22/01/2008 07:17

Le quotidien "Les Echos" accusé de vol, recel et contrefaçon

L'éditeur du rapport de la commission Attali sur la croissance, Bernard Fixot, a indiqué lundi à l'AFP qu'il allait déposer plainte contre Les Echos pour "vol, recel et contrefaçon", après que le site internet du journal a mis en ligne le rapport vendredi.

Ce rapport sur la libération de la croissance de 350 pages doit être remis officiellement au président Nicolas Sarkozy mercredi, mais les Echos l'avaient mis en ligne dès vendredi matin dans sa version quasi définitive.

Les Echos ont néanmoins "dû se résoudre, en fin d'après-midi, sous peine de poursuites judiciaires, à retirer du site la version intégrale de ce document", explique pour sa part sur son site le quotidien économique, qui défend son "devoir d'informer le plus complètement possible".

Les Echos ajoutent qu'ils ont retiré la version intégrale du rapport "à la demande de l'éditeur Bernard Fixot, lequel s'est présenté comme propriétaire des droits de ce rapport qui sera coédité par XO Editions et La Documentation française".

Selon M. Fixot, président de XO Editions, qui s'est assuré les droits exclusifs de cette publication en accord avec La Documentation française, le rapport a été "mis en ligne et reproduit dans des conditions illicites, sans autorisation de quiconque et par des moyens frauduleux".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de polllux
23/janvier/2008 - 13h04

Le rapport de la mission Attali est disponible en lecture et télécgaegeable sur le site http://www.liberationdelacroissance.fr/files/home.php

Portrait de NOEL
22/janvier/2008 - 16h39

maintenant pour informer il vat falloir payer un impot suplémentaire et surtout avoir l'autorisation de Sarko et ses amis, mais je trouve anormal de ne pas parler dans les média et surtout d'insister sur la relance de l'immigration qui contribue en partie à relancer le pouvoir d'achat.

Portrait de farah1
22/janvier/2008 - 10h16

L ECHO n'a fait que son travail

vouloir vendre un rapport, qui est censè d'aider les français et leur pouvoir d'achat

choquant que certains veulent en faire du FRIC

farah

Portrait de Voyageur
22/janvier/2008 - 08h37

Je ne sais pas pourquoi mais, avec toutes ces histoires de complaisance avec le pouvoir, d'articles censurés, de personnages qui retournent leur veste d'une année sur l'autre, je me demande si Jacques Attali ne pourrait pas être tenté... de retoucher un peu son rapport en douce...

En effet, Jacques Attali, s'il n'est pas complètement idiot, doit savoir que les conclusions de son rapport ne seront écoutées que dans la mesure où elles arrangent Sarkozy... Ce n'est pas dans ce rapport où il était préconisé une relance de l'immigration ? Dans ce cas, il peut être certain que cette conclusion sera écartée : Sarkozy a construit sa notoriété en utilisant l'amalgame frontiste entre insécurité et immigration, il a travaillé avec acharnement pour décomplexer son parti et ses électeurs vis-à-vis des thèses du Front national, en manipulant des notions qui auraient fait rougir de honte un élu de la République il y a encore quelques années...

Alors, injurier les Echos en traitant ses journalistes de voleurs, de receleurs et de faussaires, pour un rapport qui a toutes les chances de finir à la corbeille, ce n'est pas très honorable, M. Attali...

Portrait de ZapoTeK
22/janvier/2008 - 08h23

Dans la mesure ou il s'agit d'une commission publique, donc financée par les contribuables, je ne vois pas pourrquoi les contribuables devraient payer une seconde fois, un éditeur privée qui plus est, pour en avoir les conclusions.
Par contre que le Chef de l'Etat en ait la primeur me semble bien le moins.

Portrait de poildur
22/janvier/2008 - 08h11

c'est çà la liberté de la presse jusqu'ou va aller cette pouritude?l'hallali d' attali:mrgreen:

Portrait de silex
22/janvier/2008 - 06h11

seule proposition cohérente de j. attali, c'est stop au gaspillage.
alors stop à la commssion présidée par j. attali.

:idea:

Portrait de fabuk
21/janvier/2008 - 14h39

XO lire pour le plaisir

Portrait de CYCLAIA
21/janvier/2008 - 14h24

A plus forte raison si c'est le chef de l'Etat !

Portrait de CYCLAIA
21/janvier/2008 - 14h20

Rien d'étonnant ! Normal que la primeur de ce rapport soit réservée à celui qui l'a commandé !
Les journalistes font de plus en plus n'importe quoi !!

Portrait de sauvagedouce
21/janvier/2008 - 13h49

on doit changer a 100 % les politiques

Portrait de polllux
21/janvier/2008 - 13h00

Peut-être que le rapport sera mis en ligne sur le site ?
http://www.liberationdelacroissance.fr/files/home.php

Portrait de mazou
21/janvier/2008 - 10h56

C'est un comble !!! :roll:
L'état demande un rapport (probablement rémunéré) ... et les Français devraient payer pour en connaître le contenu !!! :twisted:

Si les centaines de commissions créées par naboléon en font autant ... où sont la démocratie et le droit (gratuit) à l'information ?

Les travaux de ces commissions sont DEJA payés via l'impôt ! :mrgreen:

Et Attali, grand donneur de leçons et spécialiste du retournement de veste, il "bave" pour quelques droits d'auteur ? :s

Portrait de poildur
21/janvier/2008 - 10h45

c'est l'hallali d'attali:mrgreen:

Portrait de goldorbator
21/janvier/2008 - 10h43

:twisted:

Portrait de Al Anarc
21/janvier/2008 - 10h37

ATTALI :roll: ATTILA:idea:
Comment nomme t'on ces personnages abandonnés et qui, refont surface pour nous donner des leçons sur ce qu'il aurait du faire il y a 27 ans.
Autre question pourquoi doit il faire 300 propositions:?: NS n'avait donc pas de programme:?: On nous aurait menti à l'insu de notre plein gré:roll: :roll:

Portrait de farah1
21/janvier/2008 - 10h37

FIXOT tout cela pour ce faire de l'argent

les échos ont eu raison de vouloir mettre ce rapport en ligne cela regarde tout les français

alors pourquoi cette éditeur à refuser juste pour le FRIC

faire un livre avec un rapport destinè au peuple français pour moi c'est honteux

farah

Portrait de goldorbator
21/janvier/2008 - 10h34

Ben oui "les Echos" il faut respecter la voie hiérarchique......
THE FIRST en premier et vous après........
:8)

Les plus vus