21/05/2008 09:18

France 3 et Carolis se retrouvent devant la justice...

France 3 et Patrick de Carolis se retrouvent devant les tribunaux... C'est ce qu'annonce le Canard Enchaîné cette semaine...

La chaîne publique est assignée le 27 mai prochain devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, par son comité central d'entreprise suite "au projet lancé en douce" par Patrick de Carolis l'été dernier intitulé "Actualisation de la charte d'organisation de France Télévisions".

Pour le PDG, il s'agit d'établir des "synergies" entre les unités de production du groupe audiovisuel, mais les syndicats de France 3 n'y croient pas et "y voient plutôt une fusion déguisée des différentes chaînes"...

Revue de presse / Source: Le Canard Enchaîné

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dan 35
21/mai/2008 - 20h12

déja à la botte??????:roll: :roll: :roll: :mrgreen:

Portrait de Emir44
21/mai/2008 - 18h04

Si tu penses que FO n'était pas inspiré par les idées rétrogrades du communisme pratiqué en URSS : C'est ton opinion. Mais ne viens pas me dire qui finançait cette scission de la CGT, ce n'était pas mon propos.
Relis !!

Portrait de Emir44
21/mai/2008 - 17h08

Bon allez, je vous sens en forme, alors je vous remets ici ma blagounette du jour :
C'est l'histoire d'un mec qui régulièrement se beurre la gueule au bar des amis du coin.
Un jour, un gars de la SNCF lui demande pourquoi il boit tant. Alors le mec, il lui dit "c'est parce que j'étais ponceur de rails, et qu'on m'a viré parce que j'avançais pas assez vite". Alors le cheminot lui dit "t'inquiète, je vais m'occuper de ton problème".
Arrivé à la gare de SchmoulDuc le Roi, le cheminot en parle à ses collègues "C'est une honte ! Vous vous rendez compte ! Une vie de famille détruite ! Une victime innocente de la productivité stakhanoviste ! Un homme honorable devenu une épave à cause de l'ultra-libéralisme ambiant et de la globalité des marchés financiers et économiques".
Le Chef de gare de SchmoulDuc le Roi, entendant cette histoire, et voulant éviter tout problème, dit à ses collègues "Ne vous inquiétez pas, j'ai une réunion avec le Syndicat cette semaine. J'en parlerai à Paris".
Le jour dit, notre chef de gare de SchmoulDuc le Roi "monte" donc à Paris et en parle à la Syndicale. Tollé général ! Compassion extrême ! "C'est ça la décentralisation ? C'est ça l'aménagement du territoire ? Ils vont voir à la Direction s'ils peuvent profiter de l'anonymat des petites gares pour faire n'importe quoi !".
Un préavis de grève est donc déposé en bonne et due forme, pour une durée indéterminée, par des hommes déterminés, en uniforme de cheminot.
La RATP et la RTAP et le PTAR, oeuvrant pour les transports, inquiets de subir le même sort, déposent eux-aussi un préavis de grève dès la nouvelle apprise.
Voilà-t-il pas que chez Renault, à la Banque de France, au Syndicat du livre, aux NMPP, à la Poste, aux Voiries, dans les Directions Départementales de l'équipement, etc., l'on apprend de bouche à oreille que "tous les employés qui travaillent quelque élément que ce soit ayant une surface lisse sont menacés de perdre leur emploi" !
Carosserie lisse, parebrise lisses, papier lisse, vitrerie lisse, tout est lisse !!
Une grève générale est immédiatement déclenchée par la CCGT et Tout-FO !! Des banderoles sont écrites, des slogans sont inventés, de la République à la Bastille un parcours est fléché, des buvettes improvisées, des vendeurs de sandwichs recrutés, c'est Mai 68, en mieux ou en pire, selon qui en parle !!
Pendant ce temps-là, notre Chef de gare de SchmoulDuc le Roi, s'étant gargarisé auprès de ses collègues, applaudi en retour par tant de solidarité, exige d'être présenté au ponceur du rail !
Le voilà face au mec, bourré comme d'hab. Entre 2 verres, il guette l'instant fatidique où une lueur de conscience franchira la pupille de notre ponceur du rail.
La voilà, ça y est ! Une lueur nouvelle brille dans les yeux du malheureux !
Notre brave Chef de gare de SchmoulDuc le Roi lui parle alors de son action, des résultats si attendus et tant inattendus, tant au niveau local, national qu'au niveau international, tous les journaux du monde parlant de cette grève qui paralyse le pays !!
Le mec lève alors sa 2e paupière et lui dit "Hein ?"
Le Chef de gare de SchmoulDuc le Roi "Vous allez retrouver votre emploi, vous pouvez nous faire confiance ! Le monde entier vous soutient"
Le mec "Quoi ?"
Le Chef de gare de SchmoulDuc le Roi "Ils seront obligés de vous réintégrer ! C'est comme si c'était fait !" l'air béat de compassion libidineuse d'un escargot ayant trouvé une salade niçoise pour lui tout seul.
Le mec "Mais foutez-moi la paix, b... y a jamais eu de ponceur de rail nulle part ! Juste une connerie pour que l'autre guignol me foute la paix !"

Portrait de Emir44
21/mai/2008 - 17h06

Eh bé, moi qui pensait me faire huer grave ! Merci les gars ! Je vois qu'on peut être de gauche en France et ne pas s'en laisser compter par les syndicats et les extrêmes. Ca fait plaisir !

Portrait de gogoyo
21/mai/2008 - 10h08

Mr De Carolis démisionné de France Television, ça devient n'importe quoi cette baraque,il est vraiment temps de donner un grand coup de pied dans cette maison et de faire d'importantes réformes.

Portrait de CPASGAGNE
21/mai/2008 - 09h42

J'y comprend rien du tout. De toute façon à terme avec la suppresion de la redevance il va falloir tout de même engager des transformations au sein de france télévision non ! Alors pour quoi pas la fusion des chaines.

Portrait de Emir44
21/mai/2008 - 09h41

Les syndicats, comme à l'habitude, choient leur personnel privilégié.
Pas touche à mon syndiqué ! dit la CGT, FO et autre parti lié à l'ex-URSS par ses idées rétrogrades, absconses, qui ont prouvé tout le malheur que cela pouvait engendrer.
Et tant pis si le peuple paie la facture. Je veux pas que mes syndiqués soient réorganisés ! rajoutent-t-ils, sans jamais avoir imaginé que d'une meilleure organisation pouvait naître une meilleure vie au travail, un plus grand épanouissement, une meilleure information et donc, une légitime fierté.
Ces syndicats et affiliés veulent que le peuple continue de vivre les drames sociaux de Zola, la lutte des classes, nous cliver plus que quiconque pour nous stresser, nous apeurer, nous rendre hargneux et vindicatifs envers toute modification de quoique ce soit, comme si c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase.
Des nuisibles, des cloportes aurait dit Lino Ventura !

Portrait de mangeurtivi
21/mai/2008 - 09h27

c'est la con fusion!:mrgreen:

Les plus vus