19/01/2008 17:21

Les journalistes de retour à Paris

Après près d'un mois de détention, les deux journalistes français Pierre Creisson et Thomas Dandois, inculpés et incarcérés au Niger pour "atteinte à la sûreté de l'Etat", ont posé le pied sur le sol français samedi en début d'après-midi.

 Lors d'un point presse, leurs premiers mots ont été pour leur chauffeur Al-Hassane Abdourahman, encore détenu au Niger : "on ne le laissera pas derrière nous, on va se battre pour lui", a déclaré Pierre Creisson.

Les journalistes ont également expliqué que les conditions de leur détention avaient été "plutôt bonnes", précisant n'avoir "jamais été maltraités". "

Ils ont estimé que leur téléphone satellitaire avait certainement été sur écoutes depuis le début de leur reportage. "On savait qu'il y avait une part de risque, que ça allait être compliqué, mais on ne pensait pas que ça prendrait des proportions telles", a commenté Thomas Dandois.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de raymonde
20/janvier/2008 - 22h52

Portrait de raymonde
20/janvier/2008 - 22h51

et le chauffeur on le raméne quand?

Portrait de demian
20/janvier/2008 - 19h46

Charles Peguy, tu veux dire que toutes les vies se valent, que l'on soit ouvrier ou journaliste et autres homme important.
oui, tu as raison, mais comment traduire ton point de vue.
La vie d'un ouvrier n'intéressera probablement personne, trop commun sans surprise, tout à déjà été dit ; celle du journalisme est autre, plus vaste, plus profonde mais aussi plus calculée plus recherchée dans l'aboutissement, dans le besoin d'apporter un regard nouveau différent quitte à falsifier.
Nous avons à faire à deux mondes différents qui se valent l'un comme l'autre, cependant le rôle est différent, l'un a besoin de son travail pour vivre, l'autre en a aussi besoin aussi mais sa promotion consiste à créer l'événement à tout prix quitte à prendre des risques;
Ces deux vies représentent un regard sur la société, on peut en penser ce que l'on veut, mais derrière tout ça il peut y avoir un point commun, chacun doit pouvoir exister et être considérer pour ce qu'il est, difficile.
La considération va toujours vers celui qui défend le mieux ses idées son point de vue.
La sincérité quand elle est filmée est difficile à être vrai, inconsciemment nous cherchons à nous présenter sous notre meilleur jour, nous cherchons aussi à falsifier ou est la sincérité.
OHMYGOSS a raison quand il te dit n'importe quoi, l'information cherche à créer l'événement, l'objectivité est plus proche du journaliste que du nigérien, du kényan dont la vie n'est pas facile et loin des préoccupations intellectuels de certains qui veulent tout comprendre mais n'apporte aucune solution pour ceux qui en ont besoin comme le nigérien ou le kényan.
Vous avez tous les deux raisin mais le regard porté n'est pas sur les mêmes personnes;
Pas facile

Portrait de Charles Péguy
20/janvier/2008 - 14h38

Franchement, on s'en fout ! Le corporatisme habituel des journaleux sans doute réussi à faire pleurer dans les chaumières...à quand une information objective où la vie d'un irakien, d'un kényan ou d'un nigérien vaudra (dans les médias) celle d'un journaliste, fut-il français ?

Portrait de demian
20/janvier/2008 - 10h08

C'est un heureux dénouement, mais ne faut il pas se poser des questions.
Les journalistes doivent il faire leur travail à tout prix ?
Sont obligés ils de détourner l'attention des gouvernements en place ?
Doivent ils inventer des raisons qui ne sont pas celles de leurs déplacements et bien sûr finir par se faire découvrir.
Est il normal d'envoyer des journalistes dans des pays à risques ?
Qui paient toutes les démarches et dédommagements pour les libérer ( je parle aussi de l'arche de Zoé)
Les journalistes sont prét à tout pour obtenir des scoops ou se distinguer en prenant des risques, ne deviennent ils pas des cibles, des sources de revenus pour certains gouvernements étrangers qui profitent de la situation existant dans leur pays pour, dans un premier accepter innocemment leur demande, observer et sévir comme toujours, les journalistes savent tout ça en prenant des risques ils font leur boulot.
Est il normal qu'un journaliste filme sans essayer d'influencer les agissements d'une association qui se croit investie d'une mission en maquillant des enfants et les faire passer pour des rapatriés sanitaires, quel est le rôle moral de ce journaliste ?
Je ne parle pas du responsable de l'arche de Noé qui maintenant crie au scandale, il fait une gréve de la faim pour obtenir gain de cause, il oublie le tort qu'il a pu causer aux autres que se soit en Afrique ou même en France.
Parfois je ne comprends plus rien, parfois je suis pas à l'aise, ne sommes nous dans une spirale, elle nous aspire, nous emmene malgré nous, nous ne maitrisons plus rien......

Portrait de naloupaa
20/janvier/2008 - 06h44

Ouf, bien! Et mieux encore pour l'attention que ces journalistes ont pour leur chauffeur: mais qu'ils se battent avec les bonnes armes, celles qui ont permis leur propre libération.

Portrait de polllux
19/janvier/2008 - 22h27

Sans journalistes de terrain , l'information est muselée voir tronquée , voir L'Irak avec l 'armée américaine qui controle tout .!!!

Chapeau aux journalistes de terrain qui sillonnent la planète aux risques de leur vie !!!

Portrait de speedway
19/janvier/2008 - 22h18

Je viens d'écouter France Info et un des journalistes disait qu'il n'avais aucun regret et si c'était à refaire il retournerait au même endroit au Niger pour y faire les mêmes recherches.....oups !!! A mon avis quelques semaines de plus en prison au Niger lui aurait le plus grand bien à ce journaliste...
>vraiment on touche vraiement le fond de la connerie avec certains...

Portrait de alal77
19/janvier/2008 - 21h46

rrêtez d'affubler le Niger de dictature ! C'est une démocratie, imparfaite certes, mais démocratie quand même !
La dimension politique et économique n'est pas encore comprise des forumers. L'uranium dont le Niger est le 3è producteur intéresse depuis 40 ans la france et Areva. Et face à l'intrusion sur le marché nigérien (la Chine a raflé plus d'une cinquantaine de permis contre 4 à Areva et la France), Areva a lancé son projet d'investissement de la plus grande mine d'uranium du monde (1 milliard d'euros seront investis). deux jours après le passage d'Anne Lauvergeon, la PDG d'Areva (qui a parlé des cas des journalistes), les deux journalistes sont libérés. e n'est pas un hasard !

Portrait de pblvv
19/janvier/2008 - 21h25

bonne négociation pour ce qui est de mon avis

Portrait de baptistg7
19/janvier/2008 - 19h10

Mon dieu quelle polémique sur ce blog pour cette libération !!
ben faut être content ils les on libérés !
c'est vrai qu'ils ont pas respecté les lois... mais à quoi bon ?
des lois = pas de scoops
faudra me rappeler la déontologie des journalistes pck j'ai du l'oublier xD

enfin pour cantona c'est sur que les ouvriers du batiment.... un journaliste ca fait stylé et tout !

C'était l'info du jour !

PENSONS A TOUS LES JOURNALISTE DU MONDE ENTIER TOUJOURS EMPRISONNES POUR DES RAISONS PAS VRAIMENT CLAIRES ! merci.

Portrait de cajar
19/janvier/2008 - 18h07

cantona, je comprends ce que tu veux dire et personne ne dit que la vie d'un ouvrier a moins de valeur que celle d'un journaliste. Dans l'exemple que tu donnes, cet ouvrier était en train de faire son travail mais n'oublie pas que ces journalistes le faisaient aussi. Simplement, si ils n'ont pas respecté la loi, c'était pour que toi et moi soyons informés de ce qui se passe réellement et des injustices et des massacres qui touchent le peuple touareg. Je crois que tu as un jugement trop sévère et que tu opposes des gens qui ne doivent pas être opposés. ils font tous leur travail avec courage et doivent en payer de très lourdes conséquences.

Portrait de cajar
19/janvier/2008 - 17h50

Mais Cantona, si ils ne fraudaient pas comme tu dis ils serviraient à quoi les journalistes ? à répéter la propagande des gouvernements ? Sur ce coup-là il est normal que la France ne laisse pas ses ressortissants en rade. Qu'est-ce que tu aurais souhaité , qu'on les laisse moisir en prison alors qu'ils ont essayé de faire un reportage sur une guerre oubliée que le gouvernement nigérien voudrait bien régler loin du regard des autres pays ?

Portrait de cajar
19/janvier/2008 - 17h47

C'est bien qu'ils soient libérés. Il est dommage que les journalistes soient empêchés de travailler librement dans de nombreux pays particulièrement ceux que notre président (loué soit son nom glorieux) courtise comme la Libye, la Russie, l'Arabie Saoudite...Mais il est vrai qu'entre la diplomatie VRP en rolex qui ne rapporte que d'hypothétiques contrats et la vraie dignité et la vraie grandeur de la France, il faut parfois choisir...

Portrait de SirNico
19/janvier/2008 - 17h45

cantona!
Des propos stupides sur ce blog j'en ai vu,mais là c'est le summum!
Heuresement que des journalistes prennent des risques pour que nous soyons informés,sinon nous en serions encore à l'age de pierre......bien qu'à mon avis ce soit votre cas!

Portrait de bigre
19/janvier/2008 - 17h31

quel dur metier d etre journaliste ,courage a vous qui tout les jours donnent les imformations souvent au peril de leur vie.

Portrait de Lulebie
19/janvier/2008 - 11h46

C'est une très bonne nouvelle pour eux et leurs proches

Portrait de sauvagedouce
19/janvier/2008 - 08h14

NON la France n'a que des miettes ! c'est la C H I N E qui a les meilleurs contrats ..ils y sont dejà !

Portrait de sauvagedouce
19/janvier/2008 - 08h11

Liberer c'est bien
les caisses sont vides ..mais il y a touj des sous !Ils vont rembourser ??
Le mot INTERDIT n 'existe pas en F il y a des gens qui font ce qu ils désirent apres ..ils lançent un S O S ..et on paie ......La F est connue pour payer ...

Portrait de poildur
19/janvier/2008 - 07h48

tiens ils ont trouvé des sous je croyais les caisses vides

Portrait de tamazight
19/janvier/2008 - 04h00

ce qui serait interessant ce serait de savoir quelles ont etaient les "contreparties" officielles et officieuses de cette liberation ! et si il y aura ou pas la diffusion des images prises aupres des twaregs ou pas...

Portrait de justego
19/janvier/2008 - 02h23

c'est légendaire. La france fait parti des pays désinformateurs du monde occidental. Les français dorment dans un obscurantisme total. Et qui ose parler de liberté de la presse! Cette presse qui doit informer le peuple français, en fait, l'enfonce dans l'ignorance.

Bien dit alal77. Évidemment, la France a négocié à partir d'AREVA la négociation des deux journalistes avec le Niger. Dans tous les cas, c'est gagnant-gagnant pour le Niger et la France puisque la France investira au Niger et AREVA rafle le marché d'uranium aux chinois. Les dogmes changent car dans les années antérieures, la France s'accaparait tout le sous-sol des pays africains. Désormais, les pays africains emploient les mêmes moyens (malhonnêtes) que la France: l'intimidation (par des coups d'états et des rebellions du côté de la France et du côté des pays africains, l'emprisonnement des français dès qu'ils sont impliqués dans une affaire politique ou autre). Ça été le cas dans l'affaire Zoé, maintenant le Niger et dans le futur, la Côte d'Ivoire (un journaliste est actuellement emprisonné en Côte d'Ivoire pour une tentative de coup d'état). Je vous donne l'information même si les journaux français n'osent pas vous la communiquer.

Portrait de PétroSPM
19/janvier/2008 - 02h00

Merd ils ont loupé les fêtes de fin d'année avec les familles...
Bon retour messieurs

Portrait de alal77
19/janvier/2008 - 01h35

Ce dont beaucoup de forumers ignorent, c'est la dimension hautement politique et économique de cet emprisonnement. Le Niger était en voie de renégocier le prix de l'uranium, minerai exploité et pillé par Areva depuis 40 ans sans que (le Niger) profite réellement de cette manne. A rappeler que le Niger est le 3è producteur mondial. Résultat : Anne Lauvergeon, la PDG d'Areva se pointe à Niamey (capitale du Niger) il y a 3 jours et lance un projet d'investissement d'un milliards d'euros pour la construction de la plus grande mine d'uranium du monde (visible de l'espace, sic) et la revalorarisation du prix de ce précieux minerai indispensable aux centrales nucléaires françaises devant les appétits des Chinois, très présents et concurrents d'Areva au Niger. Elle profite aussi pour introduire au président (démocratiquement élu du Niger) le cas des journalistes. Trois jours plus tard, ces derniers sont libérés. En somme, c'est la politique du "gagnant-gagnant" comme dira l'autre.

Portrait de frequenceclub
19/janvier/2008 - 01h26

je pense que mister sarkoman a mis son grain de sel la dedans, bientôt il sauvera la planète contre le réchauffement, il téléphonera a Dieu pour s'arragner, batman n'a qu'a bien se tenir....

Portrait de sanjay
19/janvier/2008 - 01h13

une excellente nouvelle!
respect pour les journalistes qui risquent tout pour nous informer.
Vive la presse!

Portrait de Globule_
19/janvier/2008 - 00h05

Une caution de 10 millions de francs CFA... Si seulement la garantie d'un homme pouvait être autre chose qu'une affaire d'argent.

Portrait de m44700
19/janvier/2008 - 00h03

Une très bonne nouvelle, la libération de ses journalistes.
Honte à tous ceux qui prends en otage et/ou inculpe les journalistes qui font un très bon métier.

Portrait de Chicot
18/janvier/2008 - 23h51

Quelqu'un sait où est passé

DIABOLO ???

Portrait de Mamadou
18/janvier/2008 - 23h39

Attendons pour savoir comment l'affaire va évoluer. Si un non lieu est pronocén, la caution est rendue aux déposants.

Les plus vus