26/06/2008 16:15

Quel sera l'avenir de P.De Carolis sur France télévisions ?

Hier, lors de la présentation des propositions de Nicolas Sarkozy pour le service public, il a été annoncé que le président de France télévisions serait, désormais, nommé par l'Etat après avis du CSA et du parlement à la majorité qualifiée.

Cependant, la date d'application de cette nouvelle proposition n'est pas encore connue : on ne sait, donc, pas encore si Patrick de Carolis terminera son mandat actuel, qui arrivait à terme en 2010.

Invitée au journal de 20 heures de France 2, Christine Albanel, ministre de la culture et de la communication a indiqué que Nicolas Sarkozy renouvelait sa confiance aux dirigeants de France télévisions.

Mais d'après les informations du journal "Le Monde", paru cet après-midi, le conseiller du Président, Henri Guaino affirme "qu'une nouvelle nomination aura lieu après l'adoption de la loi", qui sera faite à l'automne prochain.

Enfin, "Le monde" précise également que "la procédure vaudra aussi pour le président de Radio France".

Revue de presse / Source : Le Monde




Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Zorg
27/juin/2008 - 14h06

une erreur c'est glissée dans le texte : le parlement ne peux que refuser à la majorité qualifiée la nomination en question. Il ne faut donc qu'un quart des suffrages pour que le choix de l'élysée soit validé.

Portrait de supspe
27/juin/2008 - 11h22

Tout à fait d'accord,excellent commentaire,5/5!!

Portrait de kim46
27/juin/2008 - 10h34

Allez dans les placards de TF1 .:mrgreen: :mrgreen:

Portrait de julienpoitiers
27/juin/2008 - 09h52

jusqu'a present de très grosses marques payé des spots de pub ce qui rapportait beaucoup d'argent a France Télévision et nous permettait d'aller faire pipi pendant la coupure. Très bien tout le monde y trouvé son compte, pas d'augmentation de la redevance, tout allé bien... mais un jour un petit bonhomme qui trouvait que cette télévision ne ne parlait pas assez de lui, décida de reprendre le pouvoir en lui coupant les vivres. PLUS de PUB donc plus de sous...
Il déclara : "JE SUIS LE PRESIDENT DU POUVOIR D'ACHAT" (oui president de ça aussi) et comme en tant que président de la republique c'est déja pas ça, alors en président du pouvoir d'achat, je te raconte pas ......
et voila que pour nous enlever un peu de pouvoir d'achat, la redevance va augmenter et le prix d'internet et du telephone aussi.... ça tombe bien je ne savais plus quoi faire de mon argent...

Portrait de pistrevert
27/juin/2008 - 09h02

encore un!

Portrait de imothep63fr
27/juin/2008 - 07h38

Le but de "celui dont on doit taire le nom" n'est pas d'améliorer la qualité des programmes de France Télé en supprimant la pub, ni de lui enlever la pression de l'audience.
Non, le but de "celui dont on doit taire le nom" c'est de laisser en 2011, une télévision publique exangue, sans programme, sans personnel, sans financement, prête à mourir. Ou plutôt prêt à être ... privatisée.

TF1, M6 et Canal n'attendent que ça: se partager le gâteau. Et "celui dont on doit taire le nom" ne peut rien leur refuser, c'est bien connu.

Et comme France Télé ne sera plus que l'ombre d'elle même à cette époque, elle ne vaudra plus rien sur le marché . Donc, les Bouygues et consorts se partageront le cadavre pour une bouché de pain.

D'autant que ces groupes privés auront pu se refaire une santé à la bourse avec des rentrées de pub exponentielles et un ledare ship total et complet sur le marché publicitaire.
C'est d'ailleurs déjà en cours, le jour del a remise du rapport Copé, le titre TF1 a pris 6 % !!

Le plus de "celui dont on doit taire le nom" sera alors atteint: mettre fin au service public de télévision (et de radio aussi évidemment) qu'il déteste malgré ses dires.
Ah certes, on gardera un moignon de service public (France 4 ? France Ô ?) histoire de faire comme si ...

Mais le but principal sera atteint: un modèle de médias à la Berlusconi avec des présentatrices d'infos aux gros seins et des jeux débiles à toutes heures du jour et de la nuit.

C'est ça le vrai programme de "celui dont on doit taire le nom".

Portrait de jahnitto
26/juin/2008 - 23h42

Qu'il parte, il a trop balayé, ce n'est que justice!

Portrait de VAUCLUSE
26/juin/2008 - 23h31

il faudrait qu il ecrive un livre sur Carlita :mrgreen:

Portrait de jevoistout
26/juin/2008 - 23h14

de tte facon que l on arrete de vouloir nous faire croire qu il n y avait aucun lien entre l etat et les nominations des dirigeants de chaines et radio publiques ! leurs nominations jusqu alors etaient plutot troubles ! cela a le merite a present d etre clair ! nous verrons bien en 2009 les nouveaux liens entre etat et nominations !

Portrait de poildur
26/juin/2008 - 23h05

L'incompétence de blingbling est reconnue internationalement il y longtemps que la planète n'avait pas autant rit :mrgreen:

Portrait de AIR FM
26/juin/2008 - 21h09

Quoi ?? Patrick de Carolis n'a rien apporté au service public ?? Mais on croit rêver ! Il a donné un vrai virage éditorial à France Télévisions en apportant du théâtre en prime time, de l'opéra (même si c'est pas mon truc), de superbes adaptations d'oeuvres littéraires et j'en passe. Patrick de Carolis est le meilleur président de France télévisions depuis bien longtemps. Pour une fois que le président du groupe était un homme de télé. Il mériterait que son mandat soit renouvelé. Mais je crains que ce ne soit malheureusement pas le cas. En tout cas, comme cela a été dit ici De Carolis prend son tâche très à coeur. Il a redonné tout son sens à France télévisions sans en faire un ghetto, ce qui risque d'être le cas si l'on suit les propositions de Nicolas Sarkozy.

Portrait de bardy
26/juin/2008 - 20h46

allez hop au chomdu toutes ses stars de la télé : mdr oui mdr, ils ont pas besoin d'aller au chomdu avec l'argent qu'ils ont grassemment gagné sur france 2 tf1 ou m 6. Ce mercato télé me fout les boules ras le bol de n'entendre parlez que de cela en ce moment.

Portrait de Bertrand68
26/juin/2008 - 20h38

La réforme est-elle vraiment nécessaire ?
Il aurait été tellement plus facile d’en rester à la situation actuelle et de continuer à faire semblant de croire que le président de France Télévision était nommé en toute indépendance. Après tout, ce n’était que pure coincidence si, chaque fois, le hasard voulait que ce président était un proche du pouvoir en place. A certains la nouvelle situation rappelle le temps de l’ORTF : inutile de remonter aussi loin. Tout le monde sait bien que si André Rousselet avait été nommé à la présidence de Canal+ à sa création c’est uniquement pour ses compétences et non parce qu’il était le directeur de cabinet de François Mitterrand !
Plus sérieusement, le projet ne semble plus honnête que l’hypocrisie actuelle, sans compter qu’il donne, pour la première fois, un réel contre-pouvoir au Parlement qui peut mettre son veto à la nomination (que rien n’empêche aujourd’hui).

Portrait de dan 35
26/juin/2008 - 20h06

l'étau se reserre ,il faudra faire allégeance à sa majesté sarko pour avoir les postes et s'y maintenir.Un truc à la poutine en somme !!si le petit roi avait les moyens son reve serait sans doute d'avoir des chaines de télé à lui comme son autre ami berlusconi , un fin démocrate celui-la aussi ..:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de wwe
26/juin/2008 - 19h18

c'est l'heure retour de l'ORTF:lol:

Portrait de Gritcht
26/juin/2008 - 18h51


Oui, mais le bruit vient d'Henri Guaino, Plume Officielle de Notre Empereur :mrgreen:

Portrait de Gritcht
26/juin/2008 - 18h49


Autant qu'entre Neuilly et La Courneuve ;)

Portrait de Jeanbonot
26/juin/2008 - 18h44

Il y a une différence entre être sacré par son pére et être plebiscité par le bon peuple des Hauts de Seine.

Portrait de genialissime
26/juin/2008 - 18h41

nous arrivons dans une dictature et je commence à être gaver des humeurs de sarko!!

Portrait de Gritcht
26/juin/2008 - 18h36


Si j'en crois l'exemple de Napoléon, oui ^^

Portrait de Jeanbonot
26/juin/2008 - 18h26

Croyez-vous qu'il suffise d'en porter le nom et les armes ?

Portrait de poildur
26/juin/2008 - 18h13

Et puis il va venir en mobylette:mrgreen:

Portrait de Gritcht
26/juin/2008 - 17h53


Nan, y va nommer Jean Sarkozy. Un p'tit jeune plein d'avenir :mrgreen:
(avec un excellent service après vente :lol: )

Portrait de poildur
26/juin/2008 - 17h45


Et oui il s'en passe des choses dans cette coure de récréation,il doit y avoir des giffles mais celà ne passe pas au tribunal
:mrgreen:

Portrait de Kurtz
26/juin/2008 - 17h43

Euh va falloir réviser les bases du droit constitutionnel... le Parlement, c'est le législatif, pas l'exécutif... l'exécutif, c'est le Président et le gouvernement...

Portrait de noelletess
26/juin/2008 - 17h29


Et bien justement, la réforme prévoit que ce ne soit plus par copinage que les patrons de grands groupes sont nommés mais après consultation de L'EXECUTIF, à savoir le Parlement.
Donc tout l'inverse de ce que vous critiquez

Portrait de vinciannes
26/juin/2008 - 17h28

On lui proposera certainement deux offres raisonnables d'emplois....!

Portrait de vinciannes
26/juin/2008 - 17h23

Aucun avenir sur FTV, d'après des propos publique prononcés au cours d'une décoration "Nettoyer le service public du sol au plafond" dixit Notre président.
Essayons nous à une interprétation de texte !

Portrait de supspe
26/juin/2008 - 17h23

C'est exactement ce que je dis en expliquant que Nicolas Sarkozy a agit de la même façon à l'égard de Paris Match alors que l'état n'est pas actionnaire.Simplement dans le cas d'une entreprise de média privé,si le patron veut resister à la pression il le peut à condition d'en avoir...
Le CSA avait au mois le mérite d'être UN OBSTACLE DE PLUS AU total pouvoir.
Quant à l'indépendance de la presse,un journal comme Marianne est également, à mon sens, indépendant.

Portrait de sasa38
26/juin/2008 - 17h22

T'inquiète, les fôtes, on en fait tous ;)
Faudrait qu'on puisse corriger les messages, une fois envoyés (mais sans en changer la teneur, ce qui rend cette possibilité impossible)

Les plus vus