20/01/2008 16:14

Le patron de Golfweek viré à cause de cette Une !

Le magazine spécialisé "Golfweek" a annoncé vendredi avoir licencié son rédacteur en chef Dave Seanor et a présenté ses excuses pour une Une représentant un noeud coulant censé illustrer une polémique née la semaine dernière.

Cette Une a été décidée pour illustrer la polémique née des propos d'une commentatrice vedette de la chaîne spécialisée "Golf Channel" la semaine dernière.

Le 10 janvier, Kelly Tilghman avait été suspendue deux semaines pour avoir déclaré en direct que les joueurs devraient "lyncher dans les contre-allées" Tiger Woods pour espérer le battre.

Malgré des excuses, acceptées par Tiger Woods, avec laquelle elle est amie depuis 10 ans, Tilghman avait été retirée de l'antenne par ses dirigeants pour avoir utilisé le mot "lyncher" qui rappelle les agressions dont furent victimes nombre d'Afro-américains aux Etats-Unis.

"Golfweek", qui avait l'intention de réagir à cette polémique, avait lui aussi décidé d'utiliser une image forte de cette période, au cours de laquelle des Noirs furent "lynchés" et "pendus".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de télévérité
21/janvier/2008 - 11h17

Pas terrible comme "une"

Portrait de norade
20/janvier/2008 - 22h51

Où est passé le second degré ?
Il ne faut pas voir du racisme ou le KKK là où il n'y a qu'un jeu de mot

Portrait de peopleHenry
20/janvier/2008 - 22h32

Lyncher, un noeud coulant ... quel mauvais goût chez ce rédacteur en chef ! Un nostalgique du KKK sans doute !

Portrait de umbrella
20/janvier/2008 - 20h53

Ce fait divers américain est juste ridicule...
Cette phrase n'avait aucune ambiguité raciste... simplement la "morale" américaine est beaucoup trop chatouilleuse...

Portrait de TITIDEPARIS
20/janvier/2008 - 20h11

:roll: LUDOWILL8 Tu as tout compris, mais il est dur de détailler ici, si on en met trop, on est pas lu, si on en met pas assez, on n'est pas ou mal compris. Allez bonsoir à toutes et à tous.

Portrait de Sosooooo
20/janvier/2008 - 20h07

sa manque d'humour

Portrait de TITIDEPARIS
20/janvier/2008 - 19h24

Seu (à mon goût) Monsieur Sabatier pourrait s'en expliquer. Après c'est une question d'interprétation. C

Portrait de ced101
20/janvier/2008 - 19h12

Et pendant ce temps , Tom Cruise recrute impunement pour la scientologie

Portrait de TITIDEPARIS
20/janvier/2008 - 18h45

C'est celà ! faisons dans le culturel ! pendant ce temps là on ne dit pas de sottises :
"on ne guérit pas parce qu'on se remémore, on se remémore parce qu'on guérit J. LACAN

Portrait de manta
20/janvier/2008 - 18h32

Peut-être rien de raciste dans le texte mais pour le bon goût, on repassera.
Il est écrit en une "Golf channel can't wriggle free"
To wriggle:se tortiller,gigoter,frétiller.
Sous-entendu du jeu de mots:la chaîne est dans la même position que le pauvre hère suspendu à sa corde et qui s'agite pour se libérer.Ben quand on écrit dans un magazine de golf,sport de gens de bonne compagnie(où on aime le feutré),on doit bien se douter que çà va coincer.
Il peut toujours postuler au magazine de la NRA.

Portrait de jago9491
20/janvier/2008 - 18h06

la une était graphiquement réussie.

Portrait de manta
20/janvier/2008 - 17h59

Lycée de Jena,Louisiane:des lycéens noirs demandent à s'asseoir sous un arbre traditionnellemnt réservé aux blancs.Le lendemain 3 beaux noeuds coulants (les fameux nooses) accrochés à l'arbre .Suivent tensions,bagarres,un lycéen blanc à l'hosto,6 lycéens noirs en prison pour tentative d'homicide.Ceci ne s'est pas déroulé dans les années 60 mais en 2006.
En 2007,des dizaines de milliers de manifestants noirs en Louisiane et les tensions raciales ravivées,le noeud coulant devenant le dernier truc marrant à accrocher dans les casiers ou les vestiaires de certains élèves noirs pour leur faire une bonne blague.(Essayer les 6 de Jena dans u moteur de recherche)
Les journalistes américains ne pouvaient ignorer ce contexte.C'est toujours sympa les conseils te disant de tourner la page ,de laisser le passé derrière,mais quand tu te pointes au lycée en 2006 et que tu vois le symbole du lynchage de tes grand-parents sur un arbre et qu'en plus un magazine de golf remet çà sur le tapis,je pense que c'est pas si facile que çà.
Et oui sur certains sujets, il vaut mieux peser ces mots.
Puis c'est tout bénef pour ce rédac chef,visiblement il avait des envies de journalisme politique ,donc un magazine de golf,c'était trop limité pour lui.

Portrait de Populaire
20/janvier/2008 - 17h57

C'est encore pire qu'en france cette paranoia du racisme qu'on voit partout, faut le faire quand meme pour trouver un rapport entre le mot "lyncher" dans un contexte totalement different de la haine et du racisme anti noir.

Portrait de umbrella
20/janvier/2008 - 17h39

ça va beaucoup trop loin... si le terme "lyncher" n'est pas très heureux, il reste que l'on en vient à devoir peser chaque mot avant de parler... mais où est passée la liberté d'expression ?

Portrait de TITIDEPARIS
20/janvier/2008 - 17h20

Si Mangeur de tivi n'existait pas il faudrait l'inventer ! Mais c'est vrai pour les séniors, celà rappelle de très mauvaises périodes : la ségrégation qu'on appelait ça : bus, écoles, universités pour noirs, interdiction de piscine ou nageait des blancs, linchages à tout crin, le K.K.K. qui existe encore, sans parler des condamnés à morts, certains innocents. Ne sont-ce les Etats Unis qui veulent donner des leçons à la terre entière ?

Portrait de Zivignola
20/janvier/2008 - 17h00

c'est bizarre cette polémique...

Portrait de naloupaa
20/janvier/2008 - 16h56

Et la liberté d'expression de se balancer, les pieds dans le vide..

Portrait de superalexx
20/janvier/2008 - 16h50

maintenant, il faut faire attention à tout ce que l'on dit. c'est affligeant !

Portrait de Chicot
20/janvier/2008 - 16h28

Au Diable !!!...

Portrait de jil sud landes
20/janvier/2008 - 16h23

allons bon !

Portrait de Chicot
20/janvier/2008 - 16h23

Tiger Woods, avec laquelle elle est amie

C"est pas Homophobe çà !!!

Portrait de Loky
20/janvier/2008 - 16h23

Disons qu'aux Etats-Unis et pendant de trop longues années, lyncher ne fut pas qu'un mot...

Les plus vus