04/07/2011 17:36

Des mères veulent interdire un documentaire d'Arte

Le collectif "Mamans-toutes-égales" accuse vendredi un documentaire en tournage pour Arte sur les relations parents/professeurs de pratiques "manipulatoires" aux dépens des femmes musulmanes, ce que les producteurs "Docs en stock" taxent de "procès d'intention scandaleux".

Dans un communiqué , le collectif MTE affirme que "la façon dont certaines mères musulmanes de Montreuil (banlieue parisienne) ont été approchées dans le cadre du projet" s'apparente à des "pratiques manipulatoires". En conséquence, le MTE "appelle toutes les mères contactées par Doc en stock à la vigilance et à refuser de participer à un film sur lequel on ne leur dit pas tout".

La société de production de Daniel Leconte a dénoncé "un procès d'intention scandaleux". "Elles ne veulent pas s'exprimer, très bien, elles ne sont pas obligées de le faire : nous, on a fait notre travail de journalistes, on a contacté tout le monde", a assuré Fabrice Gardel, le rédacteur en chef.

"Une petite minorité s'essaie à la censure en amont ; c'est dommage pour le débat démocratique", a-t-il dénoncé, affirmant que "le thème du film, c'est l'impossible dialogue parents-profs". Pour le collectif MTE, en revanche, "jamais l'objet du film n'est indiqué clairement, le flou absolu régnant sur son but et ses intentions.

A certaines mères contactées à la sortie de l'école de leur enfant, il est dit qu'il s'agit juste d'un film sur les rapports parents-enseignants. A d'autres, on fait croire que les enseignants avec qui elles sont en conflit s'étant exprimés, le point de vue des mères doit figurer : +question d'objectivité+" écrit ce collectif.

Le MTE, rappellent ses représentants, s'est "constitué contre le projet de Luc Chatel (NDLR: ministre de l'Education nationale) visant à interdire les sorties scolaires aux mères musulmanes portant un foulard".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus