28/09/2008 11:40

Egypte: un rédacteur en chef condamné à deux mois de prison

Le rédacteur en chef d'un journal indépendant, Ibrahim Eissa, a été condamné dimanche par une cour d'appel égyptienne à deux mois de prison ferme pour avoir fait état de rumeurs sur la santé du président Hosni Moubarak, a-t-on appris de source judiciaire.

En premier instance, en mars, M. Eissa, rédacteur en chef (BIEN rédacteur en chef) du quotidien indépendant Al-Doustour, avait écopé de six mois de prison ferme pour avoir propagé des "fausses informations (...) portant atteinte à l'intérêt général et à la stabilité du pays".

"La cour d'appel a ordonné son emprisonnement pour deux mois", a déclaré cette source sous couvert d'anonymat. Ibrahim Eissa, qui n'était pas présent dimanche au moment du verdict, encourait jusqu'à trois ans de prison.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hassene Lupin
28/septembre/2008 - 21h14

Voilà un test pour le nouveau RSF

Les prisons de Mobuarak sont pleines d'opposants, de journalistes, de gens tombés en disgrace, d'homosexuels...

J.Chirac avait été à la hauteur tentant de faire bouger les choses et avait obtenu quelques succés.:evil:

Portrait de sanya
28/septembre/2008 - 19h49

Effectivement pas de prison pour les journalistes dans notre pays et c'est tant mieux. Cependant, une journaliste vient d'être licenciée après 30 ans de bons et loyaux services pour une information erronée, c'est cher payé.

Portrait de Nicole47
28/septembre/2008 - 14h56

Il ne faut pas plaisanter avec de fausses informations dans ce Pays, ça fait réfléchir quand on voit notre presse...qui dit souvent n'importe quoi et sur n'importe qui!:evil:

Portrait de COMA Tina
28/septembre/2008 - 14h26

;) vraiment lamentable ...:evil:

Portrait de Jeanbonot
28/septembre/2008 - 12h55

"avait écopé de six mois de prison ferme pour avoir propagé des "fausses informations"
Pour un rédacteur en chef, seulement 6 mois, c'est pas cher payé.
Les juges Egyptiens sont trop laxistes !

Les plus vus