20/07/2011 17:48

Le Parisien va lancer une nouvelle formule en 2012

La Direction générale du Parisien / Aujourd'hui en France a présenté ce jour aux instances représentatives du personnel un projet innovant de développement du Parisien / Aujourd'hui en France.

Dans un contexte de profonde mutation de la presse, ce projet se fixe deux objectifs : en capitalisant sur ses atouts, positionner Le Parisien / Aujourd'hui en France comme le référent de l'information nationale et locale sur tous les supports et pérenniser la rentabilité de l'entreprise, garantie de sa capacité d'investissement et de son indépendance.Ce projet ambitieux sera soutenu par un investissement de 30 millions d'euros.

Il s'articule autour des domaines d'action et de développement suivants :

- Sur le plan éditorial, un vaste projet de refonte permettra au quotidien de bénéficier en 2012 d'une nouvelle maquette, toute en couleurs, d'éditions départementales renforcées ainsi que du développement de nouvelles offres numériques, en particulier pour les tablettes interactives

.- Un projet de magazine week-end afin d'élargir et de fidéliser l'audience.- En parallèle, la diffusion sera consolidée avec l'accroissement des abonnements, numériques et papier, et bénéficiera de la mise en œuvre d'actions en matière de marketing et de relation client (CRM).

- En capitalisant sur la notoriété et l'image de la marque Le Parisien, le projet entend créer autour de celle-ci une offre de services élargie, dans des domaines aussi variés que l'e-commerce, les achats groupés ou les services entre particuliers. Ceci se fera notamment par le biais d'acquisitions ou de partenariats.

- Enfin, pour assurer la réussite de ce projet d'envergure et s'armer efficacement face aux mutations en cours, une nouvelle organisation pluri médias, adaptée aux nouveaux rythmes et supports de l'information, serait mise en place avec entre autres la constitution d'un pôle enquêtes et d'un pôle images. Il est aussi prévu de réallouer des équipes vers le terrain et  de créer une nouvelle fonction de gestionnaire de communautés.  

La mise en œuvre opérationnelle et la nouvelle organisation du titre devraient conduire à une diminution des effectifs d'environ 40 à 50 postes, avec la volonté affirmée d'éviter des départs contraints, notamment par la mise en œuvre d'un plan de départs volontaires, dont les modalités seront négociées avec les partenaires sociaux.

Le calendrier proposé prévoit la mise en place effective de cette nouvelle organisation au début du deuxième semestre 2012, permettant ainsi de donner le temps à la concertation au niveau collectif et individuel.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus