06/07/2011 19:24

Libération: Motion de défiance contre Nicolas Demorand à 78%

Une motion de défiance a été adoptée à 78% contre Nicolas Demorand, patron de la rédaction de Libération, a-t-on appris jeudi de source interne au quotidien.

La participation a atteint 79%, a-t-on précisé de même source. Le scrutin, qui s'est déroulé dans la journée, était organisé par la SCPL (Société civile des personnels de Libération).

Les griefs à l'encontre de l'ancien animateur des matinales de France Inter, arrivé en mars à "Libé", sont multiples.

Les salariés reprochent d'abord à Nicolas Demorand de ne pas proposer de CDI à un journaliste en CDD depuis plus d'un an et dont le contrat s'achève cette semaine. Sans lui, arguent-ils, ecrans.fr, un site appartenant au journal consacré à l'univers et aux cultures numériques, ne pourra plus fonctionner normalement, d'autant que le contrat d'un autre journaliste travaillant également pour le site n'est pas renouvelé.

Circonstance aggravante selon eux, ce départ serait concomittant à l'embauche d'un autre journaliste, ancien proche collaborateur de Nicolas Demorand à France Inter, puis à Europe 1.

"C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase", confie à ce sujet à l'AFP un reporter de la rédaction.

Selon rue89, la direction se défend en expliquant que l'éventuelle embauche de ce journaliste, en CDD, n'est pas lié au départ de celui d'ecrans.fr.

La rédaction reproche également à Nicolas Demorand un projet de refonte des dernières pages du journal avec un contenu plus susceptible d'attirer des annonceurs, mais qui ne serait pas en phase avec la "culture" du journal.

Enfin, certains journalistes déplorent également que le successeur de Laurent Joffrin ne soit pas encore parvenu à s'intégrer à la rédaction et demeure trop isolé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus