07/03/2008 13:02

Nouvelle colère des journalistes de Libé contre Schneiderman

Les leçons de morale de Daniel Schneidermann données, en permanence aux journalistes, continuent à énerver et à mettre en colère ses confrères, y compris à Libération où il travaille.

Ce matin, dans la chronique "making of", Libération raconte que "La chronique de vendredi dernier de Daniel Schneidermann a mis le service politique en pétard".

Dans sa chronique, l'animateur viré de France 5 expliquait: "Il faudra bien qu'ils s'expliquent tous les confrères journalistes qui se retrouvaient au petit matin en salle d'embarquement avec Nicolas Sarkozy. Tous ceux là n'avaient-ils vraiment rien vu ? Rien vu du stupéfiant narcissisme qui éclate aujourd'hui en pleine lumière ?"

Et d'évoquer "l'élite des journalistes politiques frappés de cécité qui savait, qui voyait, mais n'a rien dit".

Libération explique aujourd'hui que ces propos ont énervé les journalistes de la rédaction qui ont imaginé proposer à la direction d'abonner Schneidermann à Libé...

Et Libé rappelle certains papiers publiés dans le journal ces dernières années, citant à titre d'exemple, un papier de 2002 d'Antoine Guiral : "Le candidat UMP a un sujet favori "lui , lui et toujours lui".

Libé qui, plus tard dans d'autres papiers, parlait de "blessure nacissique", de "mirage de la toute puissance" et de "névroses".

Bref, la rédaction de Libé termine son papier à destination de Schneidermann par "Libé a écrit ce qu'il savait, voyait et croyait juste".

 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lorca
8/mars/2008 - 19h55

Il me semble que les journalistes de Libé ne sont pas vraiment mis en cause nommément. Il est clair que la presse en général, avec l'exception de Marianne, n'a pas voulu voir "le vrai visage de Sarkozy".
Que l'on pense par exemple au peu de réactions à l'affaire de Paris-Match.

Portrait de bulitt
8/mars/2008 - 18h08

Moi j'aime ! Enfin un journaliste qui n'a pas la langue de bois et même vis à vis de ses confrères. Et je pense qu'il est encore trop gentil

Portrait de DORETTE
8/mars/2008 - 17h48

C'est très drole , les journalistes n'aiment pas être critiqués même ceux à gauche c'est vrai qu'ils représentent + de 80% :lol: :lol: :lol: :shock: :shock:

Portrait de cajar
8/mars/2008 - 17h05

La travail de Daniel Schneidermann est utile et nécessaire. Il peut ne pas faire plaisir à certains parfois mais il joue un rôle important en mettant parfois les journalistes devant leurs responsabilités. Il ne faut pas confondre morale et déontologie.

Portrait de waroum
8/mars/2008 - 16h20

Un vrai journaliste indépendant!
C'est assez rare pour être signalé et surtout pour en agacer plus d'un...
Mr Schneiderman, ne changez rien.
On vous soutient!!!

Portrait de je tiens à vous dire
8/mars/2008 - 12h48

schneiderman donneur de leçon ?? oh j'ai un peu de mal à y croire... c pas trop son style si ????? ah bon ....

Portrait de Totok
8/mars/2008 - 12h04

Schneidermann, fait partie de cette caste journalistique, qui s'imagine tout savoir et tout connaitre. Il est égocentrique, mégalo. et donneur de leçon ! Il n'a aucun recul sur lui même ! Lorsqu'il c'est fait jarter sans ménagement de France 5, il n'a pas arrêter de se répendre dans les médias, il c'est servi de la presse écrite pour en faire une tribune personnelle. Et maintenant, il vient donner des leçons à ses confrères.....Qu'il arrête de se regarder le nombril et se serve de sa qualité d'auteur pour faire des chroniques digne de son nom.....

Portrait de apericube
8/mars/2008 - 09h31

D. Schneiderman a mis le doigt où ça fait mal...
Moi aussi j'apprécie son approche critique nécessaire et complémentaire de celle de JMM.

Portrait de BOWLING GREEN
8/mars/2008 - 07h31

Je ne suis pas particulièrement fan de SCHNEIDERMANN... Néanmoins, je pense que des gens comme lui, qu'on l'apprécie ou pas, que l'on partage ses opinions ou pas, sont nécessaires pour "secouer un peu le cocotier" de temps en temps et donner des coups de pied dans la fourmillère...
C'est vrai que beaucoup de journalistes politiques, installés depuis longtemps dans leur petit quotidien, proches des grandes personnalités politiques françaises, que l'on entend régulièrement à la radio, à la télé, et/ou que l'on lit dans les journaux, toujours les mêmes d'ailleurs depuis des années (A. Duhame, JP Elkabach bien sûr, C. Nay, JM Apathie, S.July...)
finissent par ne plus se remettre en cause et sont parfois, presque proches de la connivence avec ces personnalités, sans en être conscients parfois peut-être...
Ils sont là depuis si longtemps... Ils fréquentent les allées du pouvoir depuis si longtemps qu'ils n'ont plus le recul nécessaire pour apporter un regard neuf.
C'est vrai que SARKOZY est passé de l'état de grâce à l'état de disgrâce total en quelques semaines et que les louanges ont dû faire place aux critiques pour certains... Pas facile à justifier....
C'est pour cela que je trouve que SCHNEIDERMANN n'a pas totalement tort quand il parle d'une certaine complaisance vis-à-vis de SARKOZY de la part de certains journalistes, sauf que je pense que ce ne sont pas forcément ceux de Libé les plus concernés !
SCHNEIDERMANN, J.F. KAHN, et d'autres encore sont pour moi des personnes que je lis et écoute quand même avec attention car, même s'il faut faire le tri, ce qu'ils avancent n'est pas toujours dénué de fondement !

Portrait de BOWLING GREEN
8/mars/2008 - 07h19

Oui mais le journaliste du Nouvel Obs a répondu que c'était à l'accusation de faire la preuve que ce SMS n'a pas existé. D'après ce que j'ai compris, ils vont donc analyser maintenant le portable de Cécilia...
Ce qui est bizarre, c'est que lorsqu'elle avait été interrogée, dans le cadre de l'enquête sur ce SMS, la première fois, elle n'avait pas nié...
Le journaliste maintient, quant à lui, que ses sources "verbales" sont fiables...

Portrait de zoliette
8/mars/2008 - 06h14

Une majorité de journalistes ont léché les bottes de notre président et à présent, c'est eux qui sont crottés.
Une certaine distance entre les journalistes et la politique est indispensable pour garantir leur liberté d'expression.

Portrait de zoliette
8/mars/2008 - 06h10


C'est pas pour çà qu'il est réel. Des preuves !
Pour l'instant nous sommes dans le flou le plus total et j'ai appris qu'il ne faut pas gober tout ce que raconte les journalistes.

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 22h15

Mais pourquoi m'agresses-tu comme çà ? C'est exactement ce que je dis... Je suis tout à fait d'accord avec toi :je les appelle journalistes car jusqu'à preuve du contraire, ils ont leur carte de presse et que c'est le métier qui figure sur leurs papiers... Mais, c'est vrai qu'il y a trop de connivence, depuis de nombreuses années, entre la classe politique de ce pays et les journalistes politiques les plus connus...
Quant à l'indépendance des journalistes, je pense que ce soit etre une affaire de conscience professionnelle et, là, on rentre un peu dans l'irrationnel...
C'est ensuite à chaque citoyen de prendre suffisamment de recul par rapport aux commentaires qu'il entend, qu'il lit, qu'il écoute, pour se faire sa propre opinion...

Portrait de Atma
7/mars/2008 - 21h57

Parce que ce sont des journalistes ? :shock: Je ne voyais pas le métier de journaliste comme ça...
Ils y vont tous de leur petites analyses (qui se ressemblent souvent par ailleurs) et, pour beaucoup de ceux-là, ont de très bonnes relations avec les hommes politiques. On appelle bien ça "connivence" ?
J'en viens à me demander : comment devient-on journaliste ?

Je suis tout à fait d'accord sur le fait que Schneidermann a le mérite de montrer la face cachée de l'information. Moralité : ne pas croire systématiquement tout ce que les médias racontent...

Je n'ai pas envie de défendre les journalistes qu'il accuse mais je pense à ceci : comment observer/analyser/décrire correctement quelque chose quand on en fait partie ?
C'est sûrement pour ça que, en théorie, les journalistes doivent être indépendants (et objectifs ?).

Portrait de hola33
7/mars/2008 - 21h39

je suis d'accord avec ce qu il dit , beaucoup de journalistes sont politiquement correctes et se laissent amadouer par les petit- fours , les soirées, les voyages...

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 21h15

Non, je ne le pense pas justement...
Je crois que nous avons trop de journalistes, dans ce pays, qui ne suscitent plus le débat, qui connaissent depuis trop longtemps les principales personnalités politiques, qui continuent leurs petites chroniques quotidienne à la radio, à la TV et/ou dans les journaux, toujours les mêmes depuis des années d'ailleurs (Duhamel, JP Elkabach super, Catherine Nay, JM Apathie, S.July,...).
C'est pour cela qu'un petite remise en cause de temps en temps ne fait pas de mal... Maintenant, je ne suis pas sûre que ce soit les journalistes de Libé qu'il faille le plus mettre en accusation !

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 21h11

Je suis, dans l'ensemble, assez d'accord sur ton analyse : beaucoup de journalistes politiques "ronronnent", suivent le courant, mis à part dans certains journaux (Marianne, Le Canard,...) et ne se remettent pas suffisamment en cause.
Par contre, quand ils s'aperçoivent que le courant change de sens, comme pour SARKOZY qui est passé de l'état de grâce à l'état de disgrâce total en quelques semaines, ils changent leur fusil d'épaule et adaptent leurs commentaires...
Par contre, je ne pense pas que les journalistes de libé soient les plus attaquables sur ce sujet et, surtout, je crois qu'il ne faut jamais faire d'amalgame : personne n'est jamais tout noir ou tout blanc...
Mais, que l'on aime ou pas D.SCHNEIDERMANN, il donne des coups de pied dans la fourmillère et suscite le débat...

Portrait de norade
7/mars/2008 - 20h02

J'ai longtemps regardé son émission sur France 5 et qui était très interessante
j'ai beaucoup appris , je n'ai pas d'avis à émettre sur ce qu'il fait maintenant car je ne suis pas son actualité :arrow: toutefois il est vrai qu'il n' a pas la langue dans sa poche mais peut être vaut mieux certaines fois savoir se taire :?:

Portrait de FraiDaiRiC
7/mars/2008 - 19h53

J'ai beaucoup Schneiderman, ce qu'il fait est intéressant et différent.

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 18h54

Ah d'accord ! Je n'avais pas compris les raisons du contentieux JMM/D.SCHNEIDERMANN....

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 18h53

Catherine NAY a toujours été de droite et ne s'en *est jamais cachée, d'ailleurs !
Je ne sais pas si elle est toujours mariée à l'ancien ministre de droite Albin CHALANDON, ancien Garde des Sceaux notamment et que Rachida DATI présente comme son "mentor"...
C'est vrai qu'en plus, pour ne rien arranger, C.NAY a une allure si hautaine et un ton si méprisant quand on l'entend à la radio ou quand on la voit, de temps en temps, à la TV que l'on comprend mieux qu'elle ne peut être que de droite !!!

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 18h32

Je suis assez d'accord... Je ne suis pas fan de tout ce qu'il dit et fait mais c'est vrai que les journalistes politiques "ronronnants", toujours les mêmes depuis des années (DUHAMEL, ELKABACH on n'en parle pas, C. NAY, JM APATHIE,...) font partie du microcosme parisien, connaissent plus ou moins tous les politiques en vue et ne se remettent pratiquement jamais en cause...
Quelqu'un qui donne, de temps en temps, des coups de pied dans la fourmillère ne peut pas faire complètement de mal à la démocratie !
Qu'avons-nous à y perdre ?

Portrait de Dianette
7/mars/2008 - 18h25

et lui il a dit quand il savait ?
MDR !!! courageux mais pas teméraires.....

Portrait de Chicot
7/mars/2008 - 18h15

Un ami de JMM qui revient sur le tapis.

En fait de tapis, ils"est pris les pieds dedans!!! :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de pinouk
7/mars/2008 - 17h53

cest le journaliste le "plus intelligent". . . Du monde!!!!! Il sera un jour Directeur GENERAL des journalistes!!!!! mais ils n'ont rien d' autre comme soucis ces messieurs????? pauvre France

Portrait de ETmoi
7/mars/2008 - 17h39

Qui se sent morveux, se mouche :mrgreen:

Portrait de manta
7/mars/2008 - 17h19

"Il faudra bien qu'ils s'expliquent tous les confrères journalistes".
Il n'a pas écrit "les journalistes du service politique de Libération, à l'exclusion de tout autre".Pourquoi donc leur poil s'est-i hérissé au point de démarrer au quart de tour? Ils auraient très bien pu penser que la diatribe visait leurs confrères d'autres organes de presse puisqu'ils sont eux si vertueux!
Bizarre cette façon de se sentir directement visés.

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 17h07

Je suis assez d'accord avec ton analyse...
Beaucoup de journalistes, qui font partie du microcosme parisien, ceux que tu cites plus les Duhamel, Catherine Nay, PPDA..., "ronronnent" depuis des années autour des politiques de tous bords, ont leur petite chronique quotidienne à la radio ou/et dans divers journaux et nous distillent leurs "bonnes pensées" à longueur de journée...
Que de temps en temps, il y en ait un, dont on peut parfois discuter des propos, qui donne un coup de pied dans la fourmillère, qui permette de faire un peu avancer le débat en remettant en cause ce ronronnement, ma foi, je pense que cela ne peut pas nuire à la démocratie !!!

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 17h02

Je suis assez d'accord.... Je ne suis pas toujours d'accord avec lui mais, au moins, il contribue au débat, ne va pas dans le sens du courant, ne brosse pas les gens qui ont le pouvoir dans le sens du poil et chacun peut se faire une opinion ensuite...

Portrait de BOWLING GREEN
7/mars/2008 - 16h58

Je ne peux pas dire que je l'aime bien mais j'écoute, je lis et je suis comme toi : je suis attentive aux journalistes "poil à gratter"...
Ils sont beaucoup plus intéressants et contribuent davantage au débat que ceux qui vont dans le sens du courant, qui sont complaisants et n'apportent rien...

Les plus vus