16/07/2008 11:20

Auto Plus perquisitionné: la protection des sources bafouée

Le syndicat des journalistes SNJ-CGT a estimé mercredi que le droit à la protection des sources journalistiques avait été "bafoué", après la perquisition la veille au sein de la rédaction du magazine automobile Auto Plus.

"Après les perquisitions au Canard Enchaîné, à l'Equipe, au Nouvel Observateur, une nouvelle fois le droit à la protection des sources journalistiques est bafoué", a indiqué le SNJ-CGT dans un communiqué.

Le syndicat "apporte tout son soutien au journaliste incriminé et exige qu'une loi protégeant les sources d'informations permette aux journalistes d'exercer leur métier d'informateur au service du public".

Le magazine a été perquisitionné mardi et un de ses journalistes placé en garde à vue à la suite d'une plainte déposée par Renault pour "espionnage industriel". La perquisition vise à connaître la source, très probablement interne à Renault, de photos et de textes portant sur des modèles à venir, très en amont de leur sortie officielle, selon une porte-parole du constructeur.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de rilblue
17/juillet/2008 - 11h07

de 1, je roule en peugeot ! loll.
de 2, le salon de genève, je l'ai bien vu, j'y habite.
Je n'ai pas vu de voitures aussi futuriste qu'en couverture de ce magazine.
J'imagine bien qu'ils ont plein de projets fait par des designers, et que ça les ennuyerait que citroen, fiat ou ford décide de lui voler le design extérieur.

J'irais lire ce magazine en kiosque pour en savoir plus, mais je persiste à penser que le soucis vient plus de la forme des voitures que de l'électronique ou autre.

Sur le fond, c'est vrai, renault c'est moche (je hais leurs nouveaux arrières), mais il faut respecter le principe des secrets

Portrait de anniehall
17/juillet/2008 - 10h35

:?: A mon avis pour dire autant de C........ ! tu dois rouler en Renault !:shock: Qu'il s'agisse de Prototypes à "venir" ou des projets à "3 ans" un jour ou l'autre elle seront en "essais" soit sur circuit soit sur routes , et puisque tu n'as pas lu l'auto plus en question ! tu ne sais nullement de quoi il s'agit alors au lieu "D'imaginer" soit tu t'instruis soit tu le lis ! En quoi un Désign ( à venir ) est il de l'espionnage industriel puisque celui ci à été présenté en différents salons automobiles, dont le dernier en date à Genève.
D'ailleurs qui voudrait " Copier" une Renault ??? et toute sa daube embarquée au niveau de l'électronique . Une copie de Renault cela s'appelle une Dacia ou une Logan !:mrgreen: Celui qu'on "devrait mettre en prison" c'est celui qui" Dessine" les futurs modèles de RENAULT :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de rilblue
17/juillet/2008 - 10h14

matt2, tu dis des bêtises.

Le sujet porte sur des projets de voiture à construire dans les 3 ans !

donc on est loin des mulets qui tournent déguisés sur route ouverte, on parle de nouveau design (en fait, j'ai pas lu auto plus mais j'imagine)

Alors oui, il y a espionnage industriel et publication de secrets.

Portrait de kaboom2000
16/juillet/2008 - 23h35

Le journaliste a t'il le droit de payer pour des photo qu'il sait contraires aux clauses des contrats de l'entreprise?
Dans une entreprise comme Renault, tous les employés qui sont en position de voir les projets doivent avoir une clause de confidentialité et le fait de vendre des photos de ces projets est donc illégal et le journaliste le savait.

Est ce que la loi permet à quiconque d'acheter tout ce qu'il veut même s'il sait que sa provenance est illégale?
Ai je le droit d'acheter une tele bien moins cher que le prix neuf à un ami? C'est un exemple idiot mais il me semble que la loi prevoit qu'on n'est pas autorisé à acheter un produit si on sait que sa vente n'est pas autorisée, non?

Portrait de poildur
16/juillet/2008 - 22h08

Eh oui la protection des sources journalistique est bafouée à croire que la fréquentation assidue de blingbling avec des dictateurs a une facheuse influence :mrgreen:

Portrait de Yeager
16/juillet/2008 - 18h31

La presse est le 4ieme pouvoir aujourd'hui dans le monde mais c'est aussi le premier pouvoir qui ne respecte pas la regle de non ingerence dans les autres pouvoirs. Combien de fois une affaire est montee de toute piece par la presse qui par ses moyens de pressions orientent la justice, fait voter des lois en relayant une suppose volonte du peuple, ... Cette affaire comme tant d'autre est caracteristique d'une presse trop puissante qui se savant protege est prete a tout pour sa soi disante mission d'information.

Portrait de lordvalentin
16/juillet/2008 - 15h35

Absolument !
Et peut-être qu'avant de hurler à la Liberté de la Presse bafouée certains auraient mieux fait de dénoncer le manque de déontologie manifeste dans cette affaire.
Pour vendre plus, on n'hésite plus à fouler les principes élémentaires du respect de la propriété industrielle, quand ce n'est pas la propriété intellectuelle ou la vie privée.
Et après ça vient chouiner au nom des principes.
Mais quelle hypocrisie !

Portrait de Guiguimon
16/juillet/2008 - 15h20

tout a fait d'accord, faut pas non plus pousser avec la liberte de la presse. La c'est juste pour avoir un scoop pour vendre un magazine, c'est pas une information cruciale pour les humains non plus.....

Et puis il y a des limites a la liberte. prenons un exemple pousse exagerement. Demain la France se retrouve en guerre et a un plan de defense, un journaliste a des fuites et balance tout le plan de defense dans son journal 2 jours avant l'execution, il risque de passer un mauvais quart d'heure, liberte de presse ou pas hein :) (je sais l'exemple est tire par les cheveux ).

Portrait de FLANNEUR
16/juillet/2008 - 14h07

La protection des secrets de fabrication est tellement supérieur au droit à l'information.
Le secret c'est le travail de milliers de salariés des prochaines années, la liberté de la presse, dans ce cas, c'est le plaisir narcissique d'un seul qui se fait mousser

Portrait de rilblue
16/juillet/2008 - 11h52

et le recel d'information volée ?

Portrait de rilblue
16/juillet/2008 - 11h48

où est la nuance entre dénicher des scoops et l'espionnage industriel ?
ok, les gars d'auto plus ne vont pas vendre des plans de renault aux chinois (qui n'ont pas besoin de ça pour piller les idées européennes et américaines), mais est-ce légal de publier des photos qui viendraient de l'interne ?

Probablement que le gars de chez renault qui est à l'origine de la fuite doit payer, mais pas celui d'auto plus. La façon de faire est-elle bonne ?
perquisition ? je ne sais pas

Portrait de 4aplat
16/juillet/2008 - 11h45

J'ai un sentiment partagé.
Les photos volées ont été faites par une personne qui a vu le véhicule et a vendu les photos. Si c'est un employé de Renault, il doit avoir une close de confidentialité, il l'as transgressée et donc doit prendre une sanction.

D'un autre coté, Auto Plus, que je lis, fait sont travail de dénicheur de scoops ....
C'est un peu comme les photos volées des journaux "a potins", sauf que là, il s'agit de produits industriels, pas de personnes ...

Portrait de Gromiko
16/juillet/2008 - 11h38

On voit bien la différence !

Portrait de Dalton_95
16/juillet/2008 - 11h31

Rintintin2, je ne suis pas d'accord avec toi, quand il y a aussi une affaire qui touche le milieu medical on autorise le medecin au droit du secret medical, et meme pendant une enquete il ne peut faire abstraction, ke probleme c'est que Tout constructeur quand il a besoin d'un magazine pour faire sa pub il est content de le trouver, et la il porte plainte, c'est un peut le serpent qui se mort la queue. Il faudrait interdire une constructuer automobile a faire de la pib sur un modele qui n'est pas sortie.

Les plus vus