18/07/2011 15:27

RMC fête dix ans d'une croissance presque ininterrompue

La radio RMC, qui fête ses dix ans depuis sa relance par le groupe NextRadio TV, a connu une progression de son audience presque ininterrompue, avec un public rajeuni, plutôt urbain, masculin et actif, a souligné mardi Franck Lanoux, directeur de la station.

La radio, après une croissance en flèche depuis l'automne 2002, aurait bien aimé célébrer l'événement avec un gain d'audience pour ces trois derniers mois. Mais la station a subi un léger tassement lors de la période avril-juin (6,7% contre 6,8% il y a un an).

 "Cette stagnation de notre audience aujourd'hui est liée au manque d'actualité sportive et à un désintérêt pour le football", a commenté le directeur de RMC.

En 10 ans, la radio a surtout fait un bond, passant de 2% d'audience cumulée en 2000-2001 avec 956.000 auditeurs quotidiens, à près de 7% dix ans plus tard, soit plus de 3,6 millions de fidèles chaque jour.

Avec son format "Info Talk Sport", la station du groupe d'Alain Weill, qui laisse une large place aux interventions des auditeurs, a aussi rajeunit son public, revendiquant la place de "la plus jeune généraliste de France".

 Enracinée au départ dans la région du sud, RMC, anciennement Radio Monte Carlo, a progressivement gagné le nord et l'est, même si elle réclame encore 18 fréquences supplémentaires, comme Strasbourg ou Metz. C'est surtout en Ile-de-France que RMC a creusé son sillon, avec une audience multipliée par dix en 10 ans.

Tête d'affiche de la station, Jean-Jacques Bourdin, avec sa matinale de quatre heures, incarne le succès de la station. Ecouté par 2,14 millions d'auditeurs, avec une audience multipliée par 3 en 10 ans, Jean-Jacques Bourdin veut faire "une radio active, avec la volonté de dialoguer".

"Nous sommes écoutés par un public actif, urbain, les artisans, les patrons de PME et ceux qui font la route", analyse Jean-Jacques Bourdin. Avec 34 années de radio derrière lui, l'ancien journaliste de RTL assume les critiques et ne renie pas un côté "populaire, voire populiste", pourvu qu'il garde "indépendance et impertinence".

Le sport, autre pilier de la station, devrait redevenir un "booster" d'audience lors de la saison à venir (Coupe du Monde de rugby, Euro de football, Jeux Olympiques de Londres). Le groupe NextRadio TV emploie 750 personnes, dont 450 journalistes, a précisé Franck Lanoux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus