01/08/2008 13:20

Chine: une levée partielle de la censure au delà des médias

La levée partielle par Pékin de la censure sur internet a été constatée vendredi dans le principal centre de presse des JO à Pékin mais aussi sur des ordinateurs de particuliers en Chine, laissant penser qu'elle s'applique à l'ensemble du réseau chinois.

Les sites d'Amnesty International ou de Reporters sans frontières étaient accessibles, tout comme celui de la BBC en chinois, a constaté un journaliste de l'AFP.

En revanche, ceux de dissidents, de pro-tibétains ou du mouvement spirituel interdit Falungong ne pouvaient être consultés.

Cette levée de la censure a pu être constatée depuis un portail internet sur un navigateur ordinaire à Pékin. Et les organisations Amnesty et RSF se sont également réjouies que leurs sites soient désormais accessibles à des Chinois ordinaires, à Pékin et d'autres villes.

(c) AFP

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de goldorbator
2/août/2008 - 08h45

non , non on fait pas partie de la délégation, on préfère rester avec vous en france;)

Portrait de TizBee
2/août/2008 - 01h16

Oula, j'ai fait vraiment trop long cette fois.
Je vais arrêter d'écrire à cette heure, désolé :(

Portrait de TizBee
2/août/2008 - 01h16

Je vais volontairement essayer d'apporter un autre angle d'attaque au débat.
La plupart des gens en France jugent la Chine selon un rapport de type "Moi Gentil, Toi Méchant, Nous Pas Content !"

De fait, quelques soient les témoignages qui reviendront de Chine, avant, pendant ou après les JO, mais également en d'autres occasions, la perception et l'interprétation qui en seront faites iront toujours dans le sens : atténuation ou minimisation des aspects positifs ou en voie d'amélioration (il y en a un certain nombre, si si), et insistance sur des points négatifs pour ne retenir que ça, voire tendance à l'exagération et au sensationnalisme à tout crin pour faire vendre.
(il y a malheureusement plus de points négatifs que positifs à l'heure actuelle, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit).

J'ai le sentiment - pardonnez moi, c'est un procès d'intention, évidemment, mais j'ai vraiment l'impression en lisant la plupart des commentaires sur ce blog et ailleurs : - qu'il faut avoir au moins une fois été en Chine, ou avoir longuement échangé avec un chinois ayant une vision actuelle de la Chine pour comprendre que la simple représentation en Noir & Blanc n'est surtout pas (plus ?) la bonne.
Évidemment, c'est une provocation que je fais, mais c'est plutôt manière de rappeler que comme toute culture différente de la notre, elle part souvent de postulats différents, et emprunte des chemins qui, vus de l'extérieur, peuvent paraître inadéquates, stupides ou carrément malsains.

Il faut vraiment voir se pays comme un film en couleur, avec de vraies nuances, de vraies différences d'éclairage, un gouvernement pas forcément détesté, pas forcément avec des œillères non plus quant à sa situation économique et humaine mondiale et nationale, mais par contre avec une idée très forte, qui transparait dans toutes leurs décisions, de ce qu'ils ne veulent pas faire et de là où il ne veulent surtout pas aller.

- Ce qu'ils ne veulent pas faire : Une ouverture politique et économique trop rapide et non maitrisée comme en Russie lors de l'effondrement de l'URSS.
- Là où ils ne veulent pas aller : céder à une approche ultra-libérale comme aux États-Unis, qui aboutit à ne plus avoir aucun contrôle sur sa propre économie notamment, du fait de la trop forte dépendance au marché "mondialisé" , avec tous les risques d'embrasement et d'effets domino que cela comporte.

Comme ils partent de très loin avec d'assez fortes disparités régionales, la démocratie telle qu'elle est vécue en Europe, mais aussi telle que Taïwan la leur présente en permanence, ne leur apparaît absolument pas adaptée à leur situation présente (ce qui ne les empêche pas de l'envisager à moyen terme): de leur propre analyse, ce n'est pas en rajoutant de l'instabilité électorale puis décisionnel corrélée à une dispersion des fonds qu'ils arriveront à résorber ou au moins limiter les écarts entre populations, et maintenir une certaine redistribution des valeurs (qui est quand même le fond de commerce du Communisme... grand écart assuré avec l'économie de marché).

Je mets sur ce dernier point beaucoup de réserves, les disparités constatées étant quand même conséquentes (et se sont aggravées sous le régime actuel), d'autant plus que l'industrialisation du territoire ne s'est absolument pas faite de manière équitable : pour simplifier, aux villes du centre et des côtes est à sud les industries manufacturières et les services, au nord et à l'ouest les paysans pauvres travaillant sans mécanisation aucune de l'agriculture (les rendements en sont d'autant plus mauvais).

Alors bien évidemment, les dirigeants peuvent aussi s'en servir pour partie comme prétexte pour garder le pouvoir.
Mais cela n'est pas différent des autres régimes : un Berlusconi, un Bush, un Kim Jong-il ou simplement un parti politique en France, tous usent de la latitude que leur confère le régime politique en place dans leur propre pays pour occuper le plus longtemps possible cette fonction. (non, je n'ai pas dit qu'on recourrait aux mêmes méthodes qu'une dictature telle que la Corée du Nord, relisez si vous avez pensé ça !)

Sincèrement, je ne suis pas sûr qu'ils trouvent nécessairement une voie "du Milieu" qui soit pertinente et viable, mais ce qui est certain, c'est qu'ils essayent, et l'on aurait tort de les condamner trop tôt.
Le maintien des populations dans une certaine ignorance, mais aussi dans un certain "confort" quant à l'image de la Chine et des actions qu'elle mène, procèdent de cette démarche.
Dans cet optique, développer le sentiment nationaliste sert de liant naturel entre les populations et offre aussi une réponse aux populations qui "triment" : elles savent pourquoi, le "voient" et se sentent valorisées en retour
(Je fais un peu de psychologie de bas étage, là, nous sommes bien d'accord, mais mettez tous les jours les mains dans le cambouis dans une boîte à l'image désastreuse et faites de même à conditions de salaire et d'emploi strictement identiques dans une société qui marche fort, avec une image reconnue, et dites moi s'il n'y a pas de différence pour vous, si la fierté ne joue pas un rôle, même limité, sur votre état d'esprit)

Je ne reviendrais pas sur les probables conséquences, de mon point de vue en tout cas, d'un effondrement trop rapide de l'idéologie actuelle, nous en avons déjà débattu dans un autre topic de ce blog, dernièrement.

Pour la levée partielle de la censure, c'est en toute franchise selon moi rien de plus qu'un bonbon pour la toux, histoire de calmer un peu tout le monde et faire retomber en partie le soufflet.
Ça amadoue un peu l'opinion publique et les journalistes, c'est déjà ça.

La bonne nouvelle quand même, c'est que ces sites deviennent également accessibles à la population. Espérons que ce ne sera pas juste temporaire.
Ceci dit, cela n'empêchera pas une contrôle resserré de la part des Autorités Chinoises non plus, ne soyons pas naïfs...

Ceci dit, j'insiste, il ne s'agit que d'une analyse personnelle de la situation, toute critique constructive est la bienvenue, j'apprécie de pouvoir remettre en question mes propres points de vue, et enrichir mes analyses.

Portrait de jonas25
1/août/2008 - 21h01

Je ne regarderais en aucun cas les JO parce qu'ils ont lieu à Pékin et en Chine et je propose de boy-coté tous les sponsors de cette manifestation.
Il n'y a que de cette façon qu'on pourra faire réfléchir tous les vieux ripoux du comité olympique

Portrait de mazou
1/août/2008 - 18h36

:lol: les Chinois font comme le roitelet (nombreuses mesures de régression sociale): une grosse connerie qui surprend tout le monde. Puis, une toute petite marche arrière, que tout le monde (ou presque) salue comme un revirement extraordinaire ... alors que pas du tout, 90% de la grosse connerie du départ sont toujours là :shock:
EXPLOITATION DU DOUBLE EFFET D'ANNONCE, ça s'appelle :roll:

Portrait de GM78
1/août/2008 - 16h35

En effet. La Chine reçoit. Ses invités doivent gôuter les mets qu'on leur sert. Ou s'excuser à l'avance de ne pouvoir venir.
Je trouve que le gouvernement chinois est plutôt "ouvert" sur le coup. Mais personne ne peut nier que c'est un peuple extrêmement intelligent et qu'il montre là une souplesse exceptionnelle.
Ah si tout le monde pouvait se comprendre, rien qu'un peu, et sans oeillère.
Pas de politique pendant ces compétitions sportives, qui du fait de leur existence même, rassemblent les peuples au moins pour quelques jours tous les quatre ans.
Les journalistes sportifs commentent les compétitions. Les autres journalistes emmagasinent les informations réelles et non subjectives pour les donner ou les vendre ensuite.

Portrait de goldorbator
1/août/2008 - 14h53

:arrow: rappel, les liens internet sont interdits dans les commentaires, merci de votre compréhension

Portrait de Misscorsica
1/août/2008 - 13h57

non il dit ce qu'il pense avec humour ! ... je vous croyais parti ....

Portrait de COMA Tina
1/août/2008 - 13h56

;) ah oui, moi aussi ...:roll:

Portrait de Jeanbonot
1/août/2008 - 13h52

Au contraire, ce sont les abrutis à qui l'on donne un doigt de liberté qui en profitent pour arracher le bras qui se descréditeront tous seuls.

Portrait de Misscorsica
1/août/2008 - 13h52

Jeanbonnot je suis morte de rire !!! Et j'adore tous vos commentaires !!!

Portrait de Jeanbonot
1/août/2008 - 13h50

Une pluie d'étoiles pour vous !

Portrait de Misscorsica
1/août/2008 - 13h48

Ils sont vraiment très intelligents ces chinois ... tellement au-dessus de tous les crétins qui les critiquent !!!... ils savent se mettre à la portée de ceux qui ne pensent pas comme eux ... c'est ce qu'à dit leur président tout à l'heure au JT !

Portrait de Jeanbonot
1/août/2008 - 13h44

C'est éident, ça calme avant les jeux mais une fois commencé, ils n'en feront qu'à leur tête. Ils savent trés bien que RSF et consorts ne joueront pas le jeu.

Les plus vus