23/07/2011 11:50

Standard and Poor's relève d'un cran la note de TF1

L'agence de notation Standard and Poor's a relevé vendredi d'un cran la note du groupe de télévision français TF1, à BBB+, estimant que malgré la timidité de la hausse du chiffre d'affaires, les économies de coûts engagées allaient se traduire par une meilleure rentabilité.

La note de TF1, filiale du groupe diversifié Bouygues, était depuis 2009 à BBB. A sa première notation par Standard and Poor's, en 2001, le groupe avait reçu la note A, soit deux crans de plus que la nouvelle notation obtenue vendredi.

"Nous nous attendons à moyen terme à ce que la chaîne de télévision française TF1 maintienne une politique financière prudente et conserve un profil de risque financier modeste", a indiqué l'agence de notation dans un communiqué.

"Une croissance timide du chiffre d'affaires et des économies de coûts en cours devraient se traduire dans l'année à venir par une rentabilité plus élevée et par le maintien d'un bon cash flow", a ajouté Standard and Poor's.

La marge opérationnelle (marge EBITDA) devrait par conséquent s'améliorer pour atteindre environ 15% dans les deux années à venir, selon l'agence. En 2010, TF1 avait enregistré un taux de marge opérationnelle courante de 9% en 2010, contre 4% en 2009. Au premier trimestre 2011, ce taux avait encore progressé, pour atteindre 10%.

Les analystes prédisent une hausse très modeste des recettes publicitaires télévisuelles en 2011, de quelques pourcents, et le groupe TF1 lui-même avait indiqué en février s'attendre à une année étale en raison "d'un environnement économique toujours incertain et caractérisé par une faible visibilité".

En 2010, les groupes de télévision privés français avaient profité d'une forte reprise après une année 2009 "noire" en raison de la crise, qui avait stoppé net les investissements publicitaires des annonceurs. Ils avaient presque tous retrouvé les niveaux d'avant la crise, en 2008.

L'année dernière, le groupe TF1 avait vu son chiffre d'affaires progresser de 11% à 2,6 milliards d'euros et sa chaîne historique seule avait gagné 8% à 1,5 milliard d'euros.

Le groupe, qui était fin décembre 2010 totalement désendetté grâce à une trésorerie nette positive de 17 millions d'euros, avait aussi doublé son bénéfice net à 229 millions d'euros.

Mais le groupe, et surtout sa chaîne phare, la Une, pourrait pâtir de la fragmentation de plus en plus forte des audiences en raison de la montée en puissance de la télévision numérique terrestre (TNT), qui propose beaucoup plus de chaînes que la télévision analogique et dont le déploiement sur l'ensemble du territoire français doit être achevé fin 2011, prévient Standard and Poor's.

D'ailleurs, pour revoir sa note, l'agence souligne qu'elle "est partie du principe que TF1 retiendra sa forte prééminence dans le marché français de la télévision malgré les attentes d'une croissance modeste du marché publicitaire et une continuelle fragmentation des audiences, et que la chaîne continuera à améliorer sa rentabilité dans les années à venir".

A 13H35 (11H35 GMT), l'action TF1 prenait 1,18% à 12,83 euros dans un marché parisien en hausse de 0,84%.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus