03/08/2011 10:33

L'Est Républicain "en situation de cessation de paiement"

Le PDG du Crédit Mutuel, Michel Lucas, qui a racheté le quotidien L'Est Républicain, a estimé que le journal était "en situation de cessation de paiement", lors d'une rencontre avec les élus du comité d'entreprise lundi, a-t-on appris mardi de sources syndicales.

Selon les syndicats L'Est media CGT et le SNJ, M. Lucas a également annoncé le départ du directeur général de L'Est Républicain, Gérard Colin, dont l'intérim sera assuré par Pierre Wicker, ancien directeur général du Républicain Lorrain.

"Pendant trois ou quatre ans, le Crédit Mutuel a joué le jeu en tant que banquier. Aujourdhui, la boîte est en cessation de paiement. On aurait pu rectifier le tir avant", a déclaré le PDG du Crédit Mutuel, selon les comptes-rendus des syndicat dont l'AFP a obtenu copie.

"Je me laissais et je me laisse toujours la possibilité de dire non (au rachat de L'Est Républicain)", a ajouté M. Lucas, ce qui, selon le SNJ, est "une manière d'instaurer un rapport de force en sa faveur".

Les élus du CE ont déploré que "dans les propos (de Michel Lucas), il ny ait pas grand-chose de concret et de constructif pour lavenir de LEst Républicain", alors que le nouveau propriétaire a indiqué qu'il allait "mutualiser les informations" des différents titres de presse qu'il détient.

L'Autorité de la concurrence a annoncé le 12 juillet avoir autorisé sous conditions la prise de contrôle du groupe L'Est républicain par le Crédit Mutuel, intervenue fin 2010 et qui a donné naissance au premier groupe français de presse quotidienne régionale.

La Banque fédérative du Crédit mutuel (BFCM) détenait notamment L'Alsace-Le Pays, Le Républicain lorrain, Le Progrès, Le Dauphiné libéré, Le Journal de Saône-et-Loire et Le Bien public. Elle a ajouté à son portefeuille L'Est républicain, Vosges Matin, Le Journal de la Haute-Marne et Les DNA.

"Le rachat des journaux ne sera valable que dans deux mois (une fois le délai d'appel passé). Pour linstant, je ne suis toujours pas propriétaire du groupe LEst Républicain. Il va falloir détricoter les comptes. Tant que je ne les ai pas eus, je ne peux rien dire", a encore indiqué M. Lucas au CE de L'Est Républicain.

Gérard Lignac, actuel PDG du groupe Est Républicain, a tenu à réagir au propos de M. Lucas et a précisé que le groupe était "en mesure de faire face financièrement à toutes ses échéances de règlement liées à l'exploitation des titres" (L'Est Républicain, les DNA, Vosges Matin et le Journal de la Haute-Marne), écrit le dirigeant dans un communiqué transmis à l'AFP.

La direction du Crédit Mutuel n'était pas immédiatement injoignable pour commenter cette réunion.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de fanchb29
3/août/2011 - 18h22

"La direction du Crédit Mutuel n'était pas immédiatement injoignable pour commenter cette réunion."

Il y a un problème dans la dernière phrase non ?
Soit vous pouvez la joindre, soit non, mais pas les deux à la fois...

De toute façon, à mon sens, je ne comprends toujours pas pourquoi cette banque continue à acheté des titres de presse.
Ce n'est pas du tout son métier de base et en plus peu en accord à mon sens avec ce qu'elle est sensée représentée...

Les plus vus