02/08/2011 10:00

Dernières Nouvelles d'Alsace: Les salariés inquiets sur leur avenir

Les salariés des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) restent inquiets sur leur avenir après une rencontre lundi à Strasbourg avec Michel Lucas, le PDG du Crédit Mutuel, leur futur propriétaire, a-t-on appris auprès des élus du personnel du quotidien.

Réunis pour un Comité d'entreprise extraordinaire, les élus du CE "n'ont pas eu de réponses concrètes à leurs questions" concernant notamment "l'avenir des services, les effectifs et l'emploi dans les différents services, les projets de développement", selon un compte-rendu interne dont l'AFP a obtenu une copie. Mais l'inquiétude majeure reste "les relations avec le journal L'Alsace", également propriété du Crédit Mutuel et concurrent direct des DNA dans le Haut-Rhin et une partie du Bas-Rhin.

M. Lucas "a eu des propos très flous sur l'indépendance des rédactions et le pluralisme de l'information", a confié à l'AFP un représentant syndical qui a souhaité conserver l'anonymat.

La prise de contrôle du Crédit Mutuel sera officielle deux mois après la mise en ligne de la décision par l'Autorité de la concurrence, a précisé M. Lucas lors du CEE. Mais il a souligné être "libre de sa décision finale de rachat si les conditions posées (par l'Autorité) ne lui convenaient pas", précise le compte-rendu.

Par ailleurs, il a indiqué que six candidats, dont deux américains, étaient sur les rangs pour le rachat du Républicain Lorrain (RL), mis en vente après un mouvement de grève des salariés le 18 février.

Les directions du quotidien et du Crédit Mutuel étaient injoignables pour commenter cette réunion.

L'Autorité de la concurrence a annoncé le 12 juillet avoir autorisé sous conditions la prise de contrôle du groupe L'Est républicain par le Crédit Mutuel intervenu fin 2010 et qui a donné naissance au premier groupe français de presse quotidienne régionale.

La Banque fédérative du Crédit mutuel (BFCM) détenait notamment L'Alsace-Le Pays, Le Républicain lorrain, Le Progrès, Le Dauphiné libéré, Le Journal de Saône-et-Loire et Le Bien public. Elle a ajouté à son portefeuille L'Est républicain, Vosges Matin, Le Journal de la Haute-Marne et Les DNA.

Outre la concurrence DNA-Alsace, l'Autorité avait noté la diffusion simultanée sur le Territoire de Belfort de l'Est Républicain et de L'Alsace-Le Pays.

M. Lucas a également participé dans l'après-midi à un CEE au siège de l'Est Républicain à Houdemont, près de Nancy.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bracife
2/août/2011 - 11h26

Allez... juste un petit com de soutien pour ne pas laisser cette info à zero.

Une pensée pour toutes les personnes qui sont des situations difficiles actuellement alors que d'autres sont en congés ou sont comme moi en train de commenter futilement les différentes news de ce site

Les plus vus