26/07/2008 16:34

Piratage: Fournisseurs d'accès et industriels s'unissent

Les plus importants fournisseurs d'accès à internet au Royaume-Uni et l'industrie musicale et cinématographique britannique ont annoncé jeudi un accord destiné à endiguer le piratage en ligne.

Six des plus importants fournisseurs d'accès du pays --BSkyB, British telecom (BT), Carphone Warehouse, Orange, Tiscali, Virgin media-- se sont entendus avec l'Industrie phonographique britannique (BPI) et l'Association cinématographique (MPA) pour lutter contre le téléchargement illégal d'oeuvres sur internet.

Le gouvernement britannique, qui souhaitait une initiative venant des industriels, s'est félicité de cet accord "significatif" qui "donne l'espoir d'un avenir durable pour la musique et pour nos autres industries créatives, tout en assurant aux consommateurs qu'ils continueront à profiter pleinement de ce que les nouvelles technologies peuvent offrir", a indiqué le ministère de l'Industrie dans un communiqué.

L'accord prévoit l'envoi de milliers de lettres aux internautes dont le compte en ligne (adresse IP) a été identifié comme étant l'un des plus actifs dans le téléchargement illégal de données protégées par des droits d'auteur (copyright).

Elle vise à les prévenir qu'ils ont été repérés et que leur compte est surveillé, et à leur expliquer où se procurer légalement les documents.

De plus, fournisseurs d'accès et industriels comptent élaborer un code de conduite pour gérer le cas des récidivistes. Une limitation de l'utilisation du haut débit a été évoquée comme sanction éventuelle par certains.

Le gouvernement a lancé jeudi une consultation publique pour rendre ce code juridiquement contraignant.

L'office de régulation des communications (Ofcom) sera chargé de contrôler le respect du code et de surveiller qu'il est juste et équilibré, a poursuivi le ministère.

Les fournisseurs d'accès se sont également engagés à développer un dispositif légal de partage de données.

Quelque 6,5 millions de Britanniques auraient téléchargé illégalement de la musique et des films depuis un an, une pratique qui devrait coûter un milliard de livres (1,26 milliard d'euros) à l'industrie musicale dans les cinq prochaines années.

(c) AFP

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Davaï
28/juillet/2008 - 11h02

Quand je pense que Britney va devoir revendre la platine DVD intégrée dans les appuis tete des sieges de son jet privé à cause de VOUS et de VOS PILLAGES!!

Vous m'écoeurez!

Portrait de deedolith
27/juillet/2008 - 22h21

Hep ! il faut te renseigner !
Si je me souviens bien de mes quelques cours de droit, les droits d'auteur ca dure jusqu'a 75 ans après le décès de l'auteur d'une oeuvre.
PAr contre, certains droits (niveau production / distributions ceux qu'on appel les droits voisins) sont a durée nettement plus courte, d'où les prix très bas de ces oeuvres anciennes.

Portrait de Lamule
27/juillet/2008 - 11h41

pour djbaxter: c'est la grande question: les gens qui téléchargent achèteraient ils les cd ou dvd si ils ne pourraient pas télécharger? On arrette pas d'entendre aux infos que les gens n'ont plus les moyens financiers pour leurs loisirs...

pour statoss: "même avec leur répression, les ventes de disques n'augmenteront pas. Peut-être se rendront-ils enfin compte qu'il faut revoir le circuit du disque et accepter sa dématérialisation, utiliser ces nouveaux moyens plutôt que vouloir les supprimer ou les contrôler." je doute qu'ils s'en rendent compte, à mon avis ils vont hurler sur les toits pour dire que les moyens ne sont pas assez répressifs, et le jours ou ils se rendront compte que leur systèmes est devenu obsolète, il sera trop tard!
les maisons de disques ont peur de changer par crainte de mourir. Imagine si tout les artistes avaient leur propre site et vendaient directement leur titre via le web!!!!??? :twisted:

Portrait de hannibale
27/juillet/2008 - 11h41

bha ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent cela je pense n'arretera jamais ce phenomene

Portrait de djbaxter
27/juillet/2008 - 11h22

"Quelque 6,5 millions de Britanniques auraient téléchargé illégalement de la musique et des films depuis un an, une pratique qui devrait coûter un milliard de livres (1,26 milliard d'euros) à l'industrie musicale dans les cinq prochaines années." C'4EST FAUX !! Qui leur a dit que les gens pouvaient s'acheter en DVD ou CD l'équivalent de ce qu'ils ont téléchargé ??

Portrait de giorgino_v
27/juillet/2008 - 11h21

L'autre jour, je mets un cd légalement acheté dans mon ordinateur portable.
Mon but, extraire en mp3 pour mettre sur mon archos.

et là ?? wmp me lance un message d'erreur, du style "vous n'avez pas acheté légalement cet album"... gnagnagna... alors que je l'ai acquis en 91.
Je vais dans les options et je vois que le "mp3" est incochable... la nouvelle version de wmp me bloque, c'est écoeurant.

Pas grave, bcp de logiciels gratuits me permettent la compression, mais franchement ça m'a écoeurée... microsoft et cie, quelle bande de pourris !:evil:

Portrait de Staross
27/juillet/2008 - 10h53

Il y a aussi des sites comme deezer (que Pascal Nègre n'aime pas du tout). Avec le numérique la copie est parfaite, et on n'est pas dans l'illégalité vu que c'est à titre personnel qu'on les utilise. Il y avait le même débat avec les cassettes à l'époque. Il y aura toujours d'autres moyens que le téléchargement qui existeront, et même avec leur répression, les ventes de disques n'augmenteront pas. Peut-être se rendront-ils enfin compte qu'il faut revoir le circuit du disque et accepter sa dématérialisation, utiliser ces nouveaux moyens plutôt que vouloir les supprimer ou les contrôler.

Portrait de Staross
26/juillet/2008 - 23h13

(de plus, l'envoi de ces milliers de lettre aura un coût, qui pourait être utilisé pour développer de nouveaux systèmes pour aller dans le sens de la technologie et des artistes, mais non, faut toujours engraisser les grands patrons, comme quoi il n'y a pas qu'en France...)

Portrait de Staross
26/juillet/2008 - 23h07

Idem, et pour aller dans le sens de son propos, j'en ai marre d'entendre Pascal Nègre nous sortir à chaque fois "est-ce que vous voleriez dans un magasin ?". Comparer cela à du vol à l'étalage c'était vraiment un discours arriéré. Il faut arriver à évoluer avec les nouvelles technologies plutôt que vouloir en interdire l'accès. Pour reprendre l'image de M. Univers Sale, s'il y avait un magasin payant, et à côté un magasin en libre accès où tout serait gratuit, tout le monde ira dans ce magasin. Plutôt que de condamner ceux qui viendront se servir et les accuser de recel, il faut trouver le moyen de contrôler ces magasins, faire payer l'entrée par exemple (licence globale). Le coup des lettres et des sanctions ne marchera pas, ils vont sans doute mettre du temps à s'en apercevoir, avant de prendre enfin des mesures pour que tout le monde y trouve son compte, que les artistes, les premiers intéressés, continuent d'être rémunéré. Le principal souci dans l'histoire reste les maisons de disque. Un artiste gagne plus avec ses concerts qu'avec la vente de son album. Il faut donc repenser le circuit du disque, mais je crois que tous ces producteurs pleins aux as ne l'entendront pas de cette oreille.

Portrait de Dubinat
26/juillet/2008 - 21h54

+5* tvm

Portrait de artemesia
26/juillet/2008 - 21h22

bravo tvm +5 tout est dit;)

Portrait de tvm
26/juillet/2008 - 20h26

Moi, je pense qu'il faut savoir faire la différence entre télécharger une zic ou un film pour une utilisation personnelle ou une utilisation dans un cercle privé (amis, famille) et télécharger afin d'en faire un commerce et gagner du pognon.

"Pirate", c'est un mot extrémiste volontairement utilisé par les Majors afin de dresser le peuple et le gouvernement. C'est bien connu : plus c'est gros, plus ça passe.

J'avais oublié de dire un truc aussi. Ce n'est pas parce qu'une musique est téléchargée qu'elle aurait forcément été achetée. Il n'y a que les Majors pour (faire) croire le contraire.

De plus, on ne peut pas comparer un "vol" physique avec un "vol" numérique.
Dans le premier cas, il y a effectivement perte d'argent vu qu'on vole l'objet physique. Pour fabriquer un objet physique, il faut de la matière première, de l'energie et de la main d'oeuvre, et il faut donc acheter. Même la baguette magique de Merlin ne pourra rien y faire.
Par contre, dans le second cas, la théorie ne tient plus, vu qu'un fichier peut être copié à la volée à l'infini sans aucune matière première et sans dépenser un rond.
C'est sur cette confusion que les Majors jouent pour berner le gouvernement et le peuple.
Le monde physique et le monde virtuel/numérique, c'est incomparable.

Si les artistes étaient décemment rémunérés, admettons. Mais là, 95% du pognon va dans les caisses de la maison de disques. Ne renversons pas les rôles non plus. Ce sont les Majors qui appauvrissent les artistes et qui contribuent à tuer l'économie à tous niveaux, et certainement pas les citoyens qui passent leur vie à faire des chèques pour payer des factures, des factures et des factures et des taxes de merde aussi. Pour la plupart injustes, de surcroît.

Et pour finir, j'aimerais bien savoir ce que les politiciens comptent faire concernant les lois particulièrement démesurées. Par exemple, à notre époque, un taré du volant qui fait un carton sur la route risque moins qu'un mec qui télécharge des musiques. Une vie humaine rapporte que dalle sur le compte en banque de certains costar-cravatte. Une musique, si. Comme quoi : politique d'intérêt.
Qu'ils utilisent notre fric pour faire des choses UTILES, et ça roulera impec !

Et pour finir en "beauté", un dernier truc. Pour se convaincre de la sale mentalité de ces individus, je vous donne un "superbe" exemple qui en dit très long. Voici ce que dit un mec de la SPPF (Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France), un défenseur des Majors, au sujet de la lutte contre la pédophilie sur Internet :
"les problématiques de l’industrie musicale ne sont pas éloignées de ces autres préoccupations qui peuvent paraitre évidemment beaucoup plus graves et urgentes à traiter."

"peuvent paraître" ? Honteux. Voilà ce qui compte pour ces gens-là : le pognon, le pognon et le pognon. Les vies humaines n'ont absolument aucune valeur pour eux. Seuls leurs intérêts sont légitimes.

Ces gens-là sont des parasites et sont de toute façon nuisibles, aussi bien pour les artistes que pour la société tout entière.

Portrait de Lamule
26/juillet/2008 - 20h09

ben nos frontières ont bien bloqué le nuage de tchernobile...ha ben non, c'était pas vrais...:mrgreen: :arrow:

Portrait de alanlp
26/juillet/2008 - 19h57

on voit la différence de philosophie avec notre gouvernement: en angleterre on essaye de trouver un accord gagnant-gagnant, en france le projet est porté par une poignée de personnes contre le reste du monde...

Pour tayetaewo, le probleme de la perte d'emploi c'est leur business model: s'ils avaient pris le tournant il y a 10 ans (l'age de Itunes) ils auraient des revenus et des perspectives, et puis il n'y a que jean-pierre Pernaud qui pleure sur les metiers perdus, comme sabotier, réparateur de moteur à charbon ou "major" (quelqu'un peut m'expliquer d'ailleurs ce qu'il font précisément ?)

Portrait de Dubinat
26/juillet/2008 - 19h55

On a tous été des pirates, ne serait-ce qu'avec les documents livres, photocopiés à l'école, collège, lycée

Portrait de archied87
26/juillet/2008 - 19h45

Dans les annees 70 j'ai été un grand pirate. J'ai enregistré des tonnes de vynils partagés avec les copains sur mon mini K7 philips. Je ne pense pourtant pas avoir ruiné Johnny et compagnie. Ensuite mon magnétoscope a tourné à fond pour copier les films. Autre temps ,autre technique. Pourtant j'ai quand meme acheter pas mal de disques.

Portrait de marie emmanuelle
26/juillet/2008 - 19h28

D'un autre coté quand on réfléchi bien, ça fait un sacré manque à gagner quand même, il faut se mettre à la place de l'artiste
ok..... je sors ------- > [ porte ] ---- > je ferme derrière moi :oops:

Portrait de glamorousworld
26/juillet/2008 - 19h19

mrd :evil: :evil: :evil: sa va peut être venir chez nous !!!
nous somme de plus en plus fliké , ;( on peut plus rien faire :(

Portrait de zena
zena (non vérifié)
26/juillet/2008 - 19h14


Commentaire très censé bien que très long à lire.

Moi j'ai découvert un artiste, un musicien très talentueux au gré de mes errances sur les forums, j'invite tous ceux que ça intéresse à le découvrir (lien en mp puisque 'interdit ici !!!!), il prépare un nouvel album.

Portrait de Lamule
26/juillet/2008 - 19h06

Je reconnais bien là le genre d'imbecibilité de pascal Negre.

:twisted:

Portrait de tvm
26/juillet/2008 - 18h59

Les plus gros pirates, ce sont les maisons de disques. Les "artistes" (réels ou supposés) aiment bien faire du lèche-cul à leur patron (peut-être que leur contrat les y oblige ?), alors que ce dernier ne leur refile que (dans les meilleurs des cas) 5% des recettes de leurs disques. Pas du tout maso, ces gens-là, n'est-ce pas? Imaginez votre patron vous refiler que 5% de votre salaire, vous trouveriez ça tout à fait normal, n'est-ce pas ? Et vous continueriez à faire du lèche au patron ? Que ces "artistes" lâchent en masse les maisons de disques s'ils veulent gagner plus de pognon. Ils peuvent faire leur propre promo, leur propre site et gagner bien plus. Mais ça leur demanderait un effort supplémentaire. Car dans ce milieu de "vendeur de rêves", on veut gagner un maximum de pognon sans trop se fouler. Par exemple, le playback et compagnie, c'est sympa, ça aide.

Lorsque vous achetez des CD et DVD vierges, la moitié de ce que vous dépensez va directement dans les poches de la SACEM. Vous savez, cette organisme censé refiler le pognon aux "artistes". Or sur un CD ou DVD, on peut AUSSI graver ses propres fichiers (photos & vidéos de vacances, etc). En clair, cela veut dire à leurs yeux que nous sommes TOUS des tipiaks par défaut. Sympa. En France, on n'est pas censé être innocent jusqu'à preuve du contraire ? Je ne comprendrai donc jamais comment le Conseil Constitutionnel a pu valider de telles taxes. C'est apparemment normal de se faire insulter par ces tipiaks en costar-cravatte qui gagnent des millions et des millions. C'est quand même grâce à nous (enfin, pas à moi, vu que je fais tout pour ne plus les engraisser) qu'ils sont aussi riches !
C'est facile de trouver des bouc-émissaires et de les faire condamner, surtout après avoir fait voter des lois par la ruse (en se servant de l'incompétence informatique totale des politiques). Les pirates, c'est pas forcément ceux qu'on croit. Racketter les gens, c'est quoi ?
Sans parler de toutes les autres taxes de m... du même tonneau.

Les Majors feraient mieux de se la fermer et de regarder plutôt leur bateau en train de couler. Les artistes n'ont pas besoin d'eux. Qu'ils arrêtent cette mode de l'assistanat et qu'ils retroussent leurs manches. S'ils veulent du pognon, qu'ils se bougent les fesses. Beaucoup ont laché ces sytèmes qui les emprisonnaient, et finalement, ils sont bien plus riches. Y'a tout à gagner. Et de toute façon, faut pas croire qu'en étant dans une maison de disque, on passera forcément à la TV et à la radio. Faut vraiment être influençable pour croire ça ! En effet, ils ne passent que les gens qui rapportent gros, sinon ce ne serait plus rentable pour eux.

Un paquet d'études sérieuses a prouvé que le téléchargement était justement favorable à l'économie, car par ce biais les gens découvrent plein de talents et achètent leur disques. Comment voulez-vous découvrir quoi que ce soit de différent via la TV et la radio vu qu'ils ne nous refilent toujours les mêmes daubes formatées, à l'image de Star Academy ?

Le problème des Majors, c'est qu'ils n'ont pas su évoluer avec leur temps, qu'ils vivent toujours dans un système économique préhistorique et qu'ils sont remplis d'orgueil et d'avarice. Ils en sont encore à l'ère du tourne-disque. Ce sont des dictateurs de -ce qu'ils appellent- la culture. Mais leur culture, c'est simplement la culture des gros billets. La vraie culture ne leur appartient pas, c'est un patrimoine commun. Or, ces gens-là veulent tout s'approprier : culture, technologie (internet par exemple), etc. La culture, ils n'en ont rien à f... Le seul truc qui a de l'importance pour eux, c'est le maximum de pognon que ça leur rapporte.

Savez-vous que chanter une chanson en public est passible d'une amende ? Et oui : vous n'avez pas payé les droits d'auteur pour en faire profiter à d'autres ! Merci la SACEM ! Il y a plein d'anecdotes très 'sympa' à ce sujet. A se tordre en deux, sauf que, lorsqu'on sait que c'est authentique, ça laisse pantois. Allez, j'en sors une pour la route :

"Des élèves de l'école de Peillac ont entonné « Adieu monsieur le professeur » pour le départ de trois de leurs maîtresses. Un « hit » toujours émouvant pour ce genre de manifestation et chanté à chaque événement similaire. Manque de chance, fin juin, la directrice de l’établissement recevait une lettre de la Sacem, alertée de la manifestation par la presse locale : « Vous avez utilisé des oeuvres du répertoire de la Sacem sans avoir demandé à notre société l'autorisation préalable,
formalité obligatoire prévue par le code de la propriété intellectuelle. » L’organisme de répartition réclame donc 75 € pour cette chanson chantée sur scène par quelques enfants devant leurs parents et enseignants…
À défaut de paiement, c’est évidemment une plainte pour contrefaçon qui attend les dangereux délinquants. "

Sympa, non ? Les Majors sont bien entendu des enfants de choeur, bien sous tous rapports, n'est-ce pas ?

Donc, si vous voulez continuer à vous faire plumer, continuez à dévaliser la FNA... enfin, les grosses boutiques de zic. Continuez à acheter des chansons formatées. Tant qu'il y aura des gens pour acheter, les Majors auront du pognon à dépenser pour faire la "chasse aux sorcières" et emmerder tout le monde.
Non seulement ces gens-là sont très riches, mais ils veulent toujours plus de fric.

Allez, un dernier truc sympa. Une phrase qui restera dans les annales :

"Dieu merci, c'est pour ça que le Peer-to-Peer fonctionne, c'est que quand vous cherchez un titre, Dieu merci, il est pas très loin de chez vous. Parce que si vous allez le télécharger au Japon, avant que vous atteigniez le Japon et qu'il revienne, vous allez mettre trois jours avant de le télécharger. Et clairement on l'a vu nous, quand à un moment donné, on a fait fermer un certain nombre de serveurs sur Emule, on a vu que pendant une semaine, c'était beaucoup plus long pour télécharger et beaucoup plus compliqué. Donc voilà."

Non, cela ne vient pas de moi... Ni même d'un tipiak désigné d'office... mais d'un... Major. Sympa. Et dire que c'est ce genre d' "expert" qui vient répandre son lobby jusque chez le gouvernement et d'y imposer ses lois ! Et bizarrement, leurs désirs sont des ordres, et on leur déroule le tapis rouge ! L'éthique politique, elle est où ?
Les Majors sont des glands en informatique, ils n'y connaissent ABSOLUMENT RIEN, et nous le prouvent à chaque fois qu'ils sortent ce genre de ramassis d'âneries. Et ils dépensent un pognon monstrueux pour des trucs inutiles. Et après, ils viennent encore se plaindre...
Mais bon, hélas... Vu que le gouvernement est aussi nul qu'eux en informatique, ça passe hélas comme lettre à la poste. Et c'est le pays entier qui trinque. A quand de vrais experts qui ont une vraie déontologie et qui ne courent pas après le profit ?
Pourquoi même les médias caressent les Majors dans le sens du poil, y compris même sur le service public ? Récemment, ils ont causé des "méchants pirates qui téléchargent des musiques"... Pourquoi n'osent-ils pas parler des Majors qui plument leurs artistes chéris à hauteur de 95% de leur salaire ??? Pourquoi n'osent-il pas dire que le téléchargement NE NUIT PAS à l'économie ??? Pourquoi ils ne disent PAS la vérité ??? Pourquoi se laissent-ils corrompre ?

A ceux qui se sentiraient éventuellement obligés de dire : "Vous avez eu le président que vous avez voulu avoir", moi je vous dis : arrêtez d'être naïfs. La Gauche raconte au peuple seulement ce qu'il veut entendre, tout simplement. "J'écoute les Français". Par exemple, en promettant aux naïfs d'augmenter le SMIC à 1500€ même si l'auteur(e) du parti savait très bien que ça ne pourrait pas se faire. Ca fait grimper les voix, forcément.
Bon, c'est pas du hors-sujet, c'est juste pour dire que la perte d'éthique politique, à notre époque, a contaminé tous les partis, Gauche ou Droite.
La politique est censée être désintéressée et être là pour prendre les bonnes décisions pour le pays. Or, à notre époque, elle est devenue une politique d'intérêt : recherche de son succès personnelle, avoir un maximum de voix (donc, faut baratiner pour y parvenir), se faire des amis friqués, etc.

Moi, je ne suis pas contre la politique et les autorités, car j'estime que c'est très important et même capital pour la stabilité d'un pays. Mais je suis contre cette politique-là, cette politique d'intérêt, quelque soit le bord (Gauche ou Droite).

Portrait de Lamule
26/juillet/2008 - 18h43

surtout que c'est elle-même qui à mis sa merd..heu sa chanson en ligne pour qu'on puisse la telecharger!!:mrgreen:

Portrait de Dubinat
26/juillet/2008 - 18h27

oups j'ai voulu dire "flop"

Portrait de Dubinat
26/juillet/2008 - 18h21

si Cindy Sander a fait un flot niveau vente, c'est la faute au téléchargement illégal:mrgreen:

A froce de nous servir de la m***de au prix de l'or depuis quelques années, les industriels ont vu leurs ventes chuter mais au lieu de se remettre en cause, ils trouvent un coupable tout désigné : Internet.

Portrait de Lamule
26/juillet/2008 - 18h04

aux US, c 'est une industrie, en France on considére que c'est de la culture...d'où une certaine différence pour vendre le produit...

Portrait de Lamule
26/juillet/2008 - 17h31

Quelque 6,5 millions de Britanniques auraient téléchargé illégalement de la musique et des films depuis un an, une pratique qui devrait coûter un milliard de livres (1,26 milliard d'euros) à l'industrie musicale dans les cinq prochaines années.

quelqu'un peu m'expliquer comment ils parviennent à avoir ses chiffres??
sinon, ils mettent en application exactement ce qu'on va mettre en place en France.
Mais ce que les industries du disque ne pigent pas, c'est que les ventes de disque n'augmenterons pas, j'ai pas un porte-monnaie à rallonge moi..
:evil:

Portrait de jon1138
26/juillet/2008 - 17h12

ils n'ont qu'à faire une licence globale. 10€/mois et on télécharge comme on veut.
En plus, ils croient franchement que les gens vont acheter des albums en empêchant le "téléchargement illégal" ?

Portrait de slvkp
26/juillet/2008 - 17h01

Que les artistes français se rassurent, sur les sites de téléchargement ils sont très, très, très peu téléchargés. Et cela ne concernent que quelques uns.:!:

Portrait de jp13k
26/juillet/2008 - 16h40

Fallait faire en sorte de baisser radicalement la TVA sur tous les supports audio et vidéo... Comme ça musique et films seraient plus abordables et éviter ainsi les téléchargements illégaux !!!!!

Les plus vus