19/08/2008 14:39

Sénégal: les locaux de 2 quotidiens privés "attaqués"

Les locaux de deux quotidiens privés ont été "attaqués" dimanche soir à Dakar par des inconnus qui ont usé de bombes lacrymogènes contre des journalistes et "détruit" du matériel informatique, a annoncé lundi le Comité de défense des journalistes au Sénégal.

Dans un communiqué, ce Comité "informe l'opinion nationale et internationale qu'une dizaine d'hommes se sont introduits dans les locaux des journaux L'As et 24 heures Chrono, asphyxiant à l'aide de bombes lacrymogènes le personnel et détruisant le matériel informatique des dites publications".

Une source policière contactée par l'AFP a indiqué que des agents de police s'étaient rendus dans les locaux des deux journaux "pour constater les faits allégués", sans autres précisions. Le service de communication de la direction de la police était injoignable lundi matin.

Ces "attaques" faisaient lundi la Une des principaux journaux et sites d'informations privés du pays, qui publiaient des photos de tables et d'ordinateurs renversés dans les deux rédactions. Le quotidien gouvernemental Le Soleil n'évoquait pas l'affaire.

Dans son édition de lundi, le quotidien 24 heures Chrono rapporte notamment que lors de leur passage dans la rédaction, les inconnus ont "tout d'abord tabassé un des agents qui était sur les lieux avant de saccager six ordinateurs".

Selon le Comité de protection et de défense des journalistes au Sénégal, créé en juin par des syndicats et des patrons de la presse privée, les "nervis" (hommes de main) venus pour "cette descente musclée" circulaient "à bord d'un véhicule 4X4 immatriculé AD (administration publique)".

Cette affaire survient dans un climat de forte détérioration des relations entre la presse privée et les autorités depuis l'agression de deux journalistes sportifs par des policiers le 21 juin après un match de football.

Une marche est prévue à Dakar le 21 août, après plusieurs manifestations déjà organisées dans la capitale et à l'intérieur du pays, pour dénoncer la situation de la presse au Sénégal et "réclamer justice" pour les deux journalistes agressés.

(C) AFP

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de louisepourquoi
19/août/2008 - 16h31

C'est d'autant plus curieux ... Remarquez, ils tabassent des journamistes sportifs, aux dire du communiqué ...

Portrait de tounguoune
19/août/2008 - 16h20

Ce n est pas tant qu il y ait rien a craindre de ces journeaux. mais cette presse devient vite calomnieuse....
Au gré des chroniques, on lit trés souvent " on entend dire que... nos antennes nous informent que..."
Au dela de rapports difficiles ave cle gouvernement, cette presse privée et profondement homophobes ( avec des marroniers , durant l été et la periode touristique estivale, ou,malheureusement, le tourisme sexuel francophone fait des ravages ici.. )
Un journal fait , peut etre exception.. : "le quotidien" .. bénficiant , il est vrai de moyens financiers plus importants..
La liberté d' expression " constructive" existe davantage sur le média radio avec bon nombre de radios privées....

Portrait de louisepourquoi
19/août/2008 - 15h51

Je profite de votre intervention ... S'il n'y a rien à craindre de la part de ces journaux, pourquoi tenter de les intimider de cette façon ? Il n'est pas rassurant que des quotidiens "indépendants" soient visés à l'heure où des journalistes se font aussi tabasser. Que craint le gouvernement ?

Portrait de tounguoune
19/août/2008 - 15h42

Je suis expatrié francais vivant entre la FRANCE et le SENEGAL à Dakar depuis maintenant 5 ans , et je peux temoigner du fait que les rapports presse-pouvoir se sont détériorés gravement... La liberté de s 'exprimer existe certes, mais l' etat n hesite pas, semble t il a intervenir ou a" faire intervenir" pour museler cette presse peu partisane... Il existe un journal pro-gouvernemental " le soleil" d un ennuis mortel... A coté de cela , une Dizaine de journaux privés ou la une fait office de d'information ( tres peu de developpement en pages interieures ), des unes , il est vrai, tres raccoleuses...Je connais bien l'AS, un journal vendu 100 FCFA ( 15centimes d euros )et il entre parfaitement dans cette ligne " editoriale"... En fait dans cette presse dite "libre" on n 'apprend rien.... Mais ... il a le merite d 'exister...

Les plus vus