18/08/2008 12:00

Somalie: un journaliste arrêté pour avoir couvert l'élection

Un journaliste du Puntland (nord de la Somalie) a été arrêté dimanche pour avoir interviewé un candidat à l'élection présidentielle de cette région semi-autonome avant le début officiel de la campagne électorale, a-t-on appris de sources concordantes.

"Les autorités du Puntland ont interdit d'interviewer les candidats et de diffuser leurs discours mais nous avons ignoré (cette interdiction) et interrogé un candidat hier (samedi) soir. La police l'a arrêté aujourd'hui", a expliqué à l'AFP Ali Yussuf, le directeur de Radio Daljir et employeur du journaliste interpellé Mohamed Mohamoud Mohamed.

Les autorités du Puntland ont interdit samedi aux médias de couvrir la campagne électorale de l'élection présidentielle prévue le 30 décembre 2008 avant le lancement officiel de cette campagne le 3 novembre. "Ils l'ont puni pour avoir fait son devoir. C'est une grave violation de la liberté de la presse", a estimé M. Yussuf.

"Il a été prévu que les campagnes électorales (pour les scrutins locaux et présidentiel de décembre) devraient commencer à la fin de cette année, de sorte que toute couverture médiatique des élections, ainsi que toute interview des candidats, (avant cette date) est une violation", a justifié dimanche un conseiller du président du Puntland, Bile Mohamoud Qabowsade.

Le Puntland a été fondé en juillet 1998 par Abdullahi Yussuf Ahmed, devenu depuis président des institutions de transition somaliennes. Le Parlement du Puntland (66 membres), qui sera renouvelé en décembre, votera le 30 décembre pour désigner le successeur de l'actuel président Ade Muse Hirsi.

La Somalie, en guerre civile depuis 1991, a été le second pays le plus dangereux après l'Irak pour les journalistes en 2007, selon le Comité de protection des journalistes (CPJ).

(C) AFP

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de planet claire
19/août/2008 - 11h01

Au lieu de balancer "et rsf", "et Ménard" ? c'est difficile mais svp faites l'effort d' allez voir sur leur site :roll: on y apprend entre autres que:
"L’organisation partenaire de Reporters sans frontières en Somalie, l’Union nationale des journalistes somaliens (NUSOJ), souligne qu’à l’approche du scrutin présidentiel, “de nombreux journalistes ont affirmé être l’objet de menaces fréquentes et d’actes de censure de la part de la police et de puissants politiciens du Puntland”.
Les journalistes locaux estiment que l’arrestation de Mohammed Mohamud constitue un acte d’intimidation pour l’ensemble de la profession, alors que le président sortant est en difficulté dans la pré-campagne électorale par rapport à ses concurrents, par manque de fonds et de préparation."

Portrait de Jeanbonot
18/août/2008 - 17h51

7 posts en 6 heures, je ne sais pas ce qu'il vous faut !

Portrait de bren
18/août/2008 - 17h02

Où est RSF ? Où est Ménard ? nulle part puisque cette affaire n'est pas médiatique.

Portrait de F_Galton
18/août/2008 - 15h00

Va falloir encore envoyer du riz là bas ?

Portrait de sanya
18/août/2008 - 14h24

La sanction, pour le moment n'est pas connue. Je crains tout de même qu'elle soit "exemplaire". Bon je me trompe peut-être et ce serait tant mieux.

Portrait de lolipop88
18/août/2008 - 13h58

Il ne faut pas non plus se sentir au dessus de la loi quand on est journaliste .

attention RSF arrriiiiivveeee

Portrait de Jeanbonot
18/août/2008 - 13h40

Puisqu'on lui avait dit que c'était interdit !

Les plus vus