08/07/2011 20:28

Retour sur l'enlèvement des journalistes de France 3

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, ainsi que leurs trois accompagnateurs afghans (Mohamed Reza, Ghulam et Satar) ont été enlevés le 29 décembre 2009 en Afghanistan, dans la vallée de la Kapisa, au nord-est de Kaboul, alors qu’ils réalisaient un reportage pour le magazine “Pièces à conviction”, de France 3.

Le 28 décembre 2010, les parents de Stéphane Taponier sont pour la première fois sortis de leur silence dans une interview.

C'était juste avant de visionner une nouvelle vidéo de leur fils, datée du 11 novembre, où les deux journalistes de France 3 apparaissent amaigris mais en bonne santé. Des parents évidemment très las de la situation, et qui avaient décidé de parler pour faire pression sur le gouvernement.

Selon eux, le maximum n'avait pas été fait depuis le début pour favoriser leur libération. « C'est parti doucement, doucement..., estimait Gérard Taponier. Il a fallu quatre-cinq mois pour que ça commence à bouger. » Ils faisaient aussi état de leur réel agacement face aux propos de certains membres du gouvernement, qui ne faisaient que répéter à l'envi : « Les négociations avancent »...

Un agacement qui faisait écho à celui de Florence Aubenas, marraine du comité de soutien aux otages, dans une tribune parue le 28 décembre dans Le Figaro.

« Manque t-il dans cette affaire des intermédiaires crédibles ? Fait-on preuve d’une volonté suffisante ? » interrogeait notamment l'ancienne journaliste de Libération, qui fut détenue pendant plus de cinq mois en Irak en 2005.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus