08/07/2011 12:25

TF1 ignorait l'interdiction de filmer l'arrivée des otages

Le directeur de la rédaction de TF1, Antoine Guélaud, a assuré mercredi ne jamais avoir été averti d'un souhait des familles de ne pas filmer la descente d'avion à Villacoublay (Yvelines) des deux journalistes de France 3, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.  

"Personne ne m'a dit, côté France Télévisions, c'est un souhait des familles" de ne pas filmer la descente d'avion des ex-otages, a affirmé Antoine Guélaud, interrogé par l'AFP.  


"Je suis formel. A aucun moment quelqu'un m'a dit +voilà l'explication pour laquelle on ne peut pas filmer ça+", a-t-il insisté.  

TF1, à la différence des chaînes publiques, a diffusé jeudi matin les premières images de la descente d'avion des ex-otages, libérés après 18 mois de captivité en Afghanistan.   De son côté, Thierry Thuillier, directeur-général adjoint des rédactions de France Télévisions, a assuré que "la caméra de TF1 n'était pas autorisée" à filmer les premières images de la libération des otages.  

"Les autorités françaises nous ont simplement averti que l'avion arriverait loin des caméras. Pour tourner ces images, on n'a pas franchi de barrières, on n'est pas passé sous une clôture ni par dessus les grillages", a expliqué Antoine Guélaud. "On a déployé quatre équipes de TF1 et LCI autour du périmètre interdit à la presse pour essayer d'avoir des images", a-t-il précisé.  

"Ces images, c'est la conjonction d'un dispositif, d'une expérience et d'un moment de chance", a-t-il résumé. 

"On a donné ces images à toutes les chaînes de télévision qui nous les ont demandées et France 3 a diffusé ces images dans son édition spéciale. On n'a pas fait de rétention d'information", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus