08/07/2011 13:08

La mère de Ghesquière "les larmes aux yeux" devant sa TV

Hervé Ghesquière a témoigné jeudi de conditions difficiles au cours de sa détention en Afghanistan, en insistant sur la nourriture, "très peu à manger, toujours la même chose", lors de ses premières déclarations devant la presse à son arrivée à Villacoublay. 

"Les conditions de vie, c'est enfermé 23h45 sur 24, deux sorties pour aller aux toilettes à l'aube et le soir, une nourriture pas spécial otages, mais une nourriture spécial montagnes afhganes, c'est-à-dire très peu à manger, toujours la même chose", a-t-il raconté, au côté de Stéphane Taponier, le reporter images. 

"Mine de rien, quand on n'a rien à faire, parfois on se raccroche un peu à la nourriture, là ce n'était pas le cas, c'était même extrêmement pénible", a-t-il ajouté, confirmant avoir connu quelques problèmes de santé. 

"Ca paraît bête, la nourriture, mais c'est vital", a-t-il ajouté devant la presse, tout en rappelant que les deux journalistes français n'ont jamais été frappés ni attachés au cours de leurs 18 mois de détention en Afghanistan. 

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, libérés mercredi, sont arrivés jeudi matin à l'aéroport militaire de Villacoublay, près de Paris. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus