02/05/2008 16:26

"La Matinale : Sarkozy un an après" le 6 mai sur Canal +

Mardi 6 mai 2008, "La Matinale", présentée par Bruce Toussaint, propose une émission spéciale, un an après l’élection de Nicolas Sarkozy.

De 6H58 à 7H30, l’émission sera consacrée à l’image du Président dans l’opinion française.

Bruce Toussaint, entouré de Caroline Roux et Léon Mercadet, recevra Stéphane Rozès, directeur général adjoint de l'institut de sondages CSA, pour décrypter ce premier mandat.

Entre 7H30 et 8H00, la demi-heure du bilan politique.

Elisabeth Guigou et Patrick Devedjian reviendront sur les succès et les échecs de Nicolas Sarkozy.

A partir de 8H00, Bruce et son équipe définiront le style du Président.

Gilles Delafon fera le point sur un an de relations internationales : les infirmières bulgares, Ingrid Betancourt, l’Arche de Zoé et le Tchad…

Ensuite, Christophe Beaugrand interviewera le journaliste Philippe Ridet, auteur du livre « Le Président et moi », afin d’évoquer la relation particulière qu’entretient Nicolas Sarkozy avec les journalistes.

Comme à son habitude, Daphné Burki proposera sa vision de l’événement au travers de pastilles qui ponctueront l’émission.

"La Matinale", présentée par Bruce Toussaint, tous les jours dès 6H58 en clair et en direct.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Patoucha
8/mai/2008 - 02h28

Et vous arrivez à dormir?

Je n'ose imaginer votre journée, après tout ce que vous éructez ici!:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de Patoucha
8/mai/2008 - 02h22

Avec tout ce que vous vomissez sur lui dès votre réveil, vos yeux devaient être embués de haine. Moi, j'ai vu une Président et une Reine se parler, rire, contents et très détendus. Ce qui est rare chez la Reine d'angleterre!

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de Patoucha
6/mai/2008 - 15h21

Cheval de bataille de la campagne présidentielle de la gauche/socialistes, Rumeurs, corbeau?? Malgré tout xcela il a été élu!mdr mdr Vous fonctionnez avec un neurone!

Moi je vous informe sur les mensonges de Mitterrand!

Bonne journée :d

Suite :d

LA GRANDE ÉVASION
Lorsque la guerre éclate, il est sergent au 23ème régiment d'infanterie coloniale.
Revenu en France, s'étant " remplumé "chez des amis, les Lévy-Déplat, à Saint-Tropez, il reçoit un appel de Vichy, le siège du gouvernement du maréchal Pétain où il compte de nombreux contacts, pour la plupart des amis de la famille. C'est son milieu, son monde, que François Mitterrand retrouve à Vichy. Le colonel Cahier, beau-père de Robert Mitterrand, le frère de François, lui a trouvé un petit emploi à la documentation générale du directoire de la Légion des combattants et volontaires de la Révolution nationale.
C'est Xavier Vallat, ancien député radical, reconverti dans l'extrême droite et l'antisémitisme, qui fonda la Légion pour rassembler la droite nationale autour du maréchal Pétain. Vallat, nommé commissaire aux questions juives en 1941, cédera la place à François Valentin à la tête de la légion, forte d'un million cinq cent mille anciens combattants.
Ancien député nationaliste, anti-Allemands comme la plupart des légionnaires, Valentin basculera dans la Résistance, alors que ses prédécesseurs à la légion, anciens Cagoulards (mouvement clandestin d'extrême droite, responsables de nombreux assassinats), s'enfonceront un peu plus dans la collaboration. François Mitterrand a fréquenté de nombreux Cagoulards, amis de ses amis où lointain parent, comme Eugène Deloncle, lui-même chef de ce mouvement, dont la femme Mercedes est la s¦ur de l'épouse de Robert Mitterrand.
En 1941, Deloncle et ses amis créent la LVF (Légion des Volontaires Français) qui se battra au côté des Allemands contre " l'hydre bolchevique ". En zone libre, Joseph Darnand (héros de la Grande guerre) fonde le Service d'Ordre légionnaire (SOL), troupe de choc chargée de traquer les adversaires de la révolution nationale (gaullistes, communistes, républicains...). En décembre, le SOL est intégré à la légion de François Valentin, un an plus tard, le SOL deviendra la sinistre Milice.
UNE RÉSISTANCE EXCEPTIONNELLE
C'est dans cette ambiance, où s'opposent nationalistes anti ou pro-Allemands que François Mitterrand prend ses modestes fonctions à la Légion. En avril 1942, Pétain rappelle Laval au pouvoir. François Valentin démissionne de son poste et François Mitterrand en fait autant, tout en demeurant farouchement pétainiste. Quelques semaines plus tard, on propose deux postes au jeune chômeur, l'un au Commissariat aux questions juives, l'autre au reclassement des prisonniers. François Mitterrand choisit la deuxième fonction. Il y occupe le poste de " chef de la section presse ".
A la fin du printemps 1943, François Mitterrand reçoit la Francisque, haute décoration maréchaliste.
Le 28 octobre 1944, François Mitterrand épouse Danielle Gouze-Rénal.
Roger Pelat est tombé fou amoureux, quelques mois plus tôt, de Madeleine Gouze-Rénal, la soeur de Danielle. Roger Pelat sera le compagnon de route discret et finalement encombrant de François Mitterrand, tout au long de son existence.
En juin 1946, quand Morland cherche une investiture pour se présenter aux élections législatives, Pelat se démène pour son ami, qui finit par se présenter sous l'étiquette du Rassemblement des gauches républicaines. Ce mouvement est dirigé par le radical Daladier, que François Mitterrand a toujours considéré comme l'un des grands responsables de la défaite de 194O, Daladier étant alors chef du gouvernement.
Le RGR est un de ces partis issus de la IIIème République et le mot gauche se trouve dans son sigle de manière tout à fait anecdotique. Ce parti se trouve à droite sur l'échiquier politique. Le jeune candidat du RGR dans le département de la Seine est largement battu. Il participera en novembre de la même année à un autre scrutin, cette fois dans le département de la Nièvre, avec le soutien d'un parti concurrent, le PRL (Parti Républicain de la Liberté) et le parrainage de l'ensemble des formations de droite. Il est élu dans un département dont il fera sa seconde patrie, bien qu'il n'ait jamais résidé qu'à l'hôtel, Le Vieux Morvan, à Château-Chinon.
L'AFFAIRE ALGERIENNE
Ministre de l'Intérieur de Pierre Mendès-France, de juin 1954 à février 1955, et Garde des Sceaux du socialiste Guy Mollet de février 1956 à mai 1957, il se trouve confronté à la guerre d'Algérie et choisit son camp.
On le lui reprochera longtemps et seuls ses ennemis de toujours ne feindront pas d'avoir oublié qu'il fut un défenseur de l'Algérie française, préconisant une répression féroce des mouvements insurrectionnels. En septembre 1953, il déclare: "Pour moi, le maintien de la présence française en Afrique du Nord, de Bizerte à Casablanca, est le premier impératif de toute politique".
Le 5 novembre 1954, à la tribune de l'Assemblée nationale, alors que les premiers conflits éclatent, il dira: "La rébellion algérienne ne peut trouver qu'une forme terminale: la guerre".
La chute du gouvernement Guy Mollet et le retour au pouvoir du général de Gaulle mettent fin à la carrière ministérielle de François Mitterrand. Il a alors 41 ans. Il entamera une longue traversée du désert, où son antigaullisme lui tiendra lieu de viatique.
Les élections législatives de novembre 1958 sont très difficiles pour l'ancien ministre, qui doit assumer toutes ses contradictions. Son opposition à de Gaulle le prive d'une partie des voix de l'électorat qu'il avait su se concilier, et les communistes se lancent dans une violente campagne contre l'ancien ministre de l'Intérieur, ancien Garde des Sceaux, qui participa à la répression en Algérie.
Dans cette 3ème circonscription de la Nièvre, où il affronte un candidat Indépendant et paysan, un socialiste (SFIO), qui se maintiendra au deuxième tour, et un communiste, Mitterrand essaie de convaincre les électeurs de droite qu'il est un rempart contre le communisme: "Je puis affirmer, sous le contrôle des Nivernais, que je l'ai fait (le communisme) reculer dans ce département. Je lutterai sans faiblesse pour épargner à la France les horreurs d'une dictature collectiviste". François Mitterrand est battu, il ne lui reste plus que son mandat de conseiller général pour poursuivre une carrière politique.

Portrait de tradition
6/mai/2008 - 06h21

;)

Portrait de tradition
6/mai/2008 - 06h21

:mrgreen: C'est gentil si on compare nos érits., mais mauvaise foi....

Un an de couacs et de roulements d'épaule, franche rigolade si la situation s'y prêtait....

Bilan catatrosphe....

PS....Les commentaires de certains sont postés tôt..... eh oui...moi à 3 heures du matin je dors, j'ai ma journée à faire, Moi, pour gagner ma croute;)

Portrait de Klafoutea
6/mai/2008 - 03h12

Controverses

Relations avec le groupe Lasserre

Article détaillé : Controverse sur les relations de Nicolas Sarkozy avec le groupe immobilier Lasserre à Neuilly-sur-Seine.
Nicolas Sarkozy est mis en cause depuis mi-février 2007 au sujet de ses relations avec ce groupe immobilier, en charge de la plupart des opérations à Neuilly depuis 1980. Selon les articles publiés par Le Canard enchaîné dans ses éditions des 28 février, 7, 14 mars, 18 avril et 23 mai incluant des photocopies de factures, le décompte détaillé des aménagements complémentaires et des analyses faites à partir des actes notariés de la Conservation des hypothèques, Nicolas Sarkozy :

aurait fait bénéficier en mars 1997 le groupe Lasserre d’un « cadeau » de 750 000 euros sur l'achat des droits à construire sur l'île de la Jatte.
a acheté en juin 1997 un appartement au groupe Lasserre, principal partenaire immobilier de la ville de Neuilly-sur-Seine, dont il était maire.
aurait bénéficié lors de cet achat d’une réduction d’au moins 114 340 euros et également de prestations pour des aménagements complémentaires de 279 290 euros, dont il a acquitté 60 980 euros.
La presse nationale et internationale a fait état des articles publiés dans Le Canard enchaîné. Cependant aucun média n’a publié à ce jour d’autres enquêtes journalistiques confirmant les informations de l'hebdomadaire satirique . Nicolas Sarkozy, de son côté, a démenti l’ensemble de ces allégations sans apporter d’explications sur les factures et décomptes publiés par ce journal, à l’exception de celle qui concernait un escalier en chêne.

Selon le Canard Enchaîné, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nanterre et confiée à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE.)

Affaire Clearstream 2
Article détaillé : Affaire Clearstream 2.
Le nom de Nicolas Sarkozy apparaît indirectement dans des listings truqués de la société Clearstream. Il se porte partie civile le 31 janvier 2006, relançant l'affaire.
Selon un délateur surnommé « le corbeau », Nicolas Sarkozy aurait disposé de deux comptes dans une banque italienne (la Banca popolare di Sondrio), déguisés sous des noms proches de son identité.

Le corbeau sous-entendait dans son courrier que les personnes citées, y compris Nicolas Sarkozy, auraient touché des pots-de-vin dans l'affaire des frégates de Taïwan.

à demain :D :D :D

Portrait de Patoucha
6/mai/2008 - 02h21

suite..:d

FAMILLE, PATRIE
Le 26 octobre 1916, à Jarnac, en Charente, Yvonne Lorrain donne le jour à son deuxième enfant, François. Yvonne et son mari Joseph Mitterrand auront cinq enfants. Après la naissance du dernier, Joseph prendra sa retraite anticipée d'agent de la Compagnie des chemins de fer Paris-Orléans. Il va diriger la vinaigrerie de son beau-père et sera même rapidement président de la Fédération des syndicats de fabricants de vinaigre de France.
En Charente, dans la région de Jarnac, ce sont les cognacquiers qui tiennent le haut du pavé. Même si l'affaire de Joseph Mitterrand subvient aux besoins familiaux, François vit très mal la condescendance manifestée par la bourgeoisie des producteurs de cognac à l'égard des vinaigriers. Plus tard, il préférera " oublier " les activités commerçantes paternelles pour se dire " fils de cheminot ", origine plus conforme à son image d'homme de gauche.
Chez les Mitterrand, on est furieusement patriote, très catholique et l'on considère comme progressiste de rester malgré tout fidèle à M. Poincaré ou à M. Doumergue, ces présidents d'une République consommée avec modération.
Au collège Saint-Paul d'Angoulème, François devient membre de la JEC, structure étudiante de l'action catholique, suivant cette voie de droite qui, pour sa famille, n'est que le droit chemin.
Les Mitterrand évoluent dans un monde où ils font figure de modérés. Certains des amis du clan, comme le colonel Moreau, vilipendent la République, les politicards et tout ce qui contribue à affaiblir le sentiment national; d'autres, comme les Bouvyers, rêvent d'en découdre avec les socialistes, les bolcheviques, tous ces apatrides qui gangrènent la société française. Jean, ami de François, l'un des fils Bouvyers, adhéra très jeune à l'organistation d'extrême droite des Camelots du roi et participa en juin 1937 à l'assassinat des frères Rosselli, antifascistes installés en France, dont le comte Ciano, gendre de Mussolini, commandita l'exécution.
François Mitterrand était le chouchou des parents de ses amis. Souvent cité en exemple, il est l'image presque idéale, du << bon jeune homme >>.
Lorsqu'il monte à Paris, François Mitterrand prend pension dans une des ces institutions religieuses qui sont la providence des provinciaux. Situé au 104 de la rue de Vaugirard, cet établissement, nommé Réunion des étudiants dispense un peu de nourriture spirituelle, complément d'études universitaires rigoureusement laïques. CROIX DE BOIS, CROIX DE FEU
Arrivé à Paris dans le climat quasi insurrectionnel qui à suivi les émeutes du 6 février 1934, organisées par les groupes d'extrême droite, François Mitterrand se passionne pour le combat que mènent ces gens proches du milieu qu'il fréquentait dans sa chère province. Inscrit à la faculté de droit et à Sciences-po, l'étudiant modèle fréquente naturellement le Front national (regroupant les mouvements de droite). Toutefois, il apprécie assez peu les leaders dont la verve populacière fait délicieusement frissonner la bourgeoisie.
Le colonel de La Rocque et ses Croix-de-Feu sont infiniment plus convenables que les Camelots du roi, groupe factieux ayant juré d'en finir avec la République, la Gueuse. Le Colonel de La Rocque est le vrai héros de ceux qui pensent qu'on peut en finir avec l'anti-France, les socialistes et autres crypto-communistes, sans pour autant se lancer dans une guerre civile. Les Croix-de-feu font partie de cette extrême droite que l'on peut recevoir au salon sans faire sortir les dames. François Mitterrand adhère au mouvement de jeunes des Croix de Feu, il devient Volontaire national au 3ème secteur.
Si l'étudiant catholique estime qu'il est nécessaire de s'engager dans un groupement politique aux côtés des vieux briscards de la droite nationale, il n'en est pas moins sensible au charme féminin. Ce jeune homme est tombé sous le charme d'une jolie lycéenne, Marie-Louise Terrasse. Leur première rencontre eut lieu au bal de l'École normale supérieure.
Marie-Louise, qui a quinze ans, est au lycée en classe de 3ème. Son frère normalien l'a entraînée dans cette soirée où François Mitterrand avait également été invité. A peine arrivé, François remarque la superbe chevelure blonde de Marie-Louise, qui lui tourne le dos. Elle se retourne, il reste cloué sur place. L'amour l'a foudroyé, cette passion hantera ses jours. Marie-Louise Terrasse sera beaucoup plus connue des téléspectateurs français quelques années plus tard sous le pseudonyme deCatherine Langeais.

à demain :d

:lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de Patoucha
6/mai/2008 - 02h05

Cela n'atteint précocement que des gens bileux, haineux, frustrés qui, dès leur réveil, viennent éructer des injures sur le Président, et des insultes sur les gens qui les dérangent, en l'occurence moi! Mais cela ne m'atteint pas car vous êtes tombés sur un os! Je pars du principe'" qu'on est sali que par la boue". :d

Bons cauchemars lol :d

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de Patoucha
6/mai/2008 - 01h49

En attendant, cela vous a bien cloué le bec :d

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de marie_chantal
6/mai/2008 - 01h20

oups je m'ai trompée .... lol je voulais accentuer : mais non ca n'existe pas !

Portrait de marie_chantal
6/mai/2008 - 01h17

mois j'aurais dit sénélité encore ke ....

Portrait de poildur
5/mai/2008 - 21h22

oui c'est une pauvre nécrophyle elle devrait regarder bones là il y a des résultats;)

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 17h41

Tout comme vous et en voici une preuve!

tradition a écrit :
" Par contre...tu me sembles handicapé du cerveau... "

********************************************

Tiens tiens..pas insultant? Un coeur noir de méchanceté!, C'est là une insulte à tous les handicapés moteur!

Balayez devant votre porte.................

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 17h13

Je n'y manquerai pas! Cependant, je vais vous battre sur votre propre terrain et vous envoyer la suite qui sera bien plus édifiante que les témoignages de sa propre famille! Par contre, ja' regardé" Mitterrand à Vichy" . C'était passionnant........ ! :d

Je n'ai pas mis ma photo à l'âge de neuf ans, mais bien actuelle :d Alor5s, vous repasserez avec votre humour à deux balles :d

A + pour la suite :d

Portrait de Klafoutea
5/mai/2008 - 16h03

Désolée Goldorbator,mais je réponds à ce petit message sans attaques perso....
@Patoucha
Je trouve que ta liste de faits ..date de 20 ans en arrière..., je fais écho dans les événements actuels, et ceci en tout respect:D

Portrait de goldorbator
5/mai/2008 - 13h08

:arrow: merci d'arrêter les attaques perso entre vous

Portrait de tradition
5/mai/2008 - 13h06

Chère :mrgreen: , vous n'aimez pas l'insulte pour votre cher Sarko, mais vous ne vous génez pas pour insulter la gauche en génèrale et les bloggeurs et surtout "bloggeuse"....
Allez regardez demain, le monsieur "je ne vous trahirais pas et mentirais pas".
9 ans ? vous vieillissez à l'envers vous ?

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 12h56

Et regarde léa différence entre Saerkozy et Mitterrand!

Mitterrand

"L'identification de la gauche au mitterrandisme est le chemin assuré de son déclin, celui sur lequel s'avance la longue cohorte des déceptions devenues rancoeurs, des désespoirs livrés aux haines lepénistes, des tragédies amères prenant leur revanche sur d'illusoires consensus. Fût-elle la plus avenante dans l'instant, une politique se juge à son héritage. Que pèsent les rhétoriques officielles devant l'accroissement du chômage, le poids de l'extrême droite, la montée des exclusions, le retour des guerres et des nationalismes, la misère du Sud et l'insolence du Nord? Que nous lègue le mitterrandisme sinon un désarroi accru dans un monde en désordre?"
Edwy Plenel
La part d'ombre, Stock, 1992

Mitterrand: acharnement thérapeuthique français. Personnage obscur de l'histoire mais dont on n'a pas encore le droit de parler...il est le grand communicateur de la pensée unique et universelle.
Aurait été vu la dernière fois, du côté de Solutré en Saône et Loire et une autre fois, bien plus loin à Jarnac, en Charentes...
Aurait aimé être le mythe errant.
N'a jamais pu réaliser son rêve: se nommer Charles De Gaulle.
On retiendra cependant de son règne les points importants suivants:
* financement occulte du PS
* sa décoration de la francisque par Pétain
* les irlandais de Vincennes
* les milliers d'écoutes téléphoniques
* ses enfants illégitimes
*ses maîtresses de tous bords parfois nommées à des postes importants
de la politique
* son copain Tapie
* les nombreuses morts par crises cardiaques ou par suicide de "ses amis"
* son faux attentat de l'observatoire
* ses mensonges sur sa santé
* ses amitiés particulières avec les nazillons (Bousquet)
* son absence de vision de l'histoire (se félicite de la réussite d'un coup d'état en URSS, non reception de Boris Eltsine alors membre de l'opposition en URSS etc...)
* le désir de tout faire pour créer une extrème droite puissante (désire le vote des étrangers à quelques jours de chaque nouvelle élection)
* le placement de toute sa famille à des postes clés
* des lois le protégeant sur les donations-partage à ses enfants
* sa vision de l'avenir qu'il trouvait en allant consulter régulièrement des astrologues
* la montée du chômage, de l'insécurité,
* les messages subliminaux lors de la campagne présidentielle de 1988 sur les télévisions publiques
* l'explosion du Rainbow Warrior
* le sang contaminé
* ses mensonges lors d'un face à face télévisé avec Chirac en 1988
* l'achat du terrain à Alésia; terrain où il aurait aimé être enterré puisqu'il semblait que ses successeurs ne désiraient pas le voir au Panthéon
* l'affaire de la Société Générale
etc etc...en un mot, un tout petit, tout petit bonhomme de la toute petite histoire

La suite plus tard :d

:arrow: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 12h51

Vous ne devez pas vous respecter vous-même! grossier et xénophobes j'aurais tout vu ici. Cependant sachez que la Suissess qui dérange tant vous enquiquine! :d Elle veille...sur le sommeil des mauvais coucheurs :d

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de poildur
5/mai/2008 - 07h52

on ne peut pas respectuer ce genre d'individu,il est passé du blingbling au couaccouac,c'est vraiment une risée internationale:mrgreen:

Portrait de goldorbator
5/mai/2008 - 03h16

:arrow: merci de rester correct dans vos commentaires et arrêtez les attaques entre vous

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 00h20

Nous n'avons pas les mêmes horaires :d Bonne nuit moi !:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 00h16

Comme sur la déferlance d'insultes et de manque de respect total du Président de la république française de six tondus sur ce blog! Vous êtes la honte de la France!

:evil: :evil: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 00h09

Trouvez autre chose, parce que là vous ressasser des vieilleries :d Innover! Et si vous n'avez rien d'autres à nous offrir, à votre place, je me tasserais:d

:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :lol: :lol: :lol: :lol:

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 00h05

Caniveau ? :d

Portrait de Patoucha
5/mai/2008 - 00h03

Suicide...pas sûr :d Assassinat politique plus sûrement :d

Portrait de Patoucha
4/mai/2008 - 23h59

Dans le panier de crabes que sont les gauchosSocialosEnvieuxMenteursJaloux :d

Portrait de Klafoutea
4/mai/2008 - 15h49

Suite....
Quelque chose d’étrangement nouveau

Bien entendu, nous nous sommes attachés à l’”incident” le plus récent et le plus spectaculaire des frasques étranges quoiqu’assez communes du président “bling-bling” (ou “dling-dling”, après tout?).

Nos lecteurs savent qu’à cet égard le “dossier” est épais depuis quelques mois, depuis le début de sa présidence; qu’il embrasse tous les aspects d’une attitude, d’un comportement, jusqu’aux détails les plus dérisoires de l’habillement, des vacances en bataclan, des services jet set, des comédies de boulevard chic (plutôt Saint-Germain que les Capucines) sur la vie sentimentale et ainsi de suite, - sorte d’instinct pour le rôle de “nouveau riche” appliqué à la fonction présidentielle. Rien de fondamentalement politique dans tout cela ou bien est-ce que la politique a changé à la fois de forme et de substance.
On admettra que la deuxième hypothèse est séduisante et a le mérite, - c’est la seule logique qu’on lui reconnaît, - de correspondre à une époque de vertigineuse décadence, où la tragédie de la chose est balancée par la dérision de ses manifestations.

:arrow:

Portrait de Klafoutea
4/mai/2008 - 15h43

J'étais trop optimiste :D Sarkozy ne dépasse pas les 20% d'opinion favorable
L’édition Global Europe Anticipation Bulletin n°22 (février 200 prévoit une “crise de régime” en France «d’ici l’automne 2008», notamment à cause du comportement du président de la république par rapport à sa fonction.
Ce document du groupe LEAP/E2020 estime que les sondages sont biaisés favorablement pour le président, que le soutien réel de l’opinion au président est actuellement de l’ordre de 20% et qu’il pourrait atteindre le seuil critique des 10% à la fin du printemps.
Le groupe prévoit une explosion sociale à l’automne 2008 entraînant une “crise de régime” «pouvant aboutir à la démission du président ou à son effacement politique au profit du premier ministre».

:D :D :D

Portrait de roses622
4/mai/2008 - 15h28

ça durera peut-être moins longtemps que Mitterrand ces mauvais sondages et les 28 % vous les trouvez où ??? Vos sources ??????

Les plus vus