01/11/2006 00:55

Libération. Plenel/Rothschild: la guerre est déclarée

L'actionnaire de référence de Libération, Edouard de Rothschild, estime que le projet de relance interne élaboré avec Edwy Plenel est "économiquement dangereux" et juge "calomnieuses" les critiques émises à l'égard de son propre plan, dans une tribune publiée mardi dans le quotidien.

Les deux actionnaires principaux de Libération, M. de Rothschild (38,8% du capital) et la Société civile des personnels de Libération (SCPL, 18,4%) s'affrontent depuis plusieurs semaines sur les moyens de relancer le quotidien qui traverse une grave crise financière.

M. de Rothschild juge  "économiquement dangereux", le projet élaboré par la SCPL avec Edwy Plenel, qui souhaite un quotidien plus recentré sur l'actualité et prévoit de réaliser 10 millions d'euros d'économies en 2007 grâce, notamment, à une relance des ventes et à des départs volontaires.

"Qu'un quotidien s'occupe d'actualité c'est une lapalissade. Le tout est de savoir (...) quelle valeur ajoutée il apporte au lecteur face à la concurrence de l'internet", estime M. de Rothschild, qui "ne voit rien de décisif dans le projet Plenel".

Le financier juge qu'il est fondé sur des "hypothèses irréalistes", ne croyant pas que "le marché publicitaire puisse se redresser comme par enchantement pour les quotidiens, ni qu'on puisse retrouver en quelques mois le lectorat perdu depuis des années.

Il se dit également "embarrassé" par la "méthode" employée par Edwy Plenel, qu'il accuse, sans plus de précisions, d'une "succession de manoeuvres"."Edwy Plenel, malgré ses qualités, n'est pas le seul professionnel capable de diriger Libération. Il y en a d'autres. Mais on ne pourra pas trouver un dirigeant avec un journal dont le modèle économique n'est pas viable", écrit-il.

De son côté le sénateur radical Gérard Delfau  a lancé un appel au Premier ministre Dominique de Villepin, lui demandant d'intervenir pour éviter la "liquidation judiciaire" du quotidien Libération.

Notant que les négociations engagées entre la Société des rédacteurs de Libération et l'actionnaire de référence "semblent dans l'impasse" et que "le risque de liquidation judiciaire se précise à court terme", M. Delfau s'étonne du "silence assourdissant du ministre de la Culture".

"Intervenez vite, M. le Premier ministre", écrit le sénateur dans un communiqué, ajoutant: "il est de votre responsabilité de tout tenter pour assurer le pluralisme de la presse quotidienne".

"Imposez une médiation pour favoriser une issue au conflit", insiste-t-il à l'adresse de M. de Villepin, "ne pas le faire serait une faute politique, que la nation vous reprocherait à coup sûr".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pivoine
1/novembre/2006 - 09h32

la diversité
tout le monde (ou presque) est pour, mais là il s'agit d'un journal qui est devenu mauvais ; ce n'est pas la même chose. En plus ils donnent des leçons à longueur de page en étant sûrs de détenir la vérité ; pas un journaliste ne s'est remis en question ! Alors tant pis ...

Portrait de astonmartin
31/octobre/2006 - 17h06

Principe de base
Il est quand même aberrant de voir ce genre de situations...
En France quand un quotien ne vend plus, on cherche pas à savoir pourquoi, on demande l'aide public ou encore mieux l'aide privé à perte...
L'humanité", libération à qui le tour?
Mais ces gens ou ces journalistes ne se remettent jamais en question?
Un journal qui perd des lecteurs, soit il baisees ses coûts et donc réduit ses ambitions, soit il meurt... Soit il essaye de regagner des lecteurs, mais là on rentre dans la science fiction visiblement... Depuis quand un journal s'adresse à un lecteur il est vrai, peut-être que parce que sans lecteur un journal n'a pas lieu d'être, comme une émission de télé sans téléspectateur...
Et arrêtons le discours de maintenir un journal ou une émission au nom de la diversité... Si personne ne veut le lire ou le ragrder à quoi sert la diversité puisqua tout le monde la refuse...

Portrait de Capitaine Caverne
31/octobre/2006 - 15h39

TV 36
Lire tes conneries, c'est déjà tout un poëme !

Portrait de liffey
31/octobre/2006 - 15h17

Sincèrement
J'habite dans une ville dite de gauche, mais dans les deux ou trois endroits où je vais acheter mes journeaux, il y a des quotidiens nationaux qu'il faut chercher!!! Aucun problème pour Ouest-France, Presse-Océan (aussi Eclair), Le Figaro, Le Monde et l'Equipe. Puis c'est les paris-turf et compagnie. Libé ou l'huma sont presque plus durs à trouver que la gazetta dello sport.
Bref, les gens n'achètent plus! Reconquérir des lecteurs est une opération de longue haleine. En caricaturant à peine, si Rothschild n'est pas prêt à investir à perte pendant 3 ou 4 ans, le journal est mort dès aujourd'hui.

Portrait de Capitaine Caverne
31/octobre/2006 - 15h09

TV 36
Un exemplaire du Petit Quotidien :
http://www.playbacpresse.fr/pdf/demonstration/lpq.pdf

Portrait de Capitaine Caverne
31/octobre/2006 - 15h04

TV 36
ou alors tu peux essayer Le Petit Quotidien (dès 7 ans)

Portrait de Capitaine Caverne
31/octobre/2006 - 15h01

TV 36
Abonne-toi au Petit Potin. C'est comme ça que mon fils a appris à lire... (et ça marche !)

Portrait de Venus on Mars
31/octobre/2006 - 13h13

Et que VOTRE ENTREPRISE dépose aussi le bilan !
Ce qu'il ne faut pas lire comme tissu d'âneries !!! "Qu'il coule" emmenant dans son naufrage tous les employés !!! Halte aux subventions pour la presse !!! Mais, tant que nous y sommes halte aux subventions pour l'agriculture, pour les entreprises étrangères qui s'implantent le territoire français et qui décident de délocaliser à... quelques kms pour retoucher des subventions de la ville !!!

Portrait de blizk4849
31/octobre/2006 - 11h36

libé
laissez le couler depuis ou racheté par JFK ooops!

Portrait de blizk4849
31/octobre/2006 - 11h35

libé
laissez le couler depuis ou racheté par JFF

Portrait de yvan
31/octobre/2006 - 10h33

bande de nases
il faudrait que tous les journaux disparaissent, on serait tranquille;mais pour l'info vous vous avez le 13h de TF1 special beaufs, fait pour vous

Portrait de hf38
31/octobre/2006 - 09h17

liquidation
je ne vois pas pourquoi on nous en fait un tel "frommage" !! on voit bien là l'aspect "clanique" de la profession ...

ce n'est quand même pas la seule société à partir en liquidation !!! pourquoi ne parlez-vous pas autant du petit garagiste qui dépose son bilan ??

Portrait de breaux
31/octobre/2006 - 08h51

journal difficile à lire
ce journal est trop compliqué à lire, disons pas assez convivial que le Parisien.
Libé est un journal qui n'a pas su s'adapté au monde d'aujourd'hui. il est resté aux années 70 et pour les 60huitards .... comme ceux-ci on vieillit, alors il ne reste plus personne pour lire Libé !!

Portrait de pivoine
31/octobre/2006 - 08h48

ben non, on ne le lui reprocherait pas
ce n'est pas son boulot ! Libé est une société PRIVEE, l'Etat n'a pas à y mettre son nez ! Ils ne veulent pas des subventions par hasard ? Quand un journal vend aussi peu c'est parceque les lecteurs ne l'achètent plus. Sur le site deLibé les lecteurs donnent leur opinion et, droite comme gauche, ils lui reprochent de ne plus être intéressant : pas d'articles de fond, rien ou presque sur l'étranger à part la reprise des dépêches, la politique est un cassage systématique de ce qui est fait à droite - y compris ce que tout le monde trouve bien - sans aucune nuance. D'ailleurs dans la retructuration le PLan d'Edwy Plenel était d'en faire une arme anti-Sarkozy !! J'ai lu Libé pendant 20 ans régulièrement mais de moins en moins depuis quelques années. Je l'ai encore acheté hier et j'ai trouvé 2 articles à lire ! Et puis, c' est bien de taper sur les capitalistes, mais leur demander de couvrir leurs pertes (car c'est ce qu'ils demandent aux actionnaires) pour pouvoir payer les fournisseurs est une honte. Comment peut-on, alors que l'on n'est plus lu et que l'on ne paie pas ses dettes, exiger autant des autres ? Faudra qu'on m'explique !

Portrait de J2M
31/octobre/2006 - 08h44

J'espère ...
... que M. De Villepin n'est pas rancunier ... parceque là ... ça dépasse les bornes

Portrait de Bensouna
31/octobre/2006 - 08h39

Excellent !
Un journal de gauche qui tape tout le temps sur le gouvernement actuel, mais qui lui demande de l'aide quand ça ne va pas...
J'adore !
PS : ç'aurait été l'inverse, j'aurais autant adoré ;-)

Les plus vus