25/07/2008 08:47

Caricature de Plantu en une du Monde: la CGT indignée

La CGT a adressé jeudi une lettre ouverte au directeur du quotidien Le Monde Eric Fottorino pour lui faire part de son "indignation" devant "le dessin de Une" représentant un ouvrier CGT aux poches garnies de billets par le patronat de la métallurgie (UIMM).

Pour la CGT, la caricature du dessinateur Plantu "s'inscrit de fait dans une campagne calomnieuse et mensongère visant à faire un amalgame injustifié entre les pratiques coupables de l'UIMM et les organisations syndicales".

La CGT critique aussi l'article illustré par ce dessin dans lequel le quotidien révèle un témoignage nouveau dans l'enquête sur les financements occultes de l'UIMM, qui accrédite l'hypothèse que ces fonds ont bénéficié aux syndicats, dont la CGT, à des partis politiques, et au CNPF (ex-Medef).

Le "procédé utilisé relayant des propos rapportant d'autres propos attribués à une personne aujourd'hui décédée, ne constitue pas un modèle d'honnêteté intellectuelle", s'insurge la confédération.

"Il est dommage que les positions fortes exprimées récemment par le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault lors du congrès de la fédération de la métallurgie, exigeant notamment que toute la lumière soit faite, n'aient pas fait l'objet d'un rappel dans l'article", déplore Alain Guinot, secrétaire de la CGT.

Affirmant "son attachement à la liberté de la presse et au libre arbitre des journalistes", la CGT ajoute que "cette liberté n'efface pas celle de ceux qui s'estimant injustement mise en cause, souhaitent pouvoir critiquer le fond, la forme de tel ou tel article".

Et de conclure en espérant que "le souci d'objectivité" du Monde l'amènera à rendre compte des positions de la CGT.

(c) AFP

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Triumphbike
27/juillet/2008 - 21h06

....j'aime bien le terme de "contre-poids" ou "bouclier" également ce qui est révélateur de la mentalité franco-française , en France on fait d'abord la grève par reflexe ( l'argument ultime !) et aprés on discute (S.N.CF.).
Il y a une erreur de taille BOWLING dans tes propos ; en Allemagne les syndicats travaillent tous les jours et ENSEMBLES avec le patronat , ils débattent en amont des problèmes pour les solutionner avant d'en arriver
au clivage qui immobilise l'outil de travail . Il s'agit plus d'un partenariat qui créé un climat de confiance et évite les dialogues de sourds et çà marche !
En France on plante d'abord l'entreprise (ce qui est dangereux pour sa stabilité et donc pour les emplois) et aprés on négocie.
C'est comme la médecine chinoise qui s'évertue à prévenir les problèmes de santé alors qu'en occident on s'évertue à guérir les maladies lorsqu'elles sont déclarées.
Certes les syndicats sont essentiels mais c'est leur mode de fonctionnement qui est contestable en France.
Là ou je te rejoins, c'est que dans certains cas scandaleux la grève et l'occupation des locaux est légitime, par exemple lorsque l'entreprise est délocalisée pour des raisons uniquement spéculatives alors que celle-ci est rentable chez nous. ;)

Portrait de dan 35
27/juillet/2008 - 20h16

la loi est toujours du coté du plus fort , le patronat a les moyens de faire trainer une procèdure ,un ouvrier ou employé ne peut pas se permettre d'attendre des années un jugement ,en plus un avocat coute très cher , c'est pouquoi les empoyeurs misent sur le pourrissement et la durée pour décourrager toute tentative de resistance aux mauvaises conditions de travail.

Portrait de BOWLING GREEN
27/juillet/2008 - 05h37

Tout à fait d'accord avec tes propos !
Il est évident que les syndicats sont essentiels, et plus particulièrement en ce moment, avec la politique anti-sociale et ultra-libérale de N.Sarkozy !!!
En Allemagne, où les syndicats sont autrement plus puissants qu'en France, tout se passe bien car ils font "contre-poids"...
Un pays sans syndicats est un pays qui tend vers la dictature...

:evil: :evil: :evil:

Portrait de alexandre_lameth
26/juillet/2008 - 19h43

toutes les verités ne sont pas toujours pas bonne à dire !!!

Portrait de planet claire
26/juillet/2008 - 14h09

la CGT a les mains propres et rien à se reprocher :roll:

Portrait de dan 35
26/juillet/2008 - 11h53

dommage que l'on ne peut pas dissoudre la connerie .Certes les syndicats ne sont pas parfaits cependant ils demeurent le seul bouclier face aux remises en causes des acquis sociaux obtenus au fil du temps.Bien sur c'est le réve des patrons et du gouvernement actuel de pouvoir revenir 2 siècles en arrière , époques ou les gens étaient corvéables et n'avaient qu'un seul droit fermer sa gu... ou disparaitre . Maintenant la question est simple : voulez-vous connaitre et subir les meme conditions de travail que nos parents avant la dernière guerre ,ou encore nos grands pères et plus encore nos aieux ?:mrgreen:

Portrait de Iul
26/juillet/2008 - 11h15

Ils nous font c**** à la CGT. Pas représentatif, mais ça se croit le représentant de la vérité.

Exactement. Mais que connaissent les syndicats, et a fortiori la CGT, de valeurs qui lui sont étrangères comme la liberté d'expression ? Y'a qu'à voir comment sont traités ceux qui sont contre les grèves.

Portrait de goldorbator
26/juillet/2008 - 08h50

;) Jeanbonot, le poète du blog jmm

Portrait de Jeanbonot
26/juillet/2008 - 08h45

La seule solution pour retrouver du pouvoir d'achat est la dissolution des syndicats, premier fossoyeur d'emplois en France.

Portrait de noelletess
26/juillet/2008 - 02h14


C'est à peu près ce que m'avait dit Raymond BARRE, commentant la période où il était Premier Ministre.

Portrait de dan 35
25/juillet/2008 - 20h28

le raccourci est un peu facile , si la france va mal ,c'est surtout du fait que le patronat ne songe pas à l'intéret du pays et par la meme à l' interet de ses habitants . Si les syndicats ont une énorme responsabilité dans le souk actuel , c'est justement parce qu'ils ont baissé la garde face aux patronat et au gouvernement ,et se sont installés dans la compromission permanente au détriment de ceux qui bossent ou voudraient bosser:mrgreen:

Portrait de sainthomas
25/juillet/2008 - 20h22

la France est un des rares pays d'Europe ou les syndicats sont trés mals representés dans le secteur privé .
Cela devrait faire reflechir ceux qui crient au loup avant de reflechir à une eventuelle manipulation de cette affaire par l'UMP , le Medef et les eminences grises de Sarko .
Les pots de vin en France concernent à 90% des elus politiques et des business-men de grosses entreprises , je me trompe ?

Portrait de Jeanbonot
25/juillet/2008 - 19h06

A la porte les syndicalistes voyous !!

Portrait de Jeanbonot
25/juillet/2008 - 18h19

Si la France va mal, c'est à cause de syndicat voyou de ce type !

Portrait de donvega
25/juillet/2008 - 15h04

C'est curieux cette propension du politiquement correct qui consiste à ne s'engager que sur des certitudes et surtout ne pas prendre parti. A ce compte, Plantu, Cabu et autre Wolinski ne pourraient jamais faire un dessin sans s'attirer les foudres des bien-pensants ou, pour d'autres caricaturistes, l'anathème de fondamentalistes radicaux. S'engager c'est prendre des risques. Laissons le droit (le devoir ?) de réserve aux syndicats, trop heureux de pouvoir prendre du recul plutôt que d'affronter les faits.

Portrait de TizBee
25/juillet/2008 - 13h44

Vive les amalgames et les commentaires extrêmes...
Dire qu'il faut savoir faire preuve d'un peu de réserve y compris dans ses propres commentaires, ça n'est pas nécessairement cautionner l'autre position !

Au contraire, on appelle cette attitude : "Prendre du recul" :roll:

Portrait de TizBee
25/juillet/2008 - 13h39

Sur la forme, je suis plutôt d'accord avec la CGT concernant cet article : Un journaliste qui fait un procès à charge, lorsqu'il n'y a que des présomptions et non pas des preuves, ça me paraît toujours un peu léger, pour ne pas dire plus, intellectuellement parlant.

L'honnêteté veut qu'au minimum quelques réserves soient mises, et que les 2 parties soient représentées au sein d'un même article.

Le dessin lui, ne peut représenter par nature qu'un seul point de vue (sauf astuce de scénario ou de mise en page), donc pour le coup, ça n'est ni plus ni moins polémique que toutes les autres caricatures qui paraissent sur un tas d'autres sujets.

Quant au fond, il y a bien longtemps que je n'ai plus d'illusions, ça ne serait pas la première fois qu'une cagnotte ainsi constituée servirait à "acheter" des soutiens ou "atténuer" les critiques, et ce quelque soient les organismes et les régimes politiques en place (Vu que ça se produit régulièrement en entreprise ou dans un syndic d'immeuble, ce n'est pas une nouveauté, malheureusement).

Mon procès d'intention à moi : la question pour moi n'est pas tellement de savoir si certains syndicats - mais pas seulement - ont bénéficié des largesses de ladite cagnotte, mais plutôt de savoir si au sein de ces syndicats elle a profité à un seul de ses représentants, à titre individuel pour s'assurer sa bienveillance, ou à l'organisation dans sa totalité...

En aparté, j'aurais bien fait remarquer que la réponse de la CGT à cet article ne traite que de la forme et non pas du fond, c'est à dire la possibilité qu'elle ait elle même bénéficier de cette cagnotte (il peut s'agir d'une simple position de prudence, pas nécessairement d'un aveu !), mais comme il s'agit d'extraits, je ne préfère pas m'avancer tant que je n'aurais pas lu l'intégralité de leurs protestations.

Portrait de dan 35
25/juillet/2008 - 13h37

les syndicats ont perdu leur ame il y a quelques temps déja ,au détriment surtout de la classe dite ouvrière qui a rebatit notre pays après la guerre. On ne les reconnait plus ,ils se sont embourgeoisés ,il n' ont aucun ressort face aux attaques du patronat et de la politique de démolition des acquis sociaux par le pouvoir absolu de ceux qui qui dirigent la france actuellement Je suis écoeuré , car ils étaient le seul rempart pour que nous ne revenions pas au 19 siècle dans le monde du travail;(

Portrait de missss
25/juillet/2008 - 13h35

:lol: :lol: :lol: oui je l'aime bien Plantu

Portrait de Galuchat_57
25/juillet/2008 - 13h21

Qui se sent morveux se mouche !

Le jour où les syndicats publieront les vrais comptes et bilans de leur organisation... on pourra commencer à les croire... peut être...

J'ai quitté la CGT en 1970 après la mort "mystérieuse" du leader de la CGT du LIvre, mon ami Lafont...

Faut pas oublier qu'en 68, c'est l'attitude des syndicats qui a favorisé l'essor des boîtes d'intérim (qu'ils critiquent aujourd'hui...)...

L'une des toutes premières chaines d'intérim a été créée par la SCREG qui en avait ras-le-bol du comportement des syndicats...

Portrait de COMA Tina
25/juillet/2008 - 12h13

:idea: c'est vrai que l'ouverture d'un débat est toujours salutaire ...

Portrait de COMA Tina
25/juillet/2008 - 12h12

:lol:

Portrait de table
25/juillet/2008 - 11h04

Je suis tout a fait d accord. c est tout a fait ca.

Portrait de CLODE
25/juillet/2008 - 10h58

Quand on tape sur SArko en tant qu'humouriste on se fait virer par charlie Hebdo... Pour sauvegarder sa place sur le moins "sacré" normal !
Richesses et décadences ... MAis je trouve le dessin "rigolo" car pas tout à fait faux :mrgreen:

Portrait de donvega
25/juillet/2008 - 10h46

Je ne sais pas comment ça s'appelle toujours est-il que l'ancien patron CGT du comité d'entreprise d'EDF, Jean Lavielle, a été mis en examen dans le cadre de l'instruction ouverte en 2004 pour "abus de confiance, escroquerie, faux et usage de faux". Bernard Thibault a d'ailleurs été entendu par la brigade financière en juillet 2006 pour s'expliquer sur les conditions d'emploi de sa secrétaire, rémunérée par la CCAS (Caisse centrale d'activités sociales) dirigée par...Jean Lavielle !!! Alors franchement, abus de biens sociaux, procès ou pas !!! Ce qui importe c'est surtout qu'on balaye devant sa porte avant d'aller cracher dans la soupe !

Portrait de donvega
25/juillet/2008 - 10h22

C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! rappelons tout de même qu'en avril 2007, la cour des compte avait épinglé le comité d'entreprise d'EDF où la CGT est largement majoritaire. S'en était même suivie une perquisition dans le local de ce CE. Il est même avéré qu'une grande partie des 459 millions d'Euros (!!!) versés annuellement par EDF à son CE servait à financer diverses actions du syndicat et comber certaines dettes du PC (Fête de l'Huma, notamment). Sans oublier que jusqu'à la mise au grand jour de l'affaire UIMM, la CGT ne s'est pas beaucoup plaint de la manne que lui procurait cette organisation. Enfin permettez moi de sourire quand je lis que la CGT est très attachée à "la liberté de la presse et au libre arbitre des journalistes". Est-ce que ce bel élan de moralité s'applique à l'Humanité et autres publications proches du syndicat ???

Portrait de Misscorsica
25/juillet/2008 - 10h21

Ben dis donc elle a pas d'humour la CGT !!! Bon ça on le savait !!!
Bravo Plantu ... continue !!!
:lol:

Portrait de VAUCLUSE
25/juillet/2008 - 10h13

quand meme comment ose t on accuser la CGT de se remplir les poches :
meme eu comite d etablissement de EDF ils n ont jamais vu ca:lol:

Portrait de dadouronron
25/juillet/2008 - 09h51

Et après tout, si à chaque fois la droite en général est présumé coupable, pourquoi il n'en serait pas de même pour la CGT.
Comme il est dit plus bas, c'est l'arroseur arrosé:lol: :lol:

Portrait de silex
25/juillet/2008 - 09h30

l'arroseur arrosé?:mrgreen:

Les plus vus