28/07/2011 10:14

Tavernost: M6 devrait gagner des parts de marché et améliorer sa rentabilité

Le groupe de télévision français M6 prévoit de "continuer à gagner des parts de marché" dans la publicité et d'améliorer la rentabilité de ses activités diversifiées au second semestre, a annoncé mercredi son président Nicolas de Tavernost.

 

"Nous sommes dans une politique dynamique de gains de parts d'audience et de parts de marché sur notre activité de télévision. Ceci s'est confirmée au premier semestre 2011", a indiqué M. de Tavernost.

Sur la deuxième moitié de l'année, "nous souhaitons continuer à gagner des parts de marché sur la publicité", a-t-il précisé.

 

"Dans les diversifications, hors football (club des Girondins de Bordeaux, non sélectionnés en Ligue des Champions, NDLR), la rentabilité a été maintenue. Leur rentabilité devrait s'améliorer au deuxième semestre", a poursuivi M. de Tavernost.

 

Le groupe va notamment sortir en salles puis sur DVD le film pour adolescents Twilight 4, dont les précédents épisodes avaient dopé ses ventes.

 

M6 a réalisé au premier semestre un bénéfice net en hausse de 8,4% à 91,5 millions d'euros, supérieur aux prévisions, et un chiffre d'affaires en recul de 3% à 720 millions d'euros, en raison notamment de la performance décevante du club de football des Girondins de Bordeaux.

 

Chaîne par chaîne, l'antenne M6 a vu ses revenus publicitaires progresser de 5,5% en un an, à 361,8 millions d'euros de janvier à juin, pour un coût de la grille de programmes en hausse de 2,3% à 160 millions d'euros. Sa marge opérationnelle courante, en progression de 6,3 points, atteint 31,4%.

 

Les chaînes numériques --payantes comme Téva et Paris Première--, mais surtout la chaîne de la TNT gratuite W9, qui a profité du déploiement de la TNT sur une majorité du territoire, ont vu leurs recettes publicitaires progresser de 8,7% à 89 millions d'euros. Leur marge opérationnelle courante atteint 22,5% au premier semestre.

Les revenus tirés des diversifications et droits audiovisuels (club des Girondins, mais aussi l'édition et la distribution de films en DVD ou encore la vente à distance) sont en recul de 14,3% à 287 millions d'euros.

 

Outre la mauvaise saison des Girondins, le groupe explique ce résultat par "l'atonie de la consommation et le changement de la saisonnalité des sorties vidéo", alors qu'il y a un an, les ventes DVD de Twilight 2 avaient soutenu l'activité au premier semestre 2010.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dim69
28/juillet/2011 - 13h52

Si ils veulent faire du chiffre, il y a qu'une seul solution remettre Dr Quinn, femme médecin et la petite maison dans la prairie. Autrement dit faire ce qu'ils font depuis 20 ans.

Les plus vus