06/12/2007 09:05

Arche de Zoé: une journaliste de France 3 mise en examen

Une journaliste de France 3 Méditerranée, Marie-Agnès Peleran, a été mise en examen lundi après-midi, pour « entrave à l'action de la justice », dans le cadre de l’affaire de l'Arche de Zoé. Le motif de cette mise en examen est  un « exercice illégal de l'activité d'intermédiaire en vue d'adoption ».

En effet, les magistrats considèreraient que la journaliste se serait rendue au Tchad plus pour des raisons personnelles que professionnelles. De plus, elle aurait refusé de communiquer, aux juges d'instruction, les images tournées sur place...

Revue de presse / Source: Le Parisien

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de natalla
8/décembre/2007 - 07h30

les gens s'enflamment
sur l'arche de zoé et on entend de tout racisme, supériorité des blancs et j'en passe! l'état français était apparement au courant du projet de l'arche de zoé donc il faudrait voir à attendre et à ne pas juger sans savoir!

Portrait de byronissime
7/décembre/2007 - 01h28

arche de Zoé
Tout à fait d'accord : les journalistes se croient tout permis - j'ai trouvé regrettable que M. Sarkozy "aille les chercher" : cela m'a fait pensé à l'évacuation des seuls blancs pendant les tueries au Rwanda : même à ce moment là en quoi un blanc vaut-il mieux qu'un noir???? Si un blanc est là-bas c'est à ses risques et périls.

Portrait de gathalie
6/décembre/2007 - 22h32

au moins pour elle
l'armée n'aura pas besoin de payer ses repas réclamés par le tchad,faut arreter de prendre l'etat pour une vache à lait,que les gens assument leurs actes et prennent leurs responsabilités , ca me gene fortement que mes impots nourrissent des "voleurs d'enfants" 2000 euros par personne , ca fait combien de repas pour les sdf, resto du coeur ??

Portrait de stromboli
6/décembre/2007 - 10h56

Lire
jusqu'au cou bien sûr

Portrait de stromboli
6/décembre/2007 - 10h55

fINALEMENT
si Monsieur Sarkozy ne s'était pas précipité àaller chercher les "journalistes innocents" les rushes seraient restés au TCHAD et la justice TCHADIENNE aurait toutes les images à charge et à décharge.

On voit bien l'affaire est déjà en train de déraper et que les avocats TCHADIENS PARTIE CIVILE ne peuvent que constater les batons dans les roues qu'opposent les journalistes impliqués jusqu'au coup dans cette affaire et qui se croient au dessus du justiciable lamda.

Car les droits des victimes, on s'assoit dessus.

Portrait de sauvagedouce
6/décembre/2007 - 10h47

?
au dessus des lois ???NON

Portrait de laurenaga
6/décembre/2007 - 09h57

pas tout mélanger
Qu'elle soit allée au Tchad pour des raisons personnelles est une chose. Si elle souhaitait adopter, c'est difficile de soutenir qu'elle agissait en tant que journaliste, et donc elle n'a plus à être protégée en tant que telle. Mais le post semble dire "qu'en plus" elle ne veut pas communiquer ses images. Pour le coup, elle me semble redevenir journaliste. Les images sont considérées comme les sources d'un journaliste tv et il n'a pas à les communiquer.

Portrait de stromboli
6/décembre/2007 - 09h56

OUf, la justice suit son cours
La prochaine inculpation devrait être celle du journaliste de Capa qui savait et qui n'avait rien dit et qui en plus REFUSE DE DONNER LES RUSHES.

quelle idée peuvent avoir les victimes des pratiques françaises ? Moi, je serais tchadien, je n'aurais aucune confiance dans la justice Française qui ne peut récupérer des preuves car un mis en examen (le journaliste de Capa) s'y refuse protégé par son journal qui était certainement au courant de ce qui se tramait également.

Les plus vus