07

les journaleux a la botte du pouvoir, le "petit doigt sur la couture du pantalon" :shock:

Portrait de KSHA
30/septembre/2008 - 20h50

Les seigneurs Dassault, Arnault et Lagardère ne pouvaient pas être mis à contribution... Ah non c'est vrai qu'ils s'occupent de concentrer dan les mains d'une même caste la quasi totalité des médias au service d'une même logique...

Portrait de Jeanbonot
30/septembre/2008 - 16h28

Dépenser, c'est signe de bonne santé !

Portrait de Nicole47
30/septembre/2008 - 15h26

C'est inadmissible, la presse n'aurait pas due recevoir une telle somme, à quoi servent alors les publicités... Il me semble que dans ce Pays il y a des besoins plus urgents. Les salaires et retraites pour relancer l'économie déjà et réinjecter aussi dans la Sécurité Sociale il me semble que ce serait le plan le plus urgent.

Portrait de meeg
30/septembre/2008 - 15h19

heu...et moi j'ai le droit à combien :?:

Arrrh, c'est vrai les caisses de l'Etat son vides...parties en fumée par le gasoil du Falcon900 du premier ministre :s

Portrait de Nicole47
30/septembre/2008 - 15h12

Trop vrai, c'est se moquer du monde.

:evil:

Portrait de Fred5959
30/septembre/2008 - 15h02

Est-ce que le prix de son nouvel avion A330 (d'occase !!) est indiqué dans le budget de l'état ? Et le prix de la déco "presidentielle" de cet avion ??

Portrait de Anakin_skywalker
30/septembre/2008 - 15h00

Ils devraient aider les Francais qui crevent la dalle au lieu d'aider la Presse

Portrait de Jeanbonot
30/septembre/2008 - 14h40

Et puis il y a hélas - trois fois hélas ! - une France toujours envoûtée par le socialisme qui ne vit que par l'État, qui attend tout de la collectivité, et qui tire plus de la moitié de ses revenus des impôts que seuls payent une minorité de Français. Il y a cette France shootée depuis plus d'un demi-siècle à cette idéologie surannée qui a servi d'opium aux intellectuels germanopratins et d'instrument démagogique à un Valéry Giscard d'Estaing, un François Mitterrand et un Jacques Chirac. Que le pays ait pu s'endetter pendant un quart de siècle avec l'approbation de tous les partis sur le dos de ses petits-enfants, pour créer dans le même temps un million de postes de fonctionnaires, constitue une illustration parmi d'autres de ce marxisme qui n'ose dire son nom.

Portrait de RENAUD69
30/septembre/2008 - 14h25

Et oui !
qu'on fait ces brillants dirigeants pour SAUVER leur boîtes .... RIEN !!
Pourquoi !??
parce qu'ils sont out aussi INCOMPETENTS que vous et moi pour les diriger...ils n'ont aucune solution, aucune idée pour redresser leurs chateaux de cartes qui s'écroulent, faire de l'argent fictif avec de l'argent fictif, par contre ce qu'ils ont percu n'est pas fictif, Bonjour Les Bahamas !!
Ce sont les employés, les petits cadres, les commerciaux qui font vivre les boites, pas ces incompétents qui ont obtenus leurs postes par Cooptation, parce qu'ils sont bien nés, parcequ'ils connaissainet des hommes politiques...
Honte sur eux, maintenant nous savons qui ils sont ces champions du CAC 40, incapable de se commander un billet d'avion sans leur secrétaire !!
Allez vous dorer au soleil la tête cachée sous un journal !!

Portrait de Dtcsc
30/septembre/2008 - 14h04

Mais sur la tof je ne compte que 156 euros 90:shock: :| :mrgreen:

Portrait de michel_nantes
30/septembre/2008 - 14h04

Surtout rien pour le Figaro:lol: :lol: :lol:

Portrait de RENAUD69
30/septembre/2008 - 13h58

Je précise que mon marchand de presse qui est une dame très gentille et qui ne gagne pas bézef, m'a dit que la part qu'elle percoit de la vente des canards est de 17% je crois alors qu'en Allemagne c'est beaucoup plus.
Mais les NMPP ne veulent pas en donner plus aux libraires (pour en garder plus) tout au plus ont -ils proposés que ce soit les boulangeries qui distribuent la presse l'après midi pour que les tenanciers des kiosques où des maisons de presses puissent se reposer...c'est bien gentil tout ça, mais ils préfèreraient un peu plus de sous. Ils gagnent parfois moins que le SMIC en étant ouvert toute la journée...

Portrait de RENAUD69
30/septembre/2008 - 13h54

Quand y en a plus....y en a encore!

Portrait de RENAUD69
30/septembre/2008 - 13h54

En plus! Qui protègent des salaires énormes (ce que je peux comprendre quelque part...)

Portrait de michel_nantes
30/septembre/2008 - 13h54

oui elles sont vides pour les dépenses sociales (RSA) mais pas pour les amis patrons de la presse.........

Portrait de bren
30/septembre/2008 - 13h52

Si on veut vraiment une presse indépendante elle ne doit pas toucher un seul euro de l'Etat.

Portrait de ndgrave
30/septembre/2008 - 13h45

qui a dit que les caisses de l'état étaient vides?

Portrait de dan 35
30/septembre/2008 - 13h36

bolloré se pointe au bon moment

Portrait de RENAUD69
30/septembre/2008 - 13h34

Et je précise que ce sont NOS sous !

Portrait de RENAUD69
30/septembre/2008 - 13h33

Les sousous seront pour les NMPP et pour la poste qui demande des tarifs prohibitifs pour distribuer le courrier alors que la poste est l'employeur qui propose les plus petits salaires de FRance....

Portrait de Zalacaïn
30/septembre/2008 - 13h28

L'Etat ne peut pas mettre l'argent ailleurs que dans ce domaine ?? Il y'a des choses plus importantes non ?

Portrait de Jeanbonot
30/septembre/2008 - 13h28

J'espére qu'ils seront distribués en fonction des mérites de chaque groupe.

Les plus vus