22/08/2008 12:02

Gambie: RSF dénonce une "intimidation" contre un journaliste

Le directeur de publication du quotidien gambien Today, Abdullamid Adiomah, a été détenu pendant 24 heures à Banjul la semaine dernière et son permis de résidence saisi, a annoncé lundi Reporters sans frontières (RSF), demandant que cesse "cette campagne d'intimidation".

"Le gouvernement gambien est un habitué des méthodes de harcèlement les plus basses à l'encontre de ceux qu'il considère comme des gêneurs", accuse RSF dans un communiqué rendu public lundi.

"Le 11 août 2008, des policiers en civil ont perquisitionné le domicile d'Addullamid Adiomah (...) et saisi son permis de résidence", rapporte l'organisation de défense de la presse.

Abdullamid Adiomah, Nigérian vivant "en Gambie depuis plus de dix ans" a été "arrêté (le 11 août) et détenu jusqu'au 12 août" par la police qui l'a "interrogé à propos de son statut d'étranger" dans ce pays, ajoute RSF.

Le directeur de publication du quotidien indépendant Today avait déjà été arrêté le 17 juillet dernier et accusé de "rebéllion" après la publication d'un article indiquant qu'un grand nombre d'enfants ne se rendaient pas à l'école et vendaient du métal pour survivre", rappelle l'organisation.

Des organisations de défense des droits de l'Homme et de la presse dénoncent depuis quelques années des interpellations, harcèlements et assassinats de journalistes en Gambie, petit pays anglophone enclavé dans le Sénégal (à l'exception de sa façade ouest, donnant sur l'océan Atlantique).

En décembre 2004, le correspondant de l'AFP Deyda Hydara, rédacteur en chef du quotidien The Point, avait été tué par balles à Banjul. Ses assassins n'ont jamais été retrouvés.

(C) AFP

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mangeurtivi
22/août/2008 - 13h15

ca continue!
en plus ca interesse personne!
ils peuvent continuer en toute impunite!

Les plus vus