30/11/2007 09:46

Très gros carton d'audience pour Sarkozy hier soir !

Hier soir, Nicolas Sarkozy était l'invité des journaux de 20 heures de TF1 et France 2, et était interviewé, en direct de L'Elysée, par Arlette Chabot et Patrick Poivre d'Arvor.

Cet entretien a été suivi sur TF1 par 12,1 millions de téléspectateurs, soit 43.2% de PDA. Sur France 2, l'interview a été suivi par 6,75 millions de téléspectateurs, soit 24.1% de PDM.

Au total, ce sont donc près de 19 millions de personnes qui ont suivi l'intervention du Président de la République...


 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CLARA94
7/mars/2012 - 11h33
kiko64 a écrit :
sans surprise j'ai regardé l'intervention de notre président hier et j'hésitais entre rire et pleurer. Nous regarder droit dans les yeux en nous disant que les caisses de l'Etat sont vide: la faute à qui? S'il avait laissé son salaire intact et n'avait pas offert un bouclier fiscal aux plus riches, il y en aurait de l'argent dans les caisses. Quand il ose prétendre que tout le monde doit cotiser 40 ans et que les régimes spéciaux ne peuvent plus durer, de qui se moque-t'il? Parce que son régime spécial et celui des ministres ne va pas dans ce sens. Travailler le dimanche en étant payé double sur la base du volontariat, la bonne blague. Je travaille pour une grande enseigne commerciale qui ouvre certains dimanches et on nous impose de venir. Et en plus, on nous demande de récupérer plutôt que d'être payé double. Alors Mr Sarkosy veut être le président du pouvoir d'achat? C'est gagné, sauf qu'il ne mise que sur son pouvoir d'achat.


Je suis surprise de votre réaction : oui les caisses de l'état sont vides mais elles l'étaient bien avant l'arrivée de Sarkozy au pouvoir. La question est de savoir pourquoi aucun de nos dirigeants n'a eu le courage politique de l'annoncer (sauf peut être Fillon qui n'a pas été écouté). Ce n'est certainement pas l'augmentation du salaire du président et le bouclier fiscal qui a vidé les caisses mais une politique complètement folle menée depuis 30 ans.

Portrait de roses622
30/novembre/2007 - 22h47

Pytag à 11h26
"L état n' est pas un distributeur automatique de billets, il est juste le syndic de l' immeuble que nous habitons tous"

Voilà une belle et intelligente citation. Que chacun s'en inspire.
Qui peut croire que l'Etat et Sarkozy en particulier, peut distribuer les augmentation de salaires en lieu et place des chefs d'entreprises, faire baisser les loyers, faire diminuer les prix dans les super-marchés, faire baisser les prix des téléphones portables, etc ..........

Portrait de MiKL_
30/novembre/2007 - 22h46

....
Quand j'ai vu qu'il était invité hier sur tf1, j'ai zappé direct sur la 2.

Portrait de azazel
30/novembre/2007 - 22h25

...
140% d'augmentation de pouvoir d'achat...ah ca alors le papa noel de notre cher président a été généreux...

Portrait de nico68770
30/novembre/2007 - 21h14

oui
Tous avec sarkozy !

Portrait de lasd75
30/novembre/2007 - 21h12

ah quel president ,
ce president , on l'aime ...

Portrait de liberte67
30/novembre/2007 - 19h41

audience
quelques millions de téléspectateurs ont été déçus hier soir ....ils étaient beaucoup à attendre à esperer quelque chose de leur président qu'ils voyaient comme un sauveur ...très intelligent ton argument dans ton dernier message mendoza5 ...très affuté et pleins d'arguments..le medef love sarko too

Portrait de polllux
30/novembre/2007 - 19h27

la sarkolatrie
est de sortie !!!

Portrait de polllux
30/novembre/2007 - 19h23

posté par pechu à 19h16)
c'est Sarko le décideur qui détient la science infuse!!!

Portrait de polllux
30/novembre/2007 - 18h43

la croissance selon Sarko
travailler plus pour gagner plus !!

l'industrie française est en perdition , les délocalistions sont passéees par là et le peu qui reste de frabrication française ne devrait pas vivre bien longtemps .
les services sont les seuls créateurs d'emploi , pour combien de temps ??
la Chine sort 30.000 ingénieurs / an , l'Inde 20.000
recherche et technologie de pointe sont les objectifs des pays émergeants , le rouleau compresseur est en marche.

il ne restera que l'EPR et son 1° vendeur, Sarko 1°.

Portrait de cajar
30/novembre/2007 - 18h29

meuhh oui péchu...
il était très bien ton maître à penser. :-)

Portrait de liberte67
30/novembre/2007 - 17h53

d'accord avec toi pretoria
mais la majorité baisse de mois en mois ...en tout cas aprés le discours d'hier soir a été très séduisant pour le medef ...pas pour les salariés tiens donc .....étonnant ..pour un président de "tout les français"..

Portrait de pretoria
30/novembre/2007 - 17h28

En fait
le seul pouvoir d'achat qui ait augmenté, c'est le sien...Quand je vois que la majorité des Français le soutient, je me dis:"Pauvre France!"

Portrait de diaprée
30/novembre/2007 - 17h23

Il ne fera pas de miracles ,mais il convainc....
Je n'ai pas voté Sarkozy,mais je dois reconnaître que,chaque fois que je l'entends,je suis frappée par sa force de conviction,et d'une certaine manière,je crois,sa sincérité.Mais dans les actes,que fera -t'il ?Sa marge de manoeuvre est très réduite,et l'argent manque cruellement,mais il martèle ses idées avec une telle conviction qu'on se dit:peut-être,après tout....

Portrait de minivague
30/novembre/2007 - 16h19

Mr le PRESIDENT.
Ce n'est pas avec des gestionnaires sortant de l'ENA que l'on peut faire des économies "ce n'est pas dans leurs modes de pensée". Ils gèrent l'argent des contribuables, donc pas le leur, d'ou le merdier ou se trouve notre pays.
Les Carrefour, Auchan, Leclerc, Casino, Intermaché et autres, ces enseignes au départ c'étaient des épiciers , des marchands de légumes , des bouchers et boulangers.
Aujourd'hui ils font agences de voyages,banquiers, des vètements fabriqués chez pas cher (la chine , le magreb, la turquie et j'en passe).
Ils payent leurs fournisseurs ,petits ou grands, à 60,90 jours fin de mois qui en réalité fait au bas mot 120 jours. Les grosses maisons ont les reins solides because ils font la même chose à leurs fournisseurs, mais les petits ne peuvent pas suivre. Ou sont les économies??
Pour la Sècu idem ,si en France on donnait les comprimés au détail adaptés au traitement,on pourrai énormément réduire une partie du défficite, sans compter qu'un taxi est moins cher qu'une vsl de l'assistance public.
Ceci pour dire que ce n'est pas dans la pensée de nos énarques.Beaucoups de grosses entreprises sont issues de patrons justes bacheliers.
Ce n' était que quelques remarques.

Portrait de Pytag
30/novembre/2007 - 16h05

@ Krystobal
Globalement, le marché de l 'electronique ne connais pas de déflation parce qu il y a toujours un ou plusieurs produits dont la nouveauté semble irrésistible. C est sur ces produits que les marges sont faites. Et le marketting est passé maître dans l' art d 'inventer de nouvelles fonctions indispensables dont personne ne se servira mais qui auront permis de renouveler le parc. En ce qui concerne les primes d assurance sur les risques de perte: c est déjà le cas pour les produits dont le risque n' est pas certain comme l' alimentaire. Mais apres tout, si le responsable des achats a acheté trop de tomates, pourquoi serait- ce le client qui en subit les conséquences?

Portrait de Kristobal
30/novembre/2007 - 15h46

@Pytag
Je comprends et pourquoi pas faire partager le risque à d'autres. De nouveaux contrats pour les assureurs, c'est bien ;)
Mais crois tu vraiment que le consommateur final ne retrouvera pas un bout de la prime d'assurance sur le prix de vente ?

Gagner moins d'argent n'est pas vraiment le pb tant que le pouvoir d'achat augmente ou, au pire, est préservé.

Quant à un marché attentiste... Il suffit de voir celui de l'électronique qui a connu plusieurs fortes déflations... Le """préjudice""" a été très minime ;))

Portrait de Pytag
30/novembre/2007 - 15h33

@ Kristobal
D un point de vue purement économique, l' inflation, en soit, quand elle est contrôlée, n 'est pas forcemment une mauvaise chose. On redoute plus une déflation qui, dans le système actuel, serait très dangereuse puisqu ' en dehors de l alimentaire, plus personne n' achèterai quoique ce soit dans l ' attente d' un prix meilleur. Faire baisser les prix, de toute façon, c' est demander à quelqu 'un ou quelques uns de gagner moins d 'argent. C' est pas gagné. Le seul réel pouvoir d 'un consommateur, c' est sa consommation. Si tout le monde ( en tout cas le plus grand nombre) s' arrête d' acheter un produit, il est fortement probable que ce produit devienne plus accessible. Il faut également que le risque ne soit plus systématiquement facturé au client final. Quand une enseigne a beaucoup de pertes en invendus sur les fruits et légumes, par exemple, elle répercute ces pertes sur les produits suivants. C est cela qui n' est pas normal. Tout le monde refuse le risque, y compris ceux dont c est le métier: les assurreurs. Là il y a peut-être une décision à prendre au niveau politique. Que soient contrôlés et pénalisés par une surtaxe ce genre de pratiques.

Portrait de Kristobal
30/novembre/2007 - 15h14

@ Pytag
Tout ok avec toi.
Marges arrières, interdiction de vendre à perte (mouarf), marges distributeurs, limitation d'implantation des grandes surfaces, etc... Et nous, les couillons pour payer à la fin.

Mais qu'est ce qui fera baisser les prix ? Des lois ?... Peut-être, mais il faudra contenter tout le monde... Et on aura ainsi tout figer sans plus vouloir prendre le risque de toucher quoique ce soit de peur de "déséquilibrer" le "système".

Soit on lève le couvercle et on permet une concurrence franche entre les distributeurs. On verra si les prix ne baisseront pas... Partout. Producteurs compris ;)

Le seul hic, j'en conviens, c'est que pas mal de petites PME risquent d'en payer le prix fort. Il faut peut-être préserver un espace juridique pour celles-ci.

Soit, on lève le couvercle et que ces

Portrait de stromboli
30/novembre/2007 - 15h09

Je pense
compte tenu du marché captif qu'on est en droit d'exiger que les génériques imposés soient fabriqués en France puisque apparamment il peut y avoir plusieurs génériques pour un même médicament.

Portrait de stromboli
30/novembre/2007 - 15h05

Et après on dit
que notre balance commerciale est en déficit.

Portrait de scoopy girl2
30/novembre/2007 - 15h04

@ stromboli
je ne connais pas précisément ces génériques mais Aventis est un labo français qui doit produire une partie de ses médicaments en Italie, ça ne me choque pas plus que ça.
Ils doivent aussi avec des usines en france, c'est juste que les productions sont réparties stratégiquement entre les usines en Europe et que les usines françaises ne produisent pas exclusivement pour le marché français ms font par ex des antibiotiques pour la france et l'export.

Portrait de stromboli
30/novembre/2007 - 15h01

Encore un
Di algirex gé sanofi fabriqué sanofi ESPAGNE

Portrait de pirates
30/novembre/2007 - 15h01

il exprimé ce que je pense !
et je serais pas banni du forum.vive Sarko notre skud à nous.

Portrait de stromboli
30/novembre/2007 - 14h58

Exemple
Amlopidine Bouchara fabricant : actavsi islande

ramipril winthrop fabricant : aventis Italie

Portrait de stromboli
30/novembre/2007 - 14h54

Scoopy
Alors pourquoi y a t il sur le médicament "FABRIQUE EN ALLEMAGNE"

J'avais changé de pharmacie une fois et on m'avait donné un autre générique. Lorsque je suis retourné dans ma pharmacie, le pharmacien m'a dit "moi je ne commercialise pas cette cochonnerie qui est fabriquée en INDE et il m'a donné un autre générique.

Portrait de scoopy girl2
30/novembre/2007 - 14h41

@ stromboli
ils sont fabriqués dans des usines en France tous ces médicaments, même si les entreprises sont étrangères.
Dans mon labo par ex, il y a 6 usines en France qui produisent pour le marché français mais aussi pour les marchés étrangers (US, reste de l'europe).

Donc pas de panique ;-)

Portrait de Pytag
30/novembre/2007 - 14h39

@Britannicus
On ne résoudra rien en restant dans le shéma "droite-gauche". Regarde et écoute TOUS les avis. Il y en a de très bons PARTOUT. Si on continue à considérer la politique comme une conquête de territoire, on ne fera qu' enteriner les positions et les inégalités continueront. Par contre, si on réflechi, sans à-priori, sans démagogie, sans dogmatisme et sans parti pris à l' avenir de l' humanité, il y a des chances pour que les choses bougent. Bien sûr, cela ne peut pas se faire par un claquement de doigt et cela passera par la prise de conscience que le problème est avant tout en chacun de nous. Vouloir plus que l' autre, cela implique que l 'autre ait moins: cela parait évident mais tout le systeme marketting repose la-dessus. Les besoins réels d' un être humain, on les connait, ils se résument à dormir( habitat), manger( et boire) et se reproduire. Le reste, c est ce qui crée nos différences, c est aussi ce qui fait AVANCER l' humanité. Tout l art du commerce ( modèle de la société actuelle) c est de nous donner envie de choses dont on a pas réellement besoin. C' est un jeu. Un jeu dans lequel il y a des perdants. C est donc une hypocrisie volontaire ou pas de faire croire à certains qu' ils accèderont à leurs envies quoiqu' il arrive. Il faut prendre du recul et ne pas se borner à trouver un coupable. C est une vieille méthode, bien huilée, de rassembler autour d 'un ennemi commun. Réflechi par toi même, sors de du discours officiel.

Portrait de stromboli
30/novembre/2007 - 14h37

Pour les génériques
Je ne vois pas pourquoi on acheterait des millions de médicaments génériques chaque année fabriqués en Angleterre ou Irlande ou Allemagne alors qu'on pourrait négocier, compte tenu de ce marché gigantesque, que la fabrication de ces produits créeent des emplois en France.

N'oublions pas que nous sommes les champions en consommation de médicaments (merci le lobby des médecins et de l'industrie pharmaceutique).

Les autres pays consomment moins de médicaments et la recherche s'en porte aussi bien.

N'oublions pas qu'il y a 20 000 morts chaque année à cause des effets secondaires des médicaments.

Quand je pense qu'on fait tout un plat pour les 5000 morts de la route.

Portrait de scoopy girl2
30/novembre/2007 - 14h28

médicaments génériques
alors, déjà il faut savoir que si votre pharmacien vous propose un générique plutôt que le médicament d'origine (appelé princeps) c'est car le pharmacien a des marges supérieures sur les ventes de génériques !

ensuite, c'est vrai, la majorité des laboratoires sont anglo saxons (mais le numéro un mondial est tout de même le français Sanofi Aventis Pasteur) ms les labos anglo saxons implantés en France emploient de salariés français et favorisent donc la croissance car les salaires versés ds l'industrie pharma restent assez élevés.

enfin, le gouvernement incite à consommer des génériques, moins couteux pour la sécu, mais si on veut pouvoir découvrir de nouveaux traitements, de nouveaux médicaments, de nouveaux vaccins, il ne faut qd même pas asphyxier cette industrie.
Avant qu'un médicament soit mis sur le marché, il faut au moins dixans de Recherche & Développement, et le coup est énorme.

Les plus vus